Revenir en haut Aller en bas



 
WELCOME TO SIDEBAY

 :: BIENVENUE À SIDEBAY :: West Side :: Memorial Hospital Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I'm back from the dead [Hunter]

avatar
Cailee Hastings
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 71
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Mai 2016 - 4:47
I'm back from the dead










Cela faisait quelques jours que j'étais de retour. En fait je ne savais plus trop, j'avais perdu le compte. Après 20 ans d'emprisonnement j'étais de retour d'entre les morts. Est ce que j'allais bien ? Physiquement oui les médecins m'ont assuré que j'allais bien, j'étais juste un peu déshydraté et mon corps était fatiguée, mais mon corps allait bien. Après je ne savais pas si j'allais vraiment bien. J'avais l'impression d'être une étrangère dans ce monde que j'avais quitté pendant 20 ans.
Pendant 20 ans, je n'avais pas vu le monde extérieur, pas eu de nouvelles, rien. Il m'avait enfermé et tenu éloignée de tout ce qui pourrait me permettre de comprendre que le monde continuait de tourner, pourtant j'avais réussi à m'échapper. Le psychologue de l'hôpital m'avait demandé comment j'avais fait. Honnêtement ? Même moi je ne savais plus, à ce moment là j'avais arrêté de réfléchir et je ne pensais qu'à une seule chose partir très loin de cet enfer. Parce que oui cette cabane dans les bois était devenu mon enfer sur terre et je pouvais vous dire qu'on ne revenait jamais indemne d'une balade comme ça. Pendant 20 ans, j'avais été violée, il m'avait cassé de l'intérieur et j'avais peur de devenir cynique ou insensible à ce qu'il pouvait arriver aux autres maintenant. Les médecins essayaient de me faire parler, ils me disaient que tout garder pour moi n'était pas une bonne chose. Mais qu'est ce qu'ils en savaient eux ? Ce n'était pas eu qui avait été kidnappé et gardé prisonnier pendant 20 ans à la merci d'un homme qui vous prenez pour son objet. Je n'arrivais pas à mettre de mots sur ce que je ressentais, sur ce qu'il m'avait fait. Je voulais juste dormir.
Seulement même dormir je n'y arrivais pas. Cet homme m'avait aussi enlevé cette faculté de dormir. Chaque fois que je fermais les yeux, je voyais son visage, je le voyais s'approcher de moi et abuser de moi. Quand j'arrivais à dormir, mes nuits étaient peuplés de cauchemars et les infirmières étaient obligées de venir à mon chevet et m'administrer un calmant.

Un nouveau jour venait de se lever, une nouvelle journée qui s'annonçait aussi longue que les précédentes. Pour l'instant les seules visites que j'avais reçues, étaient celle de mes parents et de mon frère. Cela avait été trop d'émotions pour moi. Je ne pensais jamais les revoir et pourtant ils étaient là, m'assurant qu'ils n'avaient jamais essayé de me retrouver. Je les croyais, je savais qu'il ne m'avait pas abandonné.
Regardant par ma fenêtre, je me demandais si Sébastien avait parlé à Hunter. En 20 ans, beaucoup de choses avaient du changer, peut-être même qu'il m'avait tout simplement oublié et avait fait sa vie normalement. Est ce que je lui en voudrais si c'était là ? Non je ne crois pas. Si son souvenir m'avait aidé à tenir le coup, lui n'avait aucune obligation de croire que j'allais revenir un jour.
Perdue dans mes pensées et dans la contemplation du ciel, je n'avais pas vu qu'une personne se tenait dans l'encadrement de ma chambre d'hôpital. C'est en entendait toquer que je tournais ma tête et en voyant la personne mon coeur semblait cette arrêté. Ce n'était pas possible, je ne pouvais croire qu'il était là. Pourtant c'était bien Hunter qui se tenait devant moi, je l'aurai reconnu entre mille.
Il se tenait devant moi et je ne savais pas quoi dire, des larmes silencieuses venaient inonder mon visage, j'aurai voulu parler, lui dire qu'il m'avait manqué, que c'était grâce à lui que je n'étais pas devenu folle, mais les mots restaient bloqués et les larmes se faisaient de plus en plus nombreuses. J'avais toujours du mal à croire que c'était lui, qu'il était là. Je tendais la main pour qu'il l'attrape. Si c'était un rêve, je ne voulais pas me réveiller.




lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hunter J. Morrow
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 443
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Mai 2016 - 12:52
Le soleil brillait déjà dans le ciel depuis un moment quand Hunter se leva vers l'heure du midi. Il fallait dire que la veille avait été un peu arrosé. Il participa à un tournoi de poker privé au bar du coin qui se termina plutôt bien sachant qu'il avait extirpé un bon montant aux autres joueurs. Malgré son gain, le criminel endurci passa une bonne partie de son gain dans l'alcool et les machines à sous qui se trouvaient dans le fond du vieux bar sombre de Sidebay. C'est totalement étourdi par l'alcool qu'il se plongea dans le creux de son lit aux petites heures du matin. C'est à l'aide de trois aspirines qu'il débuta sa journée, s'installant face au téléviseur, café et bol de céréales à la main. Parcourant les nouvelles qu'il n'observait qu'avec peu d'attention, un bulletin spécial vint cependant attirer son regard. On informa à la population entière qu'une femme disparue depuis 20 ans venait d'être retrouvée vivante. Fixant le téléviseur avec horreur, Morrow s'impatienta d'apprendre l'identité de cette dernière qu'ils finirent par dévoiler. CAILEE HASTINGS. Impossible, la bouche de Hunter tomba littéralement tout comme le bol de céréales qu'il laissa éclater sur le plancher du salon, déversant son contenu sur le sol. Se levant d'un bond, le coeur palpitant comme jamais, il tourna vers la gauche, puis revint vers la droite en s'attrapant le visage du creux de ses mains. C'était improbable, il rêvait. Hunt se pinca, mais il ne se réveilla pas. Combien de fois il avait imaginé retrouver celle qu'il avait tant aimé ? À un point où il n'avait jamais développé une relation sérieuse avec une autre femme. Sans prendre le temps de s'habiller convenablement, il sauta dans son vieux pick-up habillé d'une camisole blanche et d'une paire de jogging taché grise. Une fois à l'hôpital, il demanda la chambre de Cailee et malgré la sécurité qui refusa au premier regard de le laisser entrer, ce dernier se faufila par derrière et franchit la porte de la chambre de Cailee. Il fixa le visage vieillit de la jeune étudiante qu'il avait perdu au bal de l'école. Son corps devint faible, il sentait ses jambes fondres. Cailee.... souffla-t-il en avançant d'un pas. Un homme de sécurité franchit le cadre de porte et demanda qu'il sorte à l'instant.



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for. © caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cailee Hastings
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 71
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Mai 2016 - 6:03
I'm back from the dead










Je n'arrivais pas à croire à ce qui était en train de se passer. Hunter se trouvait là, juste devant moi. Comment il avait pu arriver jusque là ? Je n'en savais rien, mais j'étais contente. Il était toujours aussi beau et le voir me couper tout simplement le souffle. Enfin j'allais pouvoir le toucher, mais la sécurité ne voyait pas les choses de la même façon et l'empêcher d'entrer dans la chambre, pire ils voulaient le faire partir « Je vous en prie, laissez le entrer » ma phrase était une supplication. Après tant d'année, je ne pouvait plus attendre pour le voir ou le toucher, maintenant qu'il était là, le voir partir serait un déchirement et je n'étais pas assez forte pour subir ça. Ils avaient du lire ma détresse parce qu'ils avaient finalement laissé entrer Hunter dans ma chambre. Il s'était avancé doucement avant de prendre place à mes côtés en s'asseyant sur mon lit.
J'avais envie de me jeter dans ses bras et pourtant je ne le faisais pas, je rester là à le regarder. En 20 ans il n'avait pas tellement changé, évidemment il avait vieilli, mais il était toujours le même. Je ne pouvais pas en dire autant pour ma part, si physiquement j'étais toujours Cailee Hastings, intérieurement j'étais tout simplement cassée et détruite. « Si tu savais comment tu m'as manqué Hunter » pourtant cette phrase était loin de représenter la vérité. C'était son souvenir qui m'avait aidé à tenir dans mes moments les plus sombres. C'était la pensé de savoir qu'il était quelque part heureux et en bonne santé qui m'avait aidé. Mes larmes n'avaient pas arrêté de couler et doucement je levais ma main pour la poser sur sa joue. Ce simple contact était pour moi une source d'émotion énorme, j'avais tellement rêvé de ce moment pendant 20 ans qu je n'arrivais toujours pas à me convaincre que tout ceci était vrai. « Je suis désolé de t'avoir posé un lapin il y a 20 ans ». Ce n'était pas la première fois que je m'excusais depuis mon retour, je l'avais fait auprès de mes parents, de Sebastian. Ce sentiment de culpabilité me dévorait et même si tout le monde me disait que ce n'était pas de ma faute, je ne pouvais m'empêcher de penser que ce qui m'était arrivé était entièrement de ma faute et qu'inconsciemment j'avais du faire quelque chose de mal pour attirer ce fou qui m'avait kidnappé.




lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hunter J. Morrow
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 443
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Mai 2016 - 12:37
Le regard fixé sur le visage de celle qu’il avait perdu autrefois, Hunter ne prit pas la peine de lancer une de ses répliques cinglantes qu’il avait l’habitude de balancer à l’homme de sécurité. Il ne souhaitait pas partir et par chance, Cailee interpela le gardien qui rebroussa chemin. Il continua à avancer sans dire un mot de plus durant une bonne minute. Un petit sourire se dessina sur son visage pale. Hunter avait tellement espéré ce moment dans sa vie que maintenant qu’elle était devant lui, il ne trouvait plus les mots et ça, c’était quelque chose qui n’arrivait jamais chez le spontané qu’il était. « Tu.. Tu m’as manqué aussi… » Il se grata la nuque et s’installa sur le pied du lit en la fixant. « Tu… tu es toujours belle.. je veux dire autant qu’autrefois. » Il ria maladroitement et reprit suite à la touche d’humour amené par Hastings. « Ouin, j’attends toujours que tu me montres à danser… » Évidemment, il n’avait jamais voulu danser lors du bal et Cailee avait tout fait pour lui montrer et le faire participer. Hunter hésita avant de poser une main sur celle de son âme-sœur. « J’imagine que ça n’a pas été facile… tout ce temps… je regrette vraiment de ne pas avoir réussi à retracer cet enfoiré, sinon je lui aurais envoyé trois balles en pleine tête pour être certain qu’il ne revienne pas ! » Il s’emporta un peu, mais il rageait de l’intérieur même s’il n’avait pas eu plus de détails que cela, mise à part ce qu’ils avaient dit aux infos. Il voyait que Cailee était marquée et avait été maltraitée. Il sentait son estomac se nouer juste à l’observer.



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for. © caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cailee Hastings
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 71
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Mai 2016 - 8:19
I'm back from the dead










Etre une rescapée avait parfois du bon, comme maintenant, parce qu'on acceptait toute mes demandes. Revoir Hunter était l'une des choses les plus importantes pour moi alors je n'aurai pas laissé un agent de sécurité me priver de ça. Il était là et il était tellement beau, je ne pouvais m'empêcher de lui avouer qu'il m'avait manqué. Un manque horrible qui était maintenant comblé juste par sa présence. Il était là, à côté de moi et c'était tout ce qui comptait, même s'il disait des bêtises en prétendant que j'étais toujours aussi belle. « c'est mal de mentir Hunter ! » je m'étais vu dans un miroir et j'avais les trait tiré, j'étais maigre et je faisais peur à voir et pourtant je ne pouvais m'empêcher de rougir, parce que c'était Hunter et que ça me faisait du bien.
Il était là et il était beau et le voyant, je voyais surtout les 20 ans que j'avais perdu en étant pas à ses côtés, je revoyais cette soirée qui aurait du être merveilleuse et à laquelle je n'étais jamais venue. « Tu n'as toujours pas appris ? » Ca ne me surprenait pas outre mesure, Hunter n'avait jamais aimé danser. Je voulais croire qu'on pouvait comme si rien ne s'était pas fait, mais je me berçais d'illusion, je voyais dans son regard qu'il avait souffert de cette histoire et je m'en voulais, mais j'avais peur, surtout en voyant sa réaction. Je plantai mon regard dans le sien « Je t'en supplie Hunter, ne fais pas ça... » c'était trop dangereux, trop risqué et non je ne pouvais pas imaginer ça « J'ai vécu l'enfer et je crois que je n'en sortirai jamais… mais je ne veux pas te perdre une deuxième fois » rien que cette idée me retournais l'estomac et non je ne pouvais pas faire face à cela. « Promet moi de ne rien faire Hunter » Je laissais retomber ma main de son visage, mais je ne voulais pas rompre notre contact, j'avais était loin de lui depuis bien trop longtemps et je jouais nerveusement avec sa main. Entremêlant nos doigts, caressant le dos de sa main avec mon pouce et j'attendais sa réponse. Je voulais être sûre qu'il ne tenterait rien, je voulais être sûre qu'il resterait en sécurité et ne ferait rien de dangereux. « Parle moi de toi plutôt, on a 20 ans à rattraper » je voulais tout savoir sur ce qu'il lui était arrivé. Si je devais être honnête avec moi-même, c'était surtout une façon détourné de savoir s'il était marié, ou s'il avait des enfants.




lumos maxima




   
Lost & Insecure.
J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.@ ALASKA.
   


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hunter J. Morrow
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 443
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Mai 2016 - 19:22
Juste le fait d’être là, assis près de Cailee rendait Hunter anxieux. Il sentait les papillons se battre à l’intérieur de lui et le plus étrange dans tout ça, c’était qu’il n’avait jamais revécu ce genre d’émotion depuis sa rencontre avec la belle Hastings plus de vingt années auparavant. Bien qu’elle semble refuser l’évidence, malgré les traces de ses mauvais traitements, Cailee était toujours une beauté. Il avança la main pour la déposer sur le visage de son ancienne amoureuse, mais s’arrêta en chemin. Hunt n’avait pas l’habitude d’agir ainsi, mais là, c’était plus fort que lui. Depuis la fin du lycée, il fuyait les relations durables comme la peste. « Je t’assure que non… tu es magnifique Pocahontas ! » Dit-il en ramenant ses petits surnoms comme il en avait toujours eu l’habitude. « Et j’imagine que la dernière fois que j’ai tenté de danser, c’est avec toi, alors tu peux bien t’imaginer que mes compétences sont restés aux mêmes points … » Il débuta un sourire, mais ne put le terminer. La rage bouillonnait constamment à l’intérieur de son être depuis l’annonce du retour de son amour de jeunesse. Il voulait éliminer et faire souffrir cette pourriture. « Je sais me défendre sweetheart… j’ai évolué… » Il était bagarreur au lycée, mais avec tous les problèmes d’argents qu’il eut au cours de sa vie, disons qu’il avait passé par la torture à quelques reprises. Le dur qu’il était devenu ne plairait peut-être pas à Cailee, il préféra lui cacher un partie de ce qu’il était et parler de ce qu’elle aimerait plutôt. « Disons que ton retour tombe bien… parce que je viens tout juste de revenir à Sidebay, après ta mort… » Il s’arrêta de parler, c’était spontané comme réplique. Tout le monde disait qu’elle était morte et non disparu depuis tellement longtemps que Hunter lança cette phrase comme ça. Il avait été l’unique presque qui comptait toujours sur son retour et n’utilisait jamais ce terme, mais là, ça avait sortie tout simplement. « Ta disparition… désolé… enfin, je suis partie d’ici et je viens de revenir. »



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for. © caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cailee Hastings
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 71
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 20 Mai 2016 - 4:36
I'm back from the dead










Entre nous j'avais l'impression qu'il y avait toujours ce petit truc qui nous appartenaient, mais je sentais aussi que ces 20 dernières années avaient laissé des traces, en témoignant son geste qu'il avait interrompu, c'était normal et puis il employait toujours les surnoms adorables et ça me faisait tout simplement sourire. « Merci beaucoup » dans ce genre de circonstance savoir qu'il me trouvait toujours belle me faisait du bien. Puis il s'agissait de Hunter, donc forcément venant de lui c'était particulier. « Maintenant que je suis de retour, je te donnerai des cours si tu veux. » dès que je sortirai de l'hôpital même s'il le voulait. Tout était bon pour pouvoir de nouveau passer du temps avec lui. « Enfin je dois pas être loin de ton niveau » je ne savais pas si la danse c'était comme le vélo et que ça ne s'oubliait pas ? Je n'en savais rien, c'était une question que je ne m'étais jamais posé.
L'ambiance aurait pu resté aussi détendu, mais je sentais la rage bouillir chez Hunter quand il parlait de celui qui m'avait arraché à eux, seulement je ne pouvais pas le laisser se venger ou le retrouver ou je ne sais quoi « Je ne doute pas de tes capacités, j'ai juste peur » Je savais qu'Hunter était fort et qu'il n'avait peur de rien et c'était justement ce qui m'inquiétait. Seulement il pouvait se montrer très têtue et je n'avais pas envie gâcher nos retrouvailles en m'engueulant tout de suite avec lui. Alors je préférais changer de sujet en lui demandant ce qu'il avait fait pendant 20 ans. La seule chose à laquelle je ne m'attendais pas, c'était qu'il pensait que j'étais morte, c'était dur à entendre. « J'imagine que c'est normal d'avoir pensé que j'étais morte » après 20 ans qui aurait pu sincèrement penser que j'étais vivante ? C'était dur, surtout venant de la part d'Hunter, mais je le comprenait et je ne pouvais pas non plus lui en vouloir. « Tu es parti où ? » rester à Sidebay avec tout ce que cela impliqué avait sûrement était trop compliqué. « Et tu as fais quoi ? » j'étais curieuse et puis surtout ça m'empêcher de penser à autre chose. « Ton retour est provisoire ou tu comptes rester ? » je priais pour ça soit le cas. Parce que je ne sais pas si j'arrivais à assumer une vile sans Hunter. « Pardon, je pose un peu trop de question » je me faisait l'effet d'être l'un de ses inspecteurs de police qui me posait des milliers de question dans l'espoir que je raconte ma captivité dans les moindres détails.  




lumos maxima




   
Lost & Insecure.
J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.@ ALASKA.
   


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hunter J. Morrow
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 443
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Mai 2016 - 11:44
Malgré le léger malaise qui s’était installé dans la conversation, Hunter parvint tout de même à échanger un sourire à Cailee qui tentait de rattraper la chose. Cela calma un peu le jeune homme qui pensait plutôt à ce qu’il allait pouvoir partager avec elle maintenant qu’elle était de retour dans leur vie. Cette situation, il l’imaginait depuis tant d’année et malgré sa petite gaffe, il n’avait jamais pensé qu’elle était morte, contrairement à beaucoup de gens, c’était une habitude qu’il tentait de prendre lorsqu’il s’adressait à ses personnes pour ne pas créer un choc chez ses interlocuteurs. Il devait l’expliquer à Hastings, mais c’était compliqué. « Je.. je ne pensais pas que tu étais morte en fait… ça sortie naturellement… mais tout ce temps, à chaque fois que je démontrais … que j’avais espoir que tu sois vivante… on dirait que ces connards me regardaient de travers … ça me faisait chier à un point où je me suis habitué à répondre pour leur plaire… tu sais bien que c’était avec effort, parce que c’est certainement pas mon style… » Dit-il d’une mine triste. Il se sentait mal et inconsidéré face à sa situation, mais il tenait à lui faire comprendre qu’il n’avait jamais baissé les bras. « J’étais à … » Il hésita à lui dire sachant qu’il avait beaucoup d’ennemis là-bas et si on le retrouvait pour toutes les dettes qu’il avait auprès de violent prêteur, sa sécurité pourrait être à nouveau compromise. « Le Colorado… j’ai fait un tas de petite job par-ci, par là, mais rien de bien sérieux… et je suis installé pour de bon… j’imagine. Je suis dans la maison de mes parents, avec Caleb. » L’informa-t-il pour la mettre un peu dans le sujet. « C’est pas grave… » C’est à ce moment que son téléphone portable se mit à vibrer. Hunt baissa les yeux vers la poche de son pantalon sans porter attention à l’appel. Ce qu’il n’avait pas saisi, c’était que Cailee était disparue depuis 1995 et n’avait pas connu l’évolution de la technologie, donc l’ère des portables…



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for. © caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cailee Hastings
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 71
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Mai 2016 - 10:49
I'm back from the dead










Je savais que tout le monde pensait à ma mort, je n'avais que beaucoup avait abandonné l'idée de me retrouver vivante une semaine seulement après mon enlèvement. Mais l'entendre le dire avait quelque chose de plus réel et plus dur aussi. Oui ça faisait mal et en même temps je ne pouvais pas blâmer les gens, ni mes proches de le penser. « Ne t'inquiète pas Hunter, ce n'est pas grave » Non, ça ne l'était pas et puis c'était quelque chose avec laquelle je devrais m'habituer à vivre, parce que j'étais persuadée que ça allait être la phrase préférée des gens. Dire qu'il me croyait morte et que c'était un miracle que je m'en sois sorti. Sauf que je ne croyais pas au miracle, du moins je n'y croyais plus, j'avais juste tenté ma chance. C'était m'enfuir ou mourir.  « Et je te crois quand tu dis que tu n'as jamais cru à ma mort » Si il y avait bien une personne que je pouvais croire, c'était Hunter. Il ne m'avait jamais menti et je voyais la sincérité dans ses yeux. C'était dur pour nous deux, mais on devait passer par là pour aller mieux. « Ca aurait pu arriver, mais je suis toujours vivante » Si mon kidnappeur n'était pas rentré plu tôt, oui ma tentative de suicide aurait fonctionné. Je lui en avait tellement voulu de refuser de me laisser mourir, mais aujourd'hui je lui en était presque reconnaissante parce qu'il m'avait permis de retrouver Hunter et c'était tout simplement le plus beau cadeau qu'il pouvait me faire. Surtout quand l'interrogeant sur sa vie, Hunter laissait plus ou moins entendre qu'il était revenu à Sidebay et qu'il comptait bien y rester. Je n'osai y croire. « Ca veut dire qu'on pourra souvent se voir ? » Cette perspective suffisait à me donner de l'espoir et à me faire sourire. J'espérais vraiment qu'on puisse passer du temps ensemble et réapprendre à se connaître. Parce que en 20 ans beaucoup de choses c'étaient passé et j'avais beaucoup de secrets. On était plus les même personne, mais qu'importe ce que Hunter était devenu. J'aimerai ce nouveau lui tout simplement.
Il était installé avec Caleb, et ça c'était génial « Comment va Caleb ? Il va bien » Caleb était mon meilleur ami et pouvoir avoir de ses nouvelles c'était génial. Seulement au moment où Hunter s’apprêtait à me répondre, un truc venant de lui avait fait du bruit.  « Mais pourquoi ton pantalon fait du bruit ? » C'était perturbant et ça me faisait un peu peur aussi. Est ce qu'il avait ramené un animal, ou alors je sais pas. Parce qu'il avait vu que ça m'inquiétait, Hunter avait sorti l'objet de sa poche et c'était...Je ne savais pas ce que c'était en fait. « C'est quoi ce truc, c'est tout petit. C'est un dictaphone ? » si c'en était un, il était très bizarre parce qu'il n'avait aucunes touches. J'avais loupé tant de chose en 20 ans de réclusion forcée ? Je ne pouvais pas y croire, ça serait dingue quand même. « J'ai l'impression d'être un nouveau né à qui on explique le monde ». Seulement je n'étais pas sûre d'être à la hauteur de ce nouveau monde, je ne savais pas si j'étais capable de m'adapter.




lumos maxima




   
Lost & Insecure.
J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.@ ALASKA.
   


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hunter J. Morrow
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 443
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Mai 2016 - 21:51
Le simple fait de jeter un coup d’œil à côté de lui et de voir Cailee lui faisait un bien fou. La sensation incroyable qu’il ressentait le ramener vingt ans en arrière. C’était presque inimaginable, il se sentait dans l’un de ses éternels rêves où il la retrouvait, mais non, il ne rêvait pas. Il serrait les mains de son ancienne amante et pouvait sentir la chaleur de celles-ci. Depuis qu’il était dans la chambre de Cailee, plusieurs silences accompagnaient la conversation, mais ça ne lui faisait rien. Il profitait de cet instant. « Oui… que tu sois de retour, c’est un miracle… je ne veux pas passer à côté et tu seras toujours la bienvenue à la maison…. Je ne pense pas crécher là éternellement, mais pour le moment…. Et Caleb.. il va bien, toujours le Caleb d’autrefois. » Lorsqu’il reçut un appel de Leb, la réaction de sa compagne laissa Hunter légèrement amusé. Il alla même jusqu’à rire en attrapant son portable. Il n’avait pas compris sa réaction la première minute. « Ah hum… non c’est mon téléphone portable… fini les fils ! » Dit-il d’une voix plus enjouée. Il le tendit à Cailee en l’activant. On pouvait y voir un fond d’écran d’une voiture luxueuse et un mot de passe à entrer. Ce que Cailee ne savait pas, c’était qu’il conservait l’anniversaire de la belle depuis sa disparition partout où il devait choisir des chiffres. « Mais non… c’est normal. » Il sortit également une clé usb qui trainait dans le fond de sa poche. « Là-dedans, on enferme plein de contenu…. Je dois avoir deux milles chansons là-dessus… » Il voulait l’aider dans sa reconstruction.



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for. © caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cailee Hastings
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 71
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Juin 2016 - 4:34
I'm back from the dead










Savoir qu'il était en ville était une excellente nouvelle, savoir que Caleb était toujours là aussi c'était génial, j'avais vraiment l'impression de revenir chez moi. Je me demandais si Lydia était toujours à Sidebay aussi. Je l'espérais tellement, mais j'avais un peu peur de la réponse, que Hunter ne me réponde qu'elle avait définitivement la ville. Je voulais croire que dès demain je pourrait revoir ma meilleure amie. En attendant j'étais avec Hunter, je profitais de sa présence, de lui tout simplement et c'était bien ça le plus important. « Mais tu comptes quand même rester à Sidebay hein? » Le fait qu'il dise ne pas vouloir rester dans la maison de ses parents m'inquiétait un peu, j'avais peur qu'il ne veuille partir à nouveau.
Je n'avais pas le temps de m'inquiéter à ce sujet, qu'autre chose venait se rajouter. D'après Hunter ce qui venait de faire du bruit c'était un téléphone, mais c'était tout simplement impossible. Ce n'était qu'à ce moment que je me prenais vraiment en pleine figure les 20 ans que j'avais manqué dans le monde, il avait du se passer tellement de choses. « Ca me fait peur….j'ai manqué tellement de choses. » et encore, je n'étais pas au bout de mes surprises quand il sortir de sa poche un objet non identifiable dans lequel il disait stocker de la musique. C'était impossible. « Tu crois que j'arriverais à me faire à cette nouvelle vie ? » et si je n'y arriverais pas qu'est ce qui allait se passer ? « Tu m'aidera ? » toute seule je ne pourrais pas y arriver.
Parce qu'il y avait autre chose qui me tracassait depuis le début, il fallait que je sache. « Hunter... » je laissais ma phrase en suspend parce que je n'arrivais pas à trouver mes mots, je ne savais pas comment lui poser la question « Tu...tu es marié ? » ou alors tu as des enfants ? Ou tu es avec quelqu'un et je peux aller me suicider ? J'avais peur de sa réponse, tellement peur que je n'osais plus le regarder et baissait tout simplement la tête.




lumos maxima




   
Lost & Insecure.
J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.@ ALASKA.
   


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hunter J. Morrow
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 443
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Juin 2016 - 12:42
Hunter voyait parfaitement la crainte et la peur dans la voix de sa tendre moitié retrouvée. Il ne pourrait cerner toutes les questions qui lui hantaient l’esprit, mais il savait qu’il pourrait reprendre un quotidien normal à partir de bientôt, de passer du temps avec celle qu’il avait toujours aimé, mais il savait bien que ce ne serait pas simple. Depuis 20 ans, Hunt avait beaucoup changé, il était devenu homme criminel, voleur, arnaqueur, il avait une grande dépendance pour les jeux d’argents, rien de bien intéressant pour une femme qui revenait de l’enfer au fond. Les inquiétudes de Cailee surgissent lorsqu’il parla de ne pas rester éternellement dans la maison familiale – malgré le départ de ses parents pour un petit paradis en floride – cela fit rire l’homme. « Non non… je suis revenu pour de bon! » Dit-il avec assurance, bien qu’il souhaite juste qu’on ne le retrouve pas à Sidebay ; beaucoup le cherchait dans le Colorado. Le pompiste laissa Cailee regarder un peu son portable et il lui répondit à la blague. « Je vais t’aider, mais tu vas t’y faire ! Et faut pas t’inquiéter, les vieux ne comprennent même pas encore comment tout ça fonctionne.. et eux, ils n’ont pas été séquestré du monde entier durant 20 ans… » Ouin, ça blague se conclu de manière brusque, ce qui le rendit mal à l’aise. Il hoqueta embêté, mais se reprit face à la question de Hastings. Il trouva ça plutôt amusant et mignon, mais il rougit malgré tout. « Je.. Je.. non non.. je ne suis pas marié, j’ai jamais vraiment été dans une relation durable après… toi. » Il ne voulait pas avoir l’air du parfait mec romantique à souhait, mais d’un autre côté, il l’avait presque attendu toute sa vie.



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for. © caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cailee Hastings
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 71
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Juin 2016 - 8:22
I'm back from the dead










Savoir que Hunter restait pour de bon c'était un soulagement énorme. Après l'avoir perdu et maintenant l'avoir retrouvé, je ne pouvais pas imaginer un seul instant qu'il puisse disparaître à nouveau. Si cela devait arriver, je crois que cette fois vraiment je n'y survivrai pas. Seulement il avait réussi à balayer mes inquiétude avec sa phrase et j'étais rassuré de savoir qu'on allait de nouveau être voisin. Peut-être même que notre relation serait mieux qu'avant. Je ne savais pas si c'était possible, mais dans tout les cas, tout les deux on devrait composer avec nos nouvelles personnalités. 20 ans cela faisait beaucoup, peut-être trop, mais je voulais y croire. C'était peut-être la seule chose à laquelle je voulais croire. Hunter et moi.
Seulement avant d'envisager cela, il faudrait que j'arrive à vivre avec mes démons et aussi que j'arrive à dompter cette nouvelle technologie qui venait d'apparaître. Cela me semblait surréaliste et je craignais de ne pas y arriver. Hunter m'assurais qu'il allait m'aider et essayer de me rassurer en me disant que les vieux ne savaient pas s'en servir non plus. La fin de sa phrase était un peu plus chaotique mais je ne pouvais pas lui en vouloir « Je serais la première jeune, vieille avant l'heure et qui ne sait pas se servir d'un téléphone sans fil » ça pourrait être drôle non ?
Il y autre chose que je voulais savoir aussi et après avoir pris mon courage à deux mains, je lui avait enfin posé la question qui me brûlait les lèvres depuis qu'il était entré dans ma chambre. Est ce qu'il était avec quelqu'un. Sa réponse, était la réponse la plus adorable du monde et un grand sourire venait illuminé mon visage.« Je suis contente » c'était peut-être un peu méchant de dire ça. « Enfin je veux dire, j'aurai aimé que tu fasses ta vie sans moi, que tu arrives à être heureux avec une jolie femme et des enfants » Pendant 20 ans c'était ce que j'avais imaginé. Je le voyais jouer avec des enfants riant aux éclats. Cette imagine était tellement belle. « Mais égoïstement je suis contente que ça n'ai pas fonctionné » Parce que ça voulait dire qu'il m'aimait encore non ?  « Tu crois que la vie nous offre une deuxième chance après 20 ans ? » J'aimais Hunter et je l'aimerais toute ma vie et j'espérais que dans un futur pas trop éloigné, lui et moi on pourrait revivre une histoire. Pour l'instant je n'étais pas prête, il me faudrait sûrement pas mal de temps avant de pouvoir me sentir pleinement confiante pour avoir une relation, mais si je devais en avoir une, je ne pouvais l'envisager qu'avec Hunter. Quand mes démons seront morts, quand j'aurai le courage de lui raconter mon calvaire et s'il ne me fuit pas comme la peste pour ce que j'ai fait et subis.




lumos maxima




   
Lost & Insecure.
J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.@ ALASKA.
   


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hunter J. Morrow
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 443
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Juin 2016 - 18:47
Hunter souffrait bien qu’il tentait de camoufler ses sentiments. Il était rare qu’il se sente aussi faible face à une personne, mais c’était bien différent. Cailee faisait ressurgir quelque chose qu’il avait enfouit si profondément depuis 20 ans qu’il n’osait l’explorer. Il continuait à la contempler, souriant à tout moment. Ses petites réponses le faisait toujours rire, particulièrement lorsqu’elle lança la blague sur les téléphones. « Attends de voir Internet, les blu-ray, les satellites… on peut parler et voir quelqu’un qui se trouve en chine ! » Dit-il en souriant bêtement. Il voulait tout lui montrer, lui faire découvrir ce nouveau monde. « Tu.. Tu as vu ta famille j’imagine ? » Il voulait lui poser la question, elle allait surement vivre un temps chez son frère. Lorsque Cailee parla de femme, d’enfants, l’homme se souvenait bien s’être toujours dit qu’il n’en aurait jamais, c’était trop peu pour lui. Il les aimait pas même, jamais il n’arrivait pas s’y faire. Justement, la jeune sœur de Seb, il s’était pris la tête l’autre jour au McDonald sans la replacer. Il préféra user de blague – ce qui était un peu déplacé, mais totalement son genre – il baissa les yeux pour tenter une approche plus décevante et se lança. « En fait, j’ai jamais eu de femme.. parce que je suis gay ! » Il se retenait pour ne pas éclater de rire. Il voulait juste voir le visage que lui ferait Hastings – c’était un peu méchant, mais il avait toujours conservé son côté moqueur – Il ne put se retenir bien longtemps et pouffa de rire. « Non j’rigole.. je voulais juste voir la face que tu ferais… et celle-là, elle vaut des millions ! » Il continuait à rire – plutôt fort – au point où un homme de la sécurité tourna la tête et les observèrent dans la chambre. Le rire de Hunter ne passait jamais inaperçu. Il s’arrêta finalement et posa à nouveau une main sur celle de Cailee. « Je l’espère… j’ai attendu longtemps ce moment… » Avoua-t-il une fois de plus.



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for. © caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cailee Hastings
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 71
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Juin 2016 - 11:08
I'm back from the dead










Je n'arrivais pas à croire ni à comprendre comment le monde avait pu évoluer aussi rapidement. Comment en 20 ans les choses avaient changé à tel point que je me sentais complètement perdue. Enfin je savais que j'aurai l'aider d'Hunter et puis de Sebastian et mes parents aussi. Je n'étais pas seule, mais quand même ce n'était guère encourageant. Puis Hunter en rajouter encore une couche avec internet et les blu truc. Pour moi ça semblait sortir tout droit de l'enfer. « Ca me fait peur d'avance » Mais c'était une bonne peur, l'une de celle qui nous fait avancer. Un monde à découvrir avec mes proches, avec ma famille comme le mentionnais Hunter. « Oui ils sont venus hier » Ils n'avaient pas pu rester longtemps pour tout un tas de raison, mais les voir ça avait été un tel soulagement et puis surtout pouvoir me sentir comme une petite fille à qui il ne pourrait rien arriver en sentant leurs bras autour de moi.
Le moment était arrivé d'abordé le sujet qui semblait tourner autour de nous. Je me demandais s'il était marié, s'il avait des enfants ou simplement une copine. Il m'assurais qu'il n'avait rien de tout ça, mais pour une raison à laquelle je n'aurai jamais pensé. « Tu….tu es gay ? » Je ne pouvais pas y croire, c'était impossible.Ma tête devait être drôle à voir, je devais vraiment être ahurie, parce qu'il n'avait pas pu se retenir bien longtemps d'éclater de rire, ce qui avait fait se retourner les agents de sécurité qui se demandait vraiment ce qui se passait. « Aaaa mais t'es trop nul » je ne me gênais pas pour le taper gentiment après sa blague, tout en était quand même soulagé que ça ne soit pas vrai. Puis le ton était redevenu plus sérieux quand je lui demandais si la vie nous donnait une deuxième chance. « Je suis désolé de t'avoir fait attendre Hunter » J'aurai tellement aimé être à ses côtés, à vivre ce qui nous était destiné. « Je...j'ai peur du futur. » Sa main sur la mienne me faisait du bien, mais j'avais besoin d'un peu plus. Je me rapprochais de lui pour pouvoir me blottir contre lui. J'avais oublié à quel point j'aimais être dans ses bras. Je sentais une larme coulait le long de ma joue que j'essuyais rapidement. « J'ai peur de ne plus correspondre à celle que tu as connu. Je suis brisée Hunter et je sais pas si je serais capable de te rendre heureux » Lui avouer ça, me brisait le cœur autant que mes espoirs que j'étais en train de fonder, mais je lui devais la vérité, je ne pouvais pas l'enchaîner à moi. Je devais lui laisser la chance de vraiment pouvoir faire sa vie. Si ce n'était pas avec moi, je devrais l'accepter, même si je savais d'avance que je n'y arriverais pas.




lumos maxima




   
Lost & Insecure.
J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.@ ALASKA.
   


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hunter J. Morrow
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 443
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Juin 2016 - 20:27
Hunter ne laissait jamais tomber une petite blague. Il lui expliquait un peu ce qui avait changé dans le monde, mais toujours avec une pointe d’humour et le sourire aux lèvres. « Michael Jackson est mort.. » Il aurait bien pu lui en citer des dizaines d’autres, mais il se souvenait plus trop de leur nom. Il se souvenait de la chanson I will always love you qu’il avait dansé pour la première fois avec Cailee à une soirée organisée par l’école. Il savait que la chanteuse était également morte, mais trouver son nom lui serait impossible. Enfin, il continua à rire aux côtés de celle qu’il aimait toujours. La petite blague sur son orientation sexuelle le fit bien rire, Cailee embarqua trop facilement qu’il reçut une petite claque sur l’épaule, rien de douloureux, ce qui lui permit de continuer l’euphorie. « Ta face était vraiment … elle valait des millions tu sais sweetheart ! » Bien que le rire se dissipe avec les craintes de Hastings, Hunter, quant à lui, continua à lui sourire. Il ne voulait pas lui faire peur, il voulait être là pour elle et pouvait attendre. « Tu sais … je t’ai attendu 20 ans, je peux bien attendre encore… prends le temps qu’il te faudra. Je suis tellement sur le cul, que tu sois de retour que je vais avoir besoin de m’adapter aussi… j’ai beaucoup changé aussi… et il y a bien des chances que je te fasse plus peur que tu ne me le fasses… » Il savait que lorsqu’elle apprendrait tous ses trucs à son sujet, ce serait compliqué. « Et de toute manière… je me débrouille bien avec ce qui est brisé… je peux te réparer ! »



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for. © caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cailee Hastings
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 71
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Juin 2016 - 2:42
I'm back from the dead










Je n'osais imaginer le nombres de choses que j'avais loupé, mais si Hunter et Sebastian étaient mes profs de vie, ça devrait bien se passer. « Oh j'imagine que j'ai loupé la mort de beaucoup de gens » C'était inévitable, la seule chose qui me faisait peur c'était de me rendre compte que des gens que j'aimais avait pu mourir en mon absence. Je n'avais pas encore osé poser la question à mes parents. Je ne voulais pas la poser à Hunter, sa façon de me faire courir en me faisant croire qu'il était gay était tout ce que je voulais retenir pour le moment. « Je me vengerais Morrow » Comment ? Je ne savais pas, mais je le ferais. Notre ton doux et léger, laissait la place à quelque chose de plus sérieux, des choses qu'on avait besoin de dire, d'autre d'entendre. « Quoi qu'il se soit passé dans ta vie, tu ne me feras jamais peur Hunter » Il ne savait pas à quel point ces mots me faisaient du bien. C'était comme si j'avais réussie à m'échapper juste pour les entendre. Comme si c'était ma destinée. Et même si en 20 ans Hunter était devenu quelqu'un d'autre, à mes yeux il resterait toujours mon seul et unique amour. Alors oui ça prendrait du temps, mais maintenant on en avait devant nous. Enfin ce qui me faisait peur c'était quand même qu'il n'ai pas réussi à attraper l'Autre, mais je ne voulais pas y penser pour l'instant. « Je m'en remets pleinement à toi pour me réparer alors » Et si quelqu'un pouvait réussir ce miracle j'étais persuadée que c'était lui et personne d'autre. « La route va être longue » Tellement longue que ça me faisait un peu peur, parce que je lui devais la vérité. La vérité sur 20 ans de captivité et les épreuves que j'avais traversé et surtout les actes horribles que j'avais commis ou essayer de commettre. « Un jour peut-être que je te raconterais tout, tu auras peur et tu voudra fuir. » Il faudrait sûrement que je trouve cette force oui. Seulement est ce que des choses allaient sortir de ça ? Je croyais en lui quand il me disait pouvoir m'attendre, mais je craignais que par la suite il me regarde avec pitié. Ca serait la chose la plus horrible du monde. « Ce jour là, je ne t'en voudrais pas ». Bien sur ça me ferait mal, mais je comprendrais totalement sa décision.




lumos maxima




   
Lost & Insecure.
J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.@ ALASKA.
   


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hunter J. Morrow
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 443
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Juil 2016 - 12:52
Malgré cet amas d’émotion, Hunter préféra tenter de faire une petite blague et jouer un peu avec Cailee, ce qu’il faisait depuis toujours. De lui avoir fait croire qu’il était gay, ça avait été plus qu’amusant et il riait toujours mentalement du regard que lui avait jeté la belle brunette. Malheureusement, la rigolade ne semblait pas être vraiment possible dans la conversation complètement. C’était une situation si délicate qu’il n’osait pas toujours avancer et lui poser des questions. Il voyait qu’elle tentait l’humour à son tour, ce qui le laissa échapper un rire comme si il se retrouvait au moment de l’enlèvement, que rien ne s’était produit et surtout que vingt années ne s’étaient pas écoulées devant eux. « Je suis prêt à affronter tout ça…. Je ne compare pas mes propres drames avec les tiens, parce que oui, tu gagnes haut la main beauté… mais j’ai quand même beaucoup de part d’ombre en moi depuis 20 années… et … prenons ça tranquillement et lorsque le temps sera venu, on pourrait parler de tout ça. » Dit-il d’un ton serin en posant une main délicate sur celle de Cailee. Un homme se joint finalement à eux, spécifiant que les visites étaient terminées pour aujourd’hui, que Hastings devait se reposer. Un peu deçu, Hunt soupira et fixa piteusement la retrouvée. « Demain matin, je vais repasser avant d’aller… non je vais passer ! » Il devait travailler demain matin, mais il allait rater sa journée comme le non stable qu’il était. Morrow avait perdu beaucoup de boulots dans le passé parce qu’il ne se présentait pas, se comportait comme un idiot etc.



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for. © caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mackenzie M. Nelson
FONDATEUR ▬
RAGOTS : 3331
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 19 Aoû 2016 - 11:12
Coucou cela fait un bon moment qu’il n’y a pas eu de réponse à ce sujet.
Si aucune réponse n’est postée d’ici le 29 août, le sujet sera archivé.
Merci !


I've only got one life, I could spend it with YOU
MACKENZIE MADDISON NELSON
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cailee Hastings
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 71
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Aoû 2016 - 17:33
I'm back from the dead










Même si j'aimais Hunter et que lui semblait toujours m'aimer, entre nous désormais il y aurait toujours cette barrière de mon enlèvement et la seule chose qui me faisait le plus peur au monde – au-delà du fait que mon ravisseur me retrouve – c'était qu'Hunter soit horrifié par la personne que j'étais devenu. Le pire c'était que je ne pourrais même pas lui en vouloir parce que moi même je me dégoûtée. Pourtant j'avais envie de croire qu'il resterai à mes côtés. Cette croyance était comme un feu sacré qui brûlait en moi et qui pouvait m'aider à affronter les lendemains. Si de mon côté j'étais abîmée, Hunter sous entendait que de son côté ce n'était pas forcément mieux. Je trouvais que la vie nous avait un peu trop écorchée et je n'étais pas forcément d'accord avec ça. Malheureusement ma voix n'avait que trop peu d'importance face à ce que le destin nous réservait. D'ailleurs durant ses nombreuses années j'avais appris à détester le destin, le karma et toute ces choses. Mais honnêtement pour le moment tout cela n'avait pas vraiment d'importance, tout ce que je retenais aujourd'hui c'était la présence d'Hunter et surtout ses paroles. Il avait raison, on avait le temps pour parler de tout ça. Pour parler de nos 20 ans de séparation. « Quoi que tu ais fait Hunter, je t'assure que ça ne change rien. » Clairement pas. Seulement oui il faudrait sûrement que je me fasse à l'idée qu'il n'était plus le même tout comme je n'étais plus la même « On apprendra à se connaître de nouveau » L'étape la plus délicate sûrement, mais je savais qu'on pouvait y arriver, je le sentais au plus profond de moi.
Passer du temps avec Hunter me semblait tellement naturel que je ne voyais pas le temps passer. Alors oui j'étais fatiguée, mais pas au point de vouloir le laisser partir. Seulement le personnel hospitalier ne semblait pas du même avis et que les visites étaient terminées. Non je n'étais pas d'accord. Je n'avais pas mon mot à dire, Hunter non plus et rien que ce départ me donnait envie de pleurer. Je savais que j'allais le revoir et pourtant je le vivais comme un abandon alors que je ne devrais pas. « D'accord, promis je bouge pas et je t'attends » Peut-être que c'était encore trop tôt pour faire ce genre de blague, mais j'avais vraiment hâte de pouvoir le voir et le toucher de nouveau demain.




lumos maxima




   
Lost & Insecure.
J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.@ ALASKA.
   


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hunter J. Morrow
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 443
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Aoû 2016 - 12:20
TERMINÉ & VERROUILLÉ.



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» {Flashback} Back From The Dead [Klaus, Kol & Elijah]
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Combat 4: Annie Villeneuve vs Rachel Hunter
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M WALKING ON SIDEBAY :: BIENVENUE À SIDEBAY :: West Side :: Memorial Hospital-
Sauter vers: