Revenir en haut Aller en bas



 
WELCOME TO SIDEBAY

 :: PROFITEZ DU FORFAIT DÉTENTE :: La femme de chambre passe en après-midi :: RPG :: topics 2016 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'hopital qui se fout de la charité [ft. Matteo Stevens]

avatar
Kayden Carpenter
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 419
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Jan 2016 - 10:02
Cette journée était officiellement celle de la poisse. Pour bien commencer sa journée, Kayden s'était pris les pieds dans ses draps le matin, au point de se ramasser sur le tapis, ensuite il s'était rendu compte que sa hâte pour se rendre en cours ne servait à rien, car c'était la journée porte ouverte, et il n'y avait ni classe, ni eu de demande pour qu'il guide les futurs élèves alors... il s'était levé à 6:00am pour rien et enfin, dans l'idée d'aller passer la journée dans une salle obscure pour aller voir le dernier Star Wars, il s'était fait bêtement chopper dans un contrôle d'identité, avec un peu trop de came dans les poches pour réussir à faire croire que ce n'était que de la farine ou uniquement pour sa consommation personnelle. C'était la merde, jusqu'au bout, et bien entendu ce ne fut qu'une question de temps avant qu'il se retrouve au poste, où il allait sans doute avoir le droit à d'autres questions, ou pire... qu'on appelle ses parents... l'horreur. D'ailleurs, le jeune homme ne perdait pas de temps pour protester.

« écoutez, j'suis sur qu'on peut trouver un arrangement. C'est pas aussi grave que ça en a l'air je... j'ai trouvé la drogue et euh... je comptais vous l'amener. »

Et la marmotte met le chocolat dans le papier d'alu... mais ce n'était qu'une partie de son plan, si vraiment la situation devenait critique, il ferait marcher sa filiation avec Garrett Carpenter, ça pouvait marcher aussi, non ? Même s'il devrait ensuite une fière chandelle à son père, sans compter le savon qu'il risquait de se prendre.

« Puis franchement, vous pouvez vérifier, je me pique pas ni rien. Au pire, faite une analyse de sang, vous verrez que j'ai rien à me reprocher. »

ça par contre, c'était un coup de poker, le résultat ne ferait que l'incriminer d'avantage.


Where am I?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 26 Jan 2016 - 11:43
Invité
L'hopital qui se fou de la charité
Kayden & Matteo

Matteo avait été appeler pour s'occuper d'un cas un peu particulier. Un jeune homme qu'ils avaient arrêté dans la journée avec de la drogue sur lui. Et celui-ci ne semblait pas vouloir admettre que tout ceci lui appartenait, donc au pire y'avait toujours moyen d'essayer de savoir à qui cela appartenait et peu être avoir un nom, on ne sait jamais.
Quoi qu'il en soit Matteo prit le dossier qu'on venait de lui transmettre et s'approcha du jeune homme. "- Mes collègues me disent que tu te fiches légèrement d'eux en racontant que tu l'as trouvé. Tu sais, c'est rare, franchement qu'on tombe comme ça nez à nez avec un sachet de drogue." et Matteo haussa les sourcils montrant bien qu'il n'était pas dupe, loin de là. "- Tu sais que se balader avec ça dans les rues c'est dangereux, ça fait de toi un dealeur d'avoir une telle dose ?" Matteo voulait qu'il comprenne que ce qu'il avait fait été mal et dangereux, même si ce n'était qu' à lui c'était quand même déjà énorme.

Mais c'est là qu'il jeta un oeil sur le papier que son collègue venait de lui donner et qu'il lu le nom de famille. Fronçant les sourcils légèrement inquiet. "- Carpenter... tu ne serais pas de famille avec le Carpenter du tiens le Vintage ?" Ca changerait pas mal de choses si c'était le cas, un soucis pour Matteo ça c'est clair.




© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kayden Carpenter
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 419
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Jan 2016 - 12:28
Kayden se retenait difficilement de rire quand le flic qui venait d'entrer lui disait qu'il se fichait légèrement de ses collègues. Ce n'était ni une impression, ni légèrement... Kayden se foutait totalement d'eux et des conséquences que cela pourrait amener – sauf si on appelait sa mère, là, il serait mortifié. Mais ce mec ne semblait pas vouloir rire... « Ouais c'est rare, mais je crois que vos potes m'auraient encore moins crus si j'avais dis que le tout était tombé dans ma poche, complètement par hasard. » il avait hésité à sortir ça en premier, mais il n'était pas si con, loin de là même. Il savait bien que transporter ça sur lui faisait de lui un dealer, mais en même temps, il pratiquait aussi cette activité alors bon... ce n'était pas une insulte, même s'il prenait un air qui se voulait effrayé, comme un bon petit garçon modèle qui ne comprend rien à ce qui lui arrive. « J'suis pas un dealer monsieur l'agent, je n'ai jamais touché à ça de ma vie. Vous pouvez être certain qu'on me reprendra jamais avec ces trucs sur moi. »

Ou plutôt, il mettrait tout dans son caleçon la prochaine fois. Et là le drame, le flic connaissait son nom évidemment, et faisait le rapprochement avec son père. Enfin drame... ça dépendait de la suite.

« Ouais c'est mon père. Vous le connaissez ? » puis de rajouter, réellement inquiet cette fois : « Ne lui dites rien à propos de mon arrestation et tout, sinon il risque de me buter. » Bien entendu, ce n'était que dramatisation d'un ado, mais l'idée était là. « Et pas ma mère non plus. Personne en fait, s'il vous plaît ? »

Paye sa crédibilité après... il n'allait pas encore le prendre pour un dealer en voyant qu'il avait peur de ses parents quand même, si ?


Where am I?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 26 Jan 2016 - 12:44
Invité
Matteo ne pu retenir un léger sourire même si ce n'était pas son but que de rire aux idioties qu'il pouvait sortir. Mais c'est vrai qu'il se défendait le gamin. Quoi qu'il en soit Matteo ne répondit pas et lui jeta un léger regard accusateur malgré tout, histoire qu'il comprenne qu'il n'était pas dupe. Des gosses dans son genre il en voyait souvent alors il n'allait pas se faire avoir comme ça juste parce que c'était lui et qu'il avait peu être une plus belle gueule que certains.

Quoi qu'il en soit il remarqua son nom et le lui fit savoir, histoire d'être sur qu'il était bien qui il pensait. "- Je ne pense pas que ton père soit le genre de type à buter son fils. Je pense plutôt que tu n'assumes pas réellement ce que tu fais et que tu sais très bien que ce que tu fais est mal. C'est mauvais que ce soit pour toi ou la réputation de ta famille. A ta place j'irais tout balancer à mes parents ou alors j'arrêterais tout, si tu ne veux pas que ce soit la police qui vienne leur annoncer tes petites activités illégales." Oui, il connaissait son père et il ne le connaissait pas super bien mais disons qu'il avait déjà eut à faire à lui et qu'il était plutôt sympa. Mais bon avec un enfant qui fait des erreurs c'est différents. Matteo lui filait des coups de mains de temps en temps mais rien d'illégal contrairement à son fils qui dealait. "- On pourrait t'arrêter et te garder en prison pour ça, tu le sais au moins ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kayden Carpenter
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 419
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Jan 2016 - 13:09
S'il avait trouvé le flic sympa au départ – enfin, autant qu'un flic quoi – Kayden fronçait les sourcils et se disait que là, il fallait arrêter de jouer, autrement il allait avoir de gros ennuis. Il devait convaincre l'homme face à lui, avant que ses collègues n'arrivent chez son père, puis que ce dernier déboule chez lui et lui souffle dans les bronches. La preuve était dans sa voix, plus sèche, plus affirmée.

« Je ne vois pas pourquoi vous iriez raconter ça. D'une part, ça ne ferait que jeter l'opprobe sur ma famille alors que je n'ai rien à me reprocher. Ensuite, m'accuser alors que rien ne prouve que j'ai vendu quoi que ce soit, n'est-ce pas comparable à une peine injustifiée ? Je veux dire, le trafic c'est interdit, la consommation... à la rigueur ça fait de moins un junky mais certainement pas un criminel... en revanche le fournisseur, c'est une autre affaire, et je pourrais vous aider à l'attraper. »

Il pouvait balancer l'un de ses concurrents en tout cas, si ça lui assurait d'être tranquille ensuite. C'est mal aussi ça, la délation, mais aux grands maux les grands remèdes. Il fallait juste qu'il n'ait pas l'air d'avoir peur d'être puni, qu'il continue de jouer le pauvre consommateur coincé dans cette spirale et prêt à aider, et tout irait bien.

« Vous ne pensez pas que ce serait mieux pour nous deux, et moi je m'engage à tout faire pour ne plus toucher à ça ? C'est correct, non ? »

Merci le théâtre, à ce rythme, il pourrait demander un prix pour le drama de l'année.


Where am I?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 26 Jan 2016 - 13:45
Invité
Ce que le jeune homme ne savait pas c'est que Matteo voyait son père de temps en temps et qu'il ne pourrait pas lui raconter des mensonges, surtout s'il apprenait que son fils avait été arrêté et qu'il demande pour quelle raison. "- La consommation n'est pas interdite, certes, mais vu ce qu'on a trouvé sur toi c'est impossible que ce soit juste pour ta propre consommation et ça n'importe qui s'en rendrait compte. Tu sais des jeunes comme toi on en voit régulièrement mais rares sont ceux qui ont vraiment les mains propres..." et Matteo lui fit un regard qui en disait long, il n'était pas dupe, même si le jeune homme semblait relativement doué pour raconter des bobards. "- Je rend parfois service à ton père donc il est possible que dans une discussion ton nom finisse par tomber et je n'ai pas pour habitude de mentir aux personnes que j'apprécie."

Matteo continua de le fixer. "- Si tu comptes réellement nous donner ton dealer, je dis d'accord. Mais si tu dis ça uniquement pour obtenir un arrangement là je ne suis plus d'accord. Et quand on donne sa parole on doit la tenir, tu le sais ça au moins ?" loin de lui l'idée de lui faire la moral, mais Matteo n'a qu'une parole alors s'il s'engage d'une quelconque manière avec le jeune homme il attend qu'il fasse de même en retour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kayden Carpenter
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 419
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Jan 2016 - 14:15
Bon, faire gober n'importe quoi à ce type relevait de l'impossible... revenir sur sa déclaration était impossible aussi, autrement il pouvait être cuit si c'était un piège, alors il ne lui restait qu'une solution, être un peu plus francs sur sa conso' : « On n'a pas tous besoin de la même quantité, croyez-moi, ce que vous m'avez pris, ça me fait pas la semaine. » le pire, c'est que c'était la stricte vérité, si quelqu'un était au courant de ses habitudes – ce qui n'était pas le cas – cette personne pourrait l'affirmer. « Comme vous venez de le dire, ceux qui ont les mains propres sont rares, mais dans ce cas, je dois faire partit de cette exception. Vous ne pouvez que me croire sur parole, ce n'est pas comme si vous aviez réellement le choix de toute manière. » Oh... il rendait service à son père... ça aussi c'était la merde, ça voulait aussi dire qu'il le voyait sans doute fréquemment et pouvait lui attirer de gros ennuis, surtout s'il se refusait à mentir, comme il avait l'air de le dire en ce moment. « En gros, vous allez lui dire de toute manière quoi. Super. »

Plus ça allait, moins il savait comment se tirer de ce mauvais pas. Sa seule chance tenait dans cet accord qu'il espérait avoir, sans que le flic puisse dire que ce n'était qu'un accord sans rien en retour, un truc vide de sens quoi. « Je ne cherche pas un simple accord. Seulement comme vous venez de le dire, il faut que la parole soit tenue des deux côtés, et si mon dealer n'est pas derrière les barreaux, je ne risque pas de réussir à m'arrêter sans aller en détox, hors, si je ne veux pas que ma famille le sache, il doit dégager du décors pour que je n'ai pas d'autre choix que d'arrêter. » et ça, c'était tout à faire possible. Kayden n'avait même pas sourciller en disant cela, aussi convaincu qu'il le serait s'il comptait réellement arrêter en tout cas.


Where am I?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 26 Jan 2016 - 14:24
Invité
Et ben si ça lui faisait pas la semaine, ça voulait dire qu'il était bien dedans et qu'il était aussi bien accro, donc le genre de mec à raconter n'importe quoi pour s'en sortir. Est-ce que son père se doutait de ce que faisait son fil ? Sur le coup Matteo se le demanda, inquiet malgré tout. Parce que là c'était quand même un junkie, le genre de personne prête à vendre sa mère pour réussir à avoir sa dose et ça faisait de la peine à Matteo.
Il soupira et il lui répondit en essayant de se montrer le plus franc et le plus direct possible. "- Malheureusement des dealeurs y'a a plein les rues et si c'est pas celui-là t'en trouvera un autre pour avoir ta dose..." puis il soupira à nouveau. "- Mais je veux bien faire une exception parce que t'es le fils d'une personne que j'apprécie vraiment. Mais je te préviens Kayden, ce sera la seule et unique fois, tu peux me croire sur parole ! Tu nous donne ton dealer, on l'arrête après tu vas en désintox, tu en parle à tes parents, tu fais ce que tu veux mais je ne veux plus jamais entendre parler de toi ni même te voir ici pour possession de drogue. Est-ce que c'est bien clair ?"

Matteo ne rigolait pas, il passerait l'éponge une fois mais pas deux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kayden Carpenter
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 419
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Jan 2016 - 14:45
S'il avait été capable de lire les pensées, Kayden serait sans doute rentré en collision avec le flic, jamais il ne vendrait sa mère, pas même pour toutes les drogues du monde. Sa mère, c'était un sujet important, sacré même, et hors de question de la mêler à de telles affaires. Même s'il cherchait la merde, il réglait tout seul, autant que possible en tout cas. Hélas, le policier semblait avoir trop l'habitude et connaissait bien les gens comme lui, mais qu'à cela ne tienne, apparemment il avait obtenu le sursis qu'il désirait, ardoise blanche cette fois... à condition de donner un nom et de tenir sa parole. Il n'allait jamais remplir sa part du contrat bien entendu, en ce qui concernait son arrêt, mais ça, personne n'allait venir le vérifier et il n'allait pas avoir la stupidité de se faire avoir deux fois de suite. « Il traîne dans les quartier Ouest en général, j'vous écris son nom parce que c'est impossible à prononcer. » par contre, avec la main qui tremblait comme s'il était assis sur une machine à laver, ce n'était pas évident... mais il finissait par présenter quand même quelque chose de potable, avec également le téléphone du gars, son domicile exact, bref... tout pour l'attraper. Du reste, le ton autoritaire de l'autre homme le mettait réellement mal à l'aise, quelque chose lui disait qu'il n'allait pas s'en tirer comme ça, qu'il avait vraiment tout intérêt à ne pas faire de vague s'il voulait que leur accord tienne... « J'ai donné ma parole. Vous connaissez mon père, vous savez que lorsque l'on promet quelque chose, on s'y tient, c'est un trait de famille. Si je manque à tenir ma parole, vous pourrez même me faire aller de force dans un centre, le raconte à ma famille et tout le reste. »

Mais merde... devoir être si prudent, ce n'était vraiment pas fait pour arranger son affaire, il allait devoir travailler autrement... et encore, ce brave gars ne savait pas tout, autrement il serait déjà en train de lui éclater la tête contre un mur, dans l'espoir de lui remettre le cerveau en place. « Vous avez d'autres choses à me demander ? Si y'a un truc à payer, je peux appeler quelqu'un pour aller me prendre de l'argent sur mon compte... ? »


Where am I?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 27 Jan 2016 - 3:13
Invité
Matteo ne pensait pas que ce serait si facile en faite, il avait même l'impression que c'était trop facile et que le jeune homme ici présent se foutait royalement de sa tronche. Il verrait bien. Comme il l'avait sous entendu lui même il n'aurait qu'une seule chance avec lui, alors à lui de savoir la saisir. La prochaine arrestation il ne le louperait pas, surtout avec les drogués on ne sait jamais si on peu leur faire confiance.
Matteo prit le papier, le donna à un agent qui passait par là afin qu'il vérifie le domicile et tout ça voir si c'était pas un bobard.
Puis il prit un air nettement plus dur quand il l'entendit de lui payer quelque chose. Il ne faisait pas ça pour l'argent, d'ailleurs, la corruption ce n'était pas son truc. "- Evite de parler comme ça tu veux. Ce que je fais là je le fais uniquement par sympathie pour ton père. Je ne te demande qu'une chose tenir ta parole."

L'agent revint quelques minutes plus tard avec la confirmation que les données étaient bonnes et Matteo ajouta simplement "- Ne vas pas le prévenir d'une visite de notre part ok !" des fois qu'il ait des remords on ne sait jamais.
Puis il l'invita à se lever et lui fit signer un papier, parce que maintenant il était une sorte d'indic si l'on veut. Et Matteo devait plus ou moins justifier de ses interventions. "- J'espère vraiment ne jamais te revoir dans le coin. Est-ce qu'on c'est bien compris Kayden ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kayden Carpenter
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 419
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Jan 2016 - 4:11
Kayden n'en revenait pas de s'en tirer si facilement. Ce flic était soit très con, soit un génie qui allait l'avoir à l’œil. Par contre, il y avait clairement eut incompréhension sur ses propos, après qu'un autre flic soit allé vérifier ses infos. « Euh... je parlais pas de corruption hein... je pensais que vu que j'avais été emmené ici, faudrait payer une caution ou un truc du genre pour que je sorte. » Il regardait trop de films et séries policières, et alors ? « Bon bah... je remercie la sympathie pour mon père alors, si y'a rien à verser en plus. » et ça le faisait vraiment, mais vraiment ch*** de devoir quelque chose à la réputation de son géniteur. Mais bon...

La seconde suivante, Kayden riait en entendant l'ordre de ne pas aller prévenir le dealer qu'il avait donné. « Non mais ça risque pas, il a manqué de me péter le bras l'autre jour, je vais pas aller lui dire que vous arrivez pour le prendre. » il avait encore interdiction de tir à l'arc du coup, ce qui lui mettait les nerfs en pelote, mais ça faisait mal alors bon. Un brin moqueur – on ne le changerait sans doute jamais – Kayden faisait un pseudo salut militaire : « à vos ordres chef, vous ne me reverrez pas ici chef ! » en signant le papier qui lui accordait au moins de sortir d'ici. « Mais ça va être difficile, alors je ne promet pas que ça mette pas du temps. » C'était honnête, mais ça pouvait laisser entendre de la bonne volonté de sa part.


Where am I?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 27 Jan 2016 - 7:31
Invité
Matt eut un léger sourire à l'air quelque peu ennuyé du jeune homme et lui répondit. "- Pour ça qu'il aurait fallu qu'on t'inculpe." ce qui n'était pas le cas, mais qui le serait la prochaine fois si jamais il continuait à jouer au plus malin et à traîner avec d'aussi grosses doses sur lui. "- Oui, mais ce sera la seule fois." et il comptait bien que les choses soient claires à ce niveau là, parce qu'il ne passerait l'éponge qu'une seule et unique fois.

Pour le reste Matteo le regarda simplement, hochant la tête en fonction de ce qu'il disait, espérant vraiment qu'il ne lui racontait pas des conneries, parce que ça risquait de lui couter cher. De toute façon il allait prendre régulièrement de ses nouvelles et ce quelque soit le moyen. Il comptait bien que le jeune homme tienne parole. Quitte à le lui rappeler s'il le fallait et qu'il se rendait compte qu'il oubliait bien vite sa parole. Hors de question que le père du jeune homme ne vienne à se plaindre à Matt parce que celui-ci lui avait cacher quelque chose d'aussi important.
"- Je ne te raccompagne pas..." il lui dit-il tout en haussant les sourcils, lui faisant comprendre qu'il trouverait bien le chemin de la sortie tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kayden Carpenter
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 419
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Jan 2016 - 12:24
Heureusement qu'il n'avait pas été inculpé, autrement il y aurait eut de forte chance qu'il soit confié à la surveillance de quelqu'un de sa famille, avec bracelet et tout... bref, cela n'avait aucune importance en fait, l'autre voulait juste qu'il se tire d'ici apparemment. Et qu'il ne fasse pas de vagues maintenant. « Je ne vais pas tenter le diable en vous redonnant une chance de m'arrêter de toute manière. J'suis pas maso. » ce qui n'était pas une promesse de ne pas recommencer, juste d'être bien plus prudent en fait, tandis qu'il regardait l'heure sur son portable, constatant qu'il était en retard pour aller travailler... « Super... »

Un signe de tête suffit pour faire comprendre qu'il acceptait qu'on ne le raccompagne pas – il allait visiter le propriétaire s'il se perdait au pire – mais impossible une fois encore de s'empêcher de parler et faire une petite remarque. Kayden aimait trop avoir le dernier mot sur les plus âgés. « Heureusement que vous bossez pas à l'hôtel alors, vous pouviez oublier votre petit billet en me disant de retrouver ma route seul. En plus, vous me mettez en retard au travail. » Enfin, cela ne l'empêchait pas de quitter la pièce avec un petit sourire satisfait, et quelques bibelots qu'il piquait en passant sur un bureau vide (et une paire de menottes, il n'en avait pas encore), l'air de rien, en dédommagement pour avoir été traîné ici.


Where am I?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mackenzie M. Nelson
FONDATEUR ▬
RAGOTS : 3331
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Mar 2016 - 14:25
TERMINÉ & VERROUILLÉ


I've only got one life, I could spend it with YOU
MACKENZIE MADDISON NELSON
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» L'hopital qui se fout de la charité [ft. Matteo Stevens]
» C'est l'hôpital qui se fout de la charité ! [Thimo x Elisabeth]
» Tout le monde s'en fout...
» Chartre de l hopital militaire de l'ost Artésien
» Operations de protection du Morne l'Hopital

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M WALKING ON SIDEBAY :: PROFITEZ DU FORFAIT DÉTENTE :: La femme de chambre passe en après-midi :: RPG :: topics 2016-
Sauter vers: