Revenir en haut Aller en bas



 
WELCOME TO SIDEBAY

 :: BIENVENUE À SIDEBAY :: East Side :: East Country Club Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enfin un peu de détente - ELIAN & GARRETT

avatar
RAGOTS : 2055
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Mai 2016 - 14:48
Quand était la dernière journée que Garrett avait pris du bon temps depuis l’ouverture du Vintage Hotel ? C’était si loin qu’il ne pourrait même pas s’en souvenir. Oui, il passait régulièrement quelques heures hors de son précieux établissement luxueux, mais ce jour-là, il préféra en profiter pour passer la journée hors de ses lieux. L’homme d’affaire payait son adhésion au country club depuis octobre, mais on ne pouvait pas dire qu’il en avait profité à sa juste valeur. C’est pourquoi il prit rendez-vous pour une partie de golf avec le propriétaire des lieux Elian Warren dont il considérait maintenant comme un ami. Se pointant sur place, le père de famille s’arrêta à l’accueil habillé du célèbre ensemble à l’effigie du East Country Club et attendit dans la salle de détente l’arrivée du patron. Il buvait un petit café à une table tranquillement en souriant aux divers passants. Disons qu’à Sidebay, tout le monde le connaissait malgré qu’il y avait posé les pieds que récemment.



THE BIG BOSS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elian J. Warren
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Mai 2016 - 19:36
Tenir un country club, c’était beaucoup de boulot, mais cela avait quand même ses avantages. En effet, être à temps plein sur un tel lieu me permettait, quand je n’avais pas trop de travail, de profiter des installations. Aujourd’hui, puisque c’était une journée tranquille qui s’annonçait, je m’étais donc permis de prévoir une partie de golf avec un de mes amis et membre du country club, à savoir Garrett. Par conséquent, lorsque je m’étais rendu au club ce matin, un peu plus tôt que l’heure de départ prévue pour le parcours de golf, évidemment, j’étais déjà vêtu d’un pantalon approprié de même qu’un chandail en règle. J’avais fait un détour dans mon bureau, histoire de prendre mes messages et m’assurer que je n’avais pas besoin de régler quoi que ce soit et que je pouvais partir sur le terrain la tête tranquille. Une fois que ce fut fait, je laissai mon bureau de côté, puis je me rendis dans la salle où Garrett et moi avions prévu de nous retrouver. Ravi de voir que celui-ci était arrivé, j’esquissai un large sourire, puis je m’approchai en lui disant d’un ton enthousiaste:  « Monsieur Carpenter, comment allez-vous ? Je ne vous ai pas fait trop attendre, j’espère ? » Compte tenu que je le considérais comme un ami, il me faisait étrange de le vouvoyer de la sorte, mais bon, je ne voulais pas créer quelconque confusion, et de toute façon, j’allais m’ajuster sans problème, ce n’était clairement pas la fin du monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RAGOTS : 2055
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Mai 2016 - 21:18
Garrett patientait sans trop savoir quoi faire dans la pièce. Il attrapa un magasine et le feuilleta sans réel intérêt, le reposa et attrapa une statuette qu’il lança en l’air à plusieurs reprises, comme si l’objet n’était d’aucune valeur. Parfois – particulièrement en moment d’ennui – Garrett ne pensait pas vraiment à ce qu’il faisait et s’amusait à jouer avec tout ce qu’il y avait à portée de main. Sursautant face à son ami qui venait de se joindre à lui, Wade stoppa net et posa l’objet décoratif sur le bord du sofa, se levant d’un bond. « Bonjour Elian ! » Il reprit un comportement droit et professionnel et aborda un sourire en tendant sa main à son partenaire de golf. « Non non, ça va, désolé pour le …. » Fixant l’objet, Garrett ne savait pas trop ce que ça représentait. Il préféra changer de sujet. « Enfin, j’ai patienté, aucun problème et tu peux m’appeler Garrett. On va quand même aller se rentrer des balles dans les trous…. » Il referma la bouche d’un coup constatant l’étrange phrase qu’il venait de lui balancer. Un rire inconsidéré le gagna, mais il se reprit. « On est bien chanceux, on a une superbe journée ! Ça ne peut que bien aller ! » Il redressa son chandail pour retirer les plis.



THE BIG BOSS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elian J. Warren
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Mai 2016 - 13:48
Il me fut sitôt rassurant d’entendre Garrett m’appeler par mon prénom, même si pour le coup, je me sentais aussi un peu ridicule, parce que ce n’était pas du tout ce que j’avais fait. Par contre, ce sentiment vague de honte se dissipa sitôt que l’homme me rassura en me disant que je pouvais l’appeler par son prénom et que je pouvais le tutoyer. Enfin, cette dernière partie, il ne le dit pas directement, mais c’est ce que je crus comprendre, compte tenu que lui, il me tutoyait. Déjà plus confortable, je ne tardai pas à le faire savoir en riant de bon coeur à son propos qui était vrai, certes, mais qui était prononcé avec une tournure qui était bien étrange, il fallait admettre. Par ce rire, j’espérais ne pas avoir provoqué de malaise, mais je tentai de me convaincre que celui-ci pouvait servir plutôt à détendre l’atmosphère et faire en sorte que finalement, ce ne soit pas Garrett qui soit mal à l’aise. Je croisais les doigts que ce soit le cas. Malgré tout, je jugeais que ce ne soit pas nécessaire de passer une éternité sur le sujet, faisant en sorte que sitôt que Garrett le changea, je m’empressai d’approuver en affirmant:  « Je suis d’accord ! Et puis je ne crois pas que nous n’avons pas trop de réservations à cette heure-ci, donc nous serons tranquilles. » J’esquissai alors un large sourire, attendant seulement de voir ce que mon ami ferait par la suite, n’ayant pas envie de lui imposer quoi que ce soit, parce que je n’étais pas difficile et je ne pensais pas être là pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RAGOTS : 2055
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Mai 2016 - 12:42
Garrett voyait bien que sa maladresse l’avait conduit dans une situation étrange, mais par chance, son hôte sembla le prendre à la blague comme il l’espérait, laissant Wade continuer le rire débuté par son ami. Voyant que le temps d’aller jouer approchait, l’homme se leva d’un bond et se positionna bien droit face à Elian. « C’est parfait, j’avais besoin de ce moment de détente, avec le roulement que nous avons au Vintage et toutes la paperasse que je dois m’occuper sur mon bureau, disons que les moments de détente me sont très rares ! Juste ici, j’ai jamais le temps de passer ! » Avoua l’homme d’affaire d’un sourire un peu exaspéré par sa situation, mais il ne pouvait pas faire mieux. Il marcha jusqu’à l’extérieur pour arriver au cadi de golf où le préposé avait déjà déposé son matériel. « Je conduis ! » Dit-il en riant, se dirigeant vers le véhicule.



THE BIG BOSS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elian J. Warren
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Juin 2016 - 20:58
Je savais bien que le boulot de Garrett et le mien ne pouvaient pas vraiment se comparer à proprement parler, mais j’étais quand même capable de comprendre qu’un moment de détente de temps à autres, ce n’était certainement pas de refus. Moi-même, il m’arrivait d’être débordé avec tout ce que je devais faire pour le country club, à un tel point que jusqu’à il y a quelque temps, je ne me permettais même pas d’avoir d’autres activités à l’extérieur de mon travail. Inutile de mentionner que clairement, je ne regrettais pas d’avoir pris une assistante parce qu’autrement, pour sûr je n’aurais pas pu me permettre de passer une journée comme celle-ci sur le terrain de golf en compagnie de mon ami. Toutefois, puisque je n’étais pas là pour raconter ma vie, je me contentai de simplement répondre:  « Je comprends. Et je suis content que tu aies pu le faire aujourd’hui ! », tout cela était évidemment dit dans un ton sincère, inutile pour moi de le préciser à mon avis. Puis, lorsque nous arrivâmes à la voiturette où tout était déjà installé, je ne pus m’empêcher de rire au moment où Garrett demanda à conduire. Franchement, cela ne me gênait pas. Compte tenu du nombre de fois que j’avais traversé ce terrain - en jouant, en bossant ou même pour le plaisir de rencontrer les membres du club - une fois de plus ou de moins n’était clairement pas un drame pour moi. Sans me faire prier donc, je m’installai du côté passager de la voiturette, puis je dis:  « Quand tu es prêt, je le suis ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RAGOTS : 2055
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Juin 2016 - 19:00
Parfois, de ses allures droites et professionnelles, Garrett pouvait se comporter comme un vrai gamin. Déjà, son ambition a toujours espérer de rencontrer la femme de sa vie, d’épouser la première venue et de lui faire une trâlée d’enfants ne faisait pas de lui un homme sérieux, sauf que côté boulot, c’était un homme charmant et très respecté. Il désirait toujours le meilleur et se dévouait corps et âmes – ce qu’il ne faisait pas côté famille et amour malheureusement – Wade s’écria bien rapidement en voyant la voiturette de golf. Il était déjà sauté sur le siège passager et prêt à décoller. « Attache toi bien mon ami ! » Lança-t-il avec plaisir. Il activa le moteur et se mit à rouler plutôt rapidement. Garrett avait l’habitude de conduire des voitures de sports et malgré son désir de vitesse, il savait être très sécuritaire. L’homme conduisit le long de la piste jusqu’à leur emplacement de départ. « Et alors, quoi de neuf dans ta vie ? » Il voulait tout de même en profiter pour mieux le connaître.



THE BIG BOSS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elian J. Warren
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Juin 2016 - 21:25
Au début, lorsque Garrett me prévint de m’attacher pour la route vers le premier trou du terrain sur lequel nous allions commencer, je pensais que c’était une expression comme les autres. En vérité, je ne m’attendais pas à ce que la voiturette se mette à filer à une telle vitesse. Un peu surpris pour le coup, mais pas trop effrayé - parce que moi-même je m’étais déjà permis de rouler de la sorte, surtout quand j’étais seul sur le terrain après mes heures de travail quand j’étais caddie - je pris quand même la peine de poser ma main sur l’appui-bras qui se trouvait sur le siège, par simple réflexe, essentiellement. Cela ne m’empêcha évidemment pas de reporter mon attention sur mon ami par la suite, faisant en sorte que je compris très bien sa question, même si je n’y répondis pas tout de suite, ou du moins, je n’y répondis pas directement, me contentant de simplement dire:  « Oh et bien, pas grand-chose ! » Évidemment, je n’avais pas l’intention de laisser ma réponse comme tel, alors je m’accordai un bref temps de réflexion et je finis par dire:  « La gestion du club me prend beaucoup de temps, mais je crois que ce sera plus tranquille bientôt. Je me suis décidé à embaucher une assistante et elle se débrouille plutôt bien, donc ça me fera peut-être plus de temps libre. » Sur ces mots, je souris, attendant de voir ce que Garrett allait en dire. En tant que propriétaire de commerce également, il saurait, à mon avis, me donner un avis plutôt pertinent sur la question et si jamais ce n’était pas le cas, je ne serais pas complètement fermé à changer de sujet, d’autant plus que nous allions arriver au départ de notre premier trou sous peu, soit d’ici quelques secondes, pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RAGOTS : 2055
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Juin 2016 - 18:09
Continuant à rouler à une vitesse plus qu’excessive sur le terrain de golf, Garrett Carpenter entreprit une discussion avec son nouvel ami. Il fallait dire que sa conduite n’était pas parfaite et qu’il déviait le regard vers Elian un peu trop souvent, mais il ne s’attardait pas non plus sur la sécurité. L’homme s’éprit d’un sourire lorsqu’il lui parla d’une assistante, ce qui était une bonne chose à faire lorsqu’on était pris d’un poste aussi imposant. « Oh une assistance ! C’est vraiment une excellente idée. Depuis que je suis à Sidebay, disons que je ne passerais plus d’une jolie blondinette qui m’appuie constamment. La première, c’était une vraie plaie, mais Kelly-Rose, c’est une vrai pro ! en plus d’être foutrement sexy ! » Avoua-t-il. Garrett ressentait une forte attirance pour cette dernière et malgré qu’elle connaisse bien sa sœur Kayle – lui ayant elle-même trouvé l’emploi – Carpenter n’éprouvait aucune gêne à tenter de la séduire à tout moment. « et la tienne ? Est-ce qu’elle est canon ? J’espère, il ne faut pas s’entourer de laideron ! » C’était cru, mais il éclata de rire.



THE BIG BOSS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elian J. Warren
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Juin 2016 - 17:25
Un rire à la fois amusé et nerveux s’échappa de ma gorge au moment où Garrett m’expliqua que lui aussi, il faisait appel à une assistante pour lui venir en aide dans ses tâches quotidiennes qui était non seulement compétente, mais aussi pas moche à regarder, si je me fiais à ses dires en tout cas. Amusé parce que bon, il s’amusait bien, lui, nerveux parce que je ne savais pas si je me sentais prêt à tenir un tel propos, non pas que Lincoln n’était pas jolie, mais bon, disons que ça n’avait pas été mon premier critère quand je l’avais embauchée. Même si j’avais fait tout mon apprentissage avec mon père, il n’en demeurait pas moins que je me considérais encore nouveau dans la procession, faisant en sorte que je voulais être bien entouré, alors j’avais misé sur la compétence plutôt que le physique d’abord et avant tout. Malheureusement, je ne pus m’en tirer bien rapidement et sitôt, je me montrai plutôt gêné d’admettre, comme si c’était là un manque de respect envers la principale concernée:  « Elle est mignonne, oui. » avec un petit sourire, comme si je signifiais là que je voulais clôturer le sujet à ce moment. C’était un peu mon intention, mais heureusement pour moi, elle arriva au bon moment, puisque nous arrivâmes à ce moment sur le champ de départ du premier trou. Peu de temps avant que Garrett soit obligé d’arrêter la voiturette pour que nous puissions en descendre et jouer - le golf n’impliquant pas que de conduire, quand même - je demandai:  « Je te laisse l’honneur de commencer, si tu veux ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RAGOTS : 2055
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Juil 2016 - 20:24
Voyant le regard timide que lui lança l’homme d’affaire, Garrett ne put s’empêcher de laisser échapper un petit rire amusé. Il voyait bien que l’idée que son assistante pouvait être séduisante avait traversé l’esprit de l’homme, mais il ne semblait pas encore prêt à accepter cette évidence. « Enfin, rien ne t’empêche de passer du bon temps malgré tout ! C’est ce que j’ai l’intention de faire moi ! » Avoua Garrett qui ne ratait plus une occasion de flirter avec Kelly-Rose. C’était encore plus évident depuis le refus de Mackenzie et leur séparation. Carpenter ne souhaitait plus être enfermé dans une seule relation pour le moment – enfin jusqu’à ce que Mack le reprenne – Garrett stopa finalement le véhicule et sauta d’un bond pour faire un tour et attraper son sac de golf. Il fallait dire que ce sport était l’un de ses préférés et il adorait le pratiquer depuis toujours. « Ça fait un moment que j’ai pas joué, j’espère que je n’aurais pas trop perdu de mon talent ! J’étais un as à L.A et depuis que je suis à Sidebay, disons que l’hôtel prend beaucoup de mon temps de libre… j’imagine que de ton côté, tu ne dois pas avoir perdu la manche ! » Il sourit.



THE BIG BOSS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elian J. Warren
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Juil 2016 - 20:25
Je ne savais pas si c’était parce que j’étais jeune, parce que je n’avais pas connu ce que c’était vraiment, une séparation amoureuse ou bien parce que j’avais l’impression que je ne pourrais jamais faire une chose pareille, mais je ne me sentais pas totalement à l’aise à l’idée de « passer du bon temps », comme Garrett le disait, en compagnie de Lincoln. Non que je ne pensais pas qu’elle soit une chouette personne, mais je voyais notre relation comme étant strictement professionnelle, sans parler du fait qu’avoir une assistante, quelqu’un qui venait me libérer de mon boulot, était encore tout nouveau pour moi et que je devais encore m’y adapter. Et de ce côté, j’avais encore pas mal de chemin à faire, compte tenu que pas plus tard qu’il y a quelques jours, je chicotais à l’idée qu’elle m’appelle « monsieur » et me vouvoie. Heureusement, nous avions mis les choses au clair de ce côté, mais bon, c’était une simple façon de signifier à quel point j’étais encore maladroit dans cette situation et que par conséquent, tout autre chose était très peu envisageable pour le moment. Voilà pourquoi je décidai de me contenter encore une fois d’un simple sourire qui, heureusement, ne provoqua pas de malaise dans la conversation puisqu’au même moment, nous arrivâmes au premier trou du terrain que je connaissais par coeur et que je ne me lassais pas de jouer. Était-ce parce que c’était le seul où je me sentais vraiment en contrôle de ma façon de jouer ? C’était fort possible, même si aujourd’hui, ce n’était pas exactement cela, comme je le mentionnai à mon ami tandis que j’attrapais mes affaires et que j’enfilais mon gant par ces mots :  « Je dois t’avouer que ça fait un bout que je n’ai pas joué, pas pour le plaisir en tout cas. La dernière fois c’était avec de potentiels partenaires financiers, tu sais… » Pour signifier que clairement, ce genre de partie avait été plus que barbante vu le manque de plaisir, je grimaçai, puis souris d’un air amusé, histoire de montrer que j’étais plus que content de jouer avec Garrett du coup, parce que je savais que ce ne serait pas long et chiant, bien au contraire. Sur ces mots, je choisis le premier club que j’allais utiliser pour mon coup de départ, me reculant par la suite pour laisser la place à mon invité afin qu’il puisse officiellement commencer la partie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RAGOTS : 2055
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Aoû 2016 - 14:30
Garrett venait de nettoyer son bâton de golf et posa la balle sur le piquet ancré dans le sol. Il s’appuya contre ce dernier tout en écoutant son ami parler des parties qu’il entreprenait avec divers investisseurs, laissant Wade échapper un sourire compréhensif. Dieux qu’il savait de quoi il en était question. C’était long, pénible et même parfois très énervant, l’homme d’affaire adorait son boulot et sa position d’homme d’affaire sauf qu’il n’arrivait pas à prendre cette partie avec plaisir. Il opina sérieusement et se redressa pour débuter la partie. « Tu as tellement raison, c’est vraiment barbant ; ces hommes à cravate qui ne vivent que pour faire des bonnes affaires ; rares sont les ocrassions où la rigolade est au rendez-vous et je dois t’avouer que malgré mon statut de PDG, d’homme d’affaire dévoué et bourreau de travail, j’aime bien me réserver un peu de temps pour la détente et l’amusement… comme en ce moment ! Parler affaire et rire un peu, ça n’a jamais tué personne ! » Affirme-t-il en se positionnant parfaitement, visualisant le parcours et frappant finalement le coup décisif qui débuta la partie. Il porta sa main au-dessus de ses yeux et observa la direction que la balle de golf dans les heures. Il hocha de la tête satisfait lorsque cette dernière arriva au sol.



THE BIG BOSS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elian J. Warren
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Aoû 2016 - 9:52
Pour moi, une partie de golf qui n’était pas jouée pour le plaisir n’en était pas une. Frapper quelques coups en parlant affaires essentiellement, puis en se rendant compte par la suite que les investisseurs prenaient un malin plaisir à juger chacun de mes gestes, comme si leur confiance pouvait être mesurée par mes talents au golf, ce n’était pas une partie de golf pour moi. En fait, je ne comprenais même pas le but de se rendre sur le terrain pour ce genre de chose, même si bien sûr, pour le bien du commerce, je m’y pliais, profitant des moments où je n’avais pas à faire ce genre de chose pour le coup, comme en ce moment. Par conséquent, j’étais bien content que non seulement, je puisse finalement jouer pour le plaisir, mais en plus, que je le fasse avec quelqu’un qui me comprenait, vraiment, parce qu’après tout, Garrett était dans le même genre de situation que moi. Du coup, c’était rassurant, et même si je n’en doutais pas à la base, maintenant, j’étais persuadé que nous allions passé une bonne journée sur le terrain. Après, ça ne voulait pas dire que j’avais l’intention de faire n’importe quoi et briser les règles, il y avait quand même de la beauté à jouer au golf, même si ce n’était quand même pas nécessaire de se prendre la tête pour les règles. Par exemple, je n’étais pas celui qui allait réclamer le silence complet avant un coup, mais je me reculai quand même pour laisser la place à mon partenaire de jeu pour frapper sa balle, regardant celle-ci prendre sa route vers les airs pour retomber plus loin. D’un air approbateur, je dis, avec sincérité:  « Joli coup. » Puis, une fois que ce fut mon tour, je me positionnai comme Garrett l’avait fait avant moi, frappant la balle dans une trajectoire similaire à celle de mon ami. Je ne saurais dire si la mienne était mieux placée que la sienne pour le coup, mais tout de même satisfait, je ne m’éternisai pas sur le point de départ, me retournant pour montrer que j’étais prêt à ce que nous reprenions la route pour aller à notre prochain coup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RAGOTS : 2055
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Aoû 2016 - 12:55
Garrett Carpenter démontrait la fierté de son coup, il n’avait pas joué depuis un moment et il ne semblait pas avoir pour autant perdu la main. L’homme d’affaire reçut avec sincérité le compliment de son partenaire qu’il remercia rapidement en souriant. « Merci, essaie de faire mieux ! » Le taquina-t-il en riant. Il attendit que Elian face son coup et se mit à applaudir une fois la balle proche de la sienne, d’après ce qu’il avait calculé mentalement, il venait de faire un meilleur coup que le sien. « Et bien, on voit que c’est ton domaine mon cher ami ; parce que tu as fait un coup remarquable ! Félicitation. » Garrett opina et attrapa son manche et le posa dans le card de golf. « Allons voir nos statistiques maintenant, mais je mettrais ma main que vous avez l’avance ! » Il lui fit un clin d’œil. « J’imagine que tu es au courant de la femme qu’on a retrouvé au Vintage Hôtel à noël ? » Demanda-t-il pour entretenir la conversation.



THE BIG BOSS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elian J. Warren
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Aoû 2016 - 20:01
Au fond, je savais bien que je n’étais pas un grand joueur de golf, j’étais même loin de là. Le seul terrain que je maîtrisais était celui du country club, et je venais de le prouver encore une fois avec ce coup de départ. En revanche, je jugeai qu’il était préférable que j’accepte le compliment de Garrett malgré tout, ce que je fis avec un petit sourire sans ajouter quoi que ce soit. Si je commençais à me justifier à chaque trou, chaque coup, pour sûr que la journée serait longue, et ce n’était pas du tout ce qui me faisait envie. J’étais là pour passer du bon temps, pas pour me sentir inconfortable ou bien provoquer un malaise dans la discussion avec Garrett. Sitôt que ce fut fait donc, je repris la route vers la voiturette en sa compagnie, me contentant de simplement lui dire, enthousiaste:  « On verra bien ! », sachant très bien que de mon côté, que ma balle soit mieux placée que la sienne avait trop peu d’importance. Je le prouvai d’ailleurs en ne portant pas trop attention à la route pour le coup, préférant de loin considérer mon partenaire de jeu pour la journée tandis que celui-ci entretenait la conversation. À sa question, je répondis:  « Vite fait, mais je n’ai pas trop suivi… Il s’est passé quoi ? », me disant que pour le coup, il n’y avait pas de mal à me montrer curieux, parce que je me disais que si jamais Garrett n’avait pas voulu en parler, il n’aurait pas abordé le sujet. Enfin, c’était là mon avis, mais s’il voulait me donner moins de détails, je n’allais pas lui en vouloir non plus, bien loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RAGOTS : 2055
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Sep 2016 - 19:06
Bien que la découverte d’un cadavre ait affecté la réputation de son hôtel, l’homme d’affaire semblait prendre un vilain plaisir à parler de cette affaire dès qu’une occasion se présentait. Il voulait d’un côté démontrer qu’il affrontait le drame et ne se sentait pas affecté pour autant, mais souhaitait aussi faire comprendre qu’il n’avait aucun lien dans cette histoire ; mise à part le lien de la découverte. D’après l’équipe de police de Sidebay, le meurtre n’avait pas eu lieu au Vintage de toute manière. Continuant sa route jusqu’au prochain trou, Garrett continua à parler du cadavre à son ami qui ne semblait pas intéressé plus qu’il fallait. « Et bien, vu que c’est la première année que nous avions l’hôtel, nous avons invité le village pour célébrer les fêtes et au plein milieu de la soirée, les lumières ont coupées, le cadavre de cette vieille femme a été suspendu au plafond et tout le monde a eu la surprise une fois les lumières ouvertes ! » S’exclama-t-il avec stupeur.



THE BIG BOSS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elian J. Warren
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Sep 2016 - 13:33
Je ne manquais certainement pas d’intérêt par rapport à ce que Garrett voulait raconter, mais j’avais la sensation que j’avais manqué un gros morceau d’histoire, donc j’étais un peu perdu pour le coup. Après, je savais que je n’avais que moi à blâmer, considérant que c’était moi qui ne s’était pas mis au courant, et que le fait que j’avais repris la gestion du country club ne pouvait pas tout excuser. Mais là, j’espérais pouvoir me rattraper en l’écoutant attentivement me raconter cette histoire qui ressemblait, en mon sens, aux premiers abords, à un véritable récit d’horreur. Voilà pourquoi je ne sus contrôler le fait que mes yeux s’écarquillèrent et que mon visage se décomposa lentement en une grimace terrifiée tandis qu’au fur et à mesure, je tentais de m’imaginer la scène. J’avais vécu des histoires d’horreur dans ma vie, je n’étais pas nécessairement de petite nature, mais disons que là, maintenant que je savais que c’était la réalité, j’avais un peu de mal à garder de la contenance. Plus encore, je ne sus vraiment pas quoi dire dans un premier temps, outre que  « C’est horrible… », puis comme pour montrer que j’avais effectivement de l’intérêt pour l’histoire - parce que c’était sincèrement le cas - j’ajoutai:  « Et il s’est passé quoi ? La police a trouvé qui a fait ça ? » Ce que je ne disais pas au fond, c’est que j’espérais aussi que ça n’avait pas affecté son commerce à proprement parler, mais je ne le mentionnai pas, préférant attendre de voir ce qu’il allait me répondre d’abord et avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RAGOTS : 2055
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Oct 2016 - 21:08
Garrett Carpenter voyait que son histoire intéressait son coéquipier, ce qui le laissa sourire intérieurement. Il ne connaissait pas encore beaucoup Elian pour le moment, mais cela pouvait bien se développer. Il était un homme sympa au final et être son ami lui plairait bien. À Sidebay, ce n’était pas aussi facile que dans une ville qu’on vivait depuis toujours. Oui, Los Angeles, c’était beaucoup plus grand, mais ce n’était pas pour autant qu’on n’arrivait pas à se faire des amis. « Ouais, horrible, tu le dis.. » Affirme-t-il tout en continuant son jeu. Il arriva finalement face au trou et arrêta le caddie. « Non, pour le moment, c’est le néant selon les enquêteurs… j’espère qu’ils vont trouver parce que je commence à être un peu épuisé de toute cette histoire ; justement l’autre jour, on est entré par effraction dans l’une de nos chambres, on a mis le feu dans un barri, tout saccager et inscrit un tag au mur indiquant le mot MURDERRER… » Il n’ébrutait pas l’histoire, mais il pouvait avoir confiance en lui.



THE BIG BOSS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elian J. Warren
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Oct 2016 - 20:16
Déjà, je trouvais que cette histoire de femme retrouvée morte dans l’hôtel de mon ami était beaucoup, ce qu’il ajouta par la suite me sembla tout simplement tiré d’un film d’horreur. Pendant un instant, je le considérai, quelque peu incrédule, comme si limite, je ne le croyais pas. Enfin, je me doutais bien que ce ne serait pas mon genre de me raconter des mensonges, et cela faisait partie des choses que j’appréciais chez lui, mais disons que ce n’était pas quelque chose très simple à assimiler, qui nécessitait du temps, mine de rien. Enfin, du temps, je ne pouvais pas dire que j’en avais beaucoup pour le coup, parce que je me doutais bien que Garrett n’apprécierait certainement pas que je reste silencieux pendant un bon moment, incapable d’ajouter quoi que ce soit. Par contre, au moment où je voulus dire quelque chose, tout ce qui sortit de ma bouche, ce fut:  « Eh bah… » Cependant, j’étais parfaitement conscient que cela ne menait pas à grand-chose dans la conversation. Mais que pouvais-je dire de plus ? C’est la question que je me posai par la suite, m’obligeant à réfléchir à toute vitesse pour trouver réponse à celle-ci. Malheureusement, je ne trouvai rien de bien brillant, outre que de demander:  « Et du coup pour les affaires… Qu’est-ce qui se passe ? », ne pouvant que m’imaginer que si jamais ça s’était ébruité ou quoi que ce soit, pour sûr, ça avait dû jouer sur la réputation de l’endroit. Je ne l’espérais pas pour mon ami, même si pour le coup, je n’avais pas pu m’empêcher d’y songer, et par conséquent d’en venir à lui poser la question par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RAGOTS : 2055
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Oct 2016 - 20:52
Elian pensait aux affaires de la famille Carpenter et Garrett l’appréciait bien. Il fallait croire que cette histoire touchait beaucoup la business florissante du grand homme d’affaire qui avait mit beaucoup d’argent au sein de l’entreprise. Juste la restauration de l’établissement en chic hôtel, c’était déjà lourd en fond. Warren comprenait certainement sachant qu’il gérait un établissement qui se voyait traiter de la grosse argent tout comme lui. Wade Garrett Carpenter ne passait plus inaperçu à Sidebay maintenant, tout le monde le connaissait et beaucoup jasait – pas nécessairement pour les bonnes affaires – l’homme s’en voyait navré et un peu affecté, mais il tentait de supporter. « Ouin.. disons qu’on a une baisse de clientèle, beaucoup viennent juste pour en savoir plus sur cette histoire en plus… au moins, on est connu de loin maintenant ; mais autant ça nous ramène des gens qu’on en perd. Disons que les gros clients préfèrent passer leur tour … on se coltine plutôt d’étranges spécimens… on a même vu passer des chasseurs de fantôme déjà avec le passé d’asile et tous ses meurtres en 1995 ! » Dit-il avec sérieux.



THE BIG BOSS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elian J. Warren
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Oct 2016 - 18:41
Je ne fus pas vraiment surpris d’entendre Garrett m’expliquer qu’effectivement, il avait eu une baisse de clientèle, en particulier du côté de la clientèle plus réputée, qui cherchait bien souvent un certain confort, mais surtout un certain luxe dans leurs déplacements et séjours à l’extérieur de leur ville d’origine ou d’établissement. Cependant, cela ne m’empêcha pas de me sentir désolé, voire triste pour mon ami, parce que clairement, lorsqu’il était question de gérer un commerce, ce n’était pas ce qui était le plus amusant, voir sa clientèle disparaitre, remplacée par des gens peut-être un peu moins désirables. En d’autres circonstances, peut-être que ça aurait pu être amusant, mais je me doutais bien que là, c’était loin d’être le cas. Voilà pourquoi je gardai mon sérieux tout au long du discours de mon ami et partenaire de golf pour la journée, puis à la fin de celui-ci, tout comme précédemment, je demeurai quelque peu sans mots, me contentant de simplement balbutier à peu près:  « C’est dommage… », me rendant compte que clairement, ce n’était pas le propos le plus approprié, sachant que ce n’était pas comme si tout était foutu. Je me doutais bien que ce n’était pas le cas, mais surtout, j’espérais que ce ne le soit pas. Puis, même si cela ne pouvait peut-être pas mener à grand-chose, je crus bon d’ajouter:  « Écoute, si jamais tu as besoin de quoi que ce soit… Tu sais où me trouver. » Je n’étais pas trop certain de ce que je pourrais faire dans le cas présent, mais apporter mon soutien à mon ami, en mon sens, était la moindre des choses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RAGOTS : 2055
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Nov 2016 - 19:16
La partie suivait son cours et malgré leur conversation parfois animé via les différents sujets de conversations, les deux amis s’amusaient plutôt bien. Sidebay était une petite ville et de se lier avec les autres hommes d’affaires de la région semblait être une des meilleures solutions pour voir leur propre commerce fleurir. Garrett voyait bien qu’Elian éprouvait de la compassion à son égard et il appréciait. Il lui offrait même son aide si le besoin venait. « Tu sais que ça me fait vachement plaisir d’entendre ça, c’est pas toujours facile de débarquer dans une nouvelle ville, surtout un coin comme Sidebay où tout le monde semble bien lié et attaché à chaque petite parcelle de la ville.. pour changer totalement le décor d’un bâtiment historique si on peut dire ça.. » Il s’arrêta un instant pour jouer son coup et observer l’endroit où sa balle atterrit. « Sinon, la famille se porte bien ? » Il ne connaissait pas réellement les Warren, mais le PDG du Vintage Hôtel voulait en connaître plus au sujet de son ami.



THE BIG BOSS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elian J. Warren
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 20 Nov 2016 - 20:02
Pour tout dire, je ne m’attendais certainement pas à ce que Garrett interprète et prenne aussi bien mon propos. En effet, celui-ci se voulait, dans un premier temps, une banalité, une politesse, bref, la moindre des choses, à mon avis, pour les gens avec qui on pouvait bien s’entendre. Je savais bien que si je ne m’étais pas aussi bien entendu avec l’homme, je ne lui aurais peut-être pas fait cette suggestion, ce qui rendait celle-ci spéciale, mais à ce point ? Clairement, je n’aurais pas pu le prédire. Évidemment, je ne m’en plaignis pas, bien content qu’il semble apprécier la chose, d’où le fait que j’esquissai un petit sourire, comme pour réitérer mes propos, sans toutefois rien dire. Ainsi, je ne pris pas le risque d’éterniser la conversation pour aucune raison et de plus, je laissais à mon ami l’occasion de jouer son coup sans le déranger. Une fois que ce fut fait, ce fut ensuite à mon tour, alors je m’approchai de ma balle, mais avant de commencer à me concentrer sur mon coup, j’écoutai la question de Garrett, venant à y répondre du mieux que je pouvais, à savoir:  « Oh oui, ça va ! Mon père a du mal à se faire à la retraite, il trouve qu’il n’a rien à faire, mais il commence à se trouver des occupations, ça semble lui plaire. » Après, je pouvais difficilement parler de ma mère, à qui je n’avais pas parlé depuis quinze ans, ou de frère et soeur quelconque, puisque je n’en avais pas. Estimant que j’avais fait le tour de ce que je pouvais affirmer, je me concentrai alors sur ma balle, puis une fois que je me sentis prêt, je tapai dans la balle, la regardant voler plus loin en direction du petit drapeau indiquant la fin du trou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Qui veux rp avec moi ? Je ne mord pas (enfin pas toujours)
» [Flashback] Une petite journée de détente ! [PV Loyckh]
» Une bonne détente .....Ooh mais c'est Draka!
» Toi & Moi enfin réunis... [Pv Sweet Fire ♥] [{fini}
» Enfin je t'ai trouvé ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M WALKING ON SIDEBAY :: BIENVENUE À SIDEBAY :: East Side :: East Country Club-
Sauter vers: