Revenir en haut Aller en bas



 
WELCOME TO SIDEBAY

 :: BIENVENUE À SIDEBAY :: South Side :: Quartiers Résidentiels :: Church Lane Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un papa est le premier amour de sa fille ft. Brandon B.

avatar
Invité
Invité
Lun 5 Sep 2016 - 18:50
Invité


un papa est le premier amour de sa fille
@Brandon Bownell & fayth Bownell
J'avais pris mon courage à deux mains. J'y étais, devant la porte de la maison à mon père. Après toute les recherches que j'avais fait pour le retrouver, j'étais maintenant là! Je me demandais si je faisais la bonne chose. Après quelques années à ne plus avoir de nouvelles de lui, j'étais stressée de voir mon père. Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir lui dire, comment j'allais m'introduire. Est-ce qu'il avait eu une autre femme et d'autres enfants? Je tenais fortement mon cellulaire dans mes mains, j'ai pris une grande respiration, ferma un instant les yeux et je sonna à la porte. Je regardais partout autour de moi, la peur de voir sa réaction en me voyant me hantais. Même si je voulais, j'étais incapable de bouger, mes pieds étaient figés au sol !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Brandon Bownell
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 134
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Oct 2016 - 22:22

Un papa est le premier amour
de sa fille


De belles retrouvailles avec

Fayth
Brandon



Il fallait le dire : Fayth tombait bien. Avec son travail, Brandon n'avait pas vraiment d'horaires fixes. Il aurait pu être à un millier d'endroits différents à travers le pays et injoignable. Ce jour-là, il se trouvait chez lui. Après plusieurs jours assez intenses passés à aider à la formation de plusieurs personnes, à assister à plusieurs réunions et à parcourir des réformes concernant son secteur d'activité, il avait posé sa journée. Il était épuisé physiquement comme mentalement. Alors, il avait profité du temps qu'il s'accordait pour faire un peu de rangement et prendre soin de lui. Il avait fini par devenir une vraie tornade de propreté, mettant de l'ordre partout où il n'en avait pas encore mis depuis son emménagement.

C'est dans ces circonstances qu'il avait retrouvé des photos. Il gardait des photos de ses deux enfants, alors tous petits, avant son départ en Afghanistan, avant le divorce et leur disparition. Il avait investi beaucoup d'argent et d'énergie pour pouvoir retrouver leur trace, mais il n'avait pas voulu voir d'images, de peur de craquer. Les quelques clichés, encore en argentique, l'avaient suivi depuis quinze ans, parfois plus, partout où il allait. Il s'était débarrassé de presque toutes les photos de son ex-femme, mais avait conservé celles où apparaissaient aussi les enfants. Il avait marqué une pause pour les consulter, puis la pause s'était transformé en arrêt pur et simple. Il lui arrivait souvent de se demander où ils étaient et ce qu'ils faisaient, là, maintenant. Avec ses soucis au cours des dernières années, il n'avait pas pu aller plus loin. Aujourd'hui, leur absence l'affectait réellement. Il approchait doucement du demi-siècle, et les seules choses qu'il voulait, il ne les avait pas : ses enfants près de lui, ou au moins joignables.

Déprimé, il faillit ne pas se lever pour aller ouvrir quand on sonna. Mais il avait pour réputation d'être un bon voisin. Il avait fait de son charme et de sa bienveillance des atouts. Il se faisait ainsi toujours un devoir de répondre à la porte, même si l'on n'aurait pu jurer qu'il était absent, et aucune tristesse passagère ne saurait le faire déroger à ses règles. Il ouvrit ainsi la porte avec le sourire, marquant une brève surprise en découvrant une petite afro-américaine aux cheveux violets sur le pas de sa porte.

« Bonjour ? »

Il l'avait saluée par automatisme, mais il ne pouvait cacher son désarroi. Il n'avait jamais vu la jeune fille dans le quartier, et, à son attitude, il avait tout de suite compris que quelque chose n'allait pas. Une multitude de scénarios passèrent dans son esprit, puis il examina la fille muette sur le pas de sa porte. Elle se retenait de fuir. Pourquoi ? Il regarda sa tenue, son allure et les traits de son visage. C'est en fixant son visage qu'il sentit une vague d'émotions indescriptible et inattendue le prendre au ventre, sans qu'il ait vraiment trouvé matière à ressentir quoi que ce soit de particulier. Mais son instinct lui criait quelque chose, et il lui fallut quelques secondes pour réaliser. Les bras ballants, les yeux ronds, il se retrouva lui aussi perdu. Rassemblant son courage, il bégaya, chercha à parler. Il attendait ce jour depuis si longtemps ! Pourquoi était-ce si dur ? Finalement, il inspira et trouva la force de prononcer quelques mots.

« Fayth ? C'est bien toi, ma - ma fille ? »

Il y eut quelques secondes de silence pendant lesquelles il crut bien pouvoir mourir. Finalement, ce fut sa fille qui se prépara à parler. Qu'avait-elle à lui dire ?






Don't forget to keep smiling  
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Un papa est le premier amour de sa fille ft. Brandon B.
» Mon premier amour, ma douche (ou Les aventures de la douche de Devon)
» (F) PREMIER AMOUR • 1 personne
» La magie du premier amour, c’est d’ignorer qu’il puisse finir un jour… [os Sevione]
» 08. What have you done?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M WALKING ON SIDEBAY :: BIENVENUE À SIDEBAY :: South Side :: Quartiers Résidentiels :: Church Lane-
Sauter vers: