Revenir en haut Aller en bas



 
WELCOME TO SIDEBAY

 :: BIENVENUE À SIDEBAY :: West Side :: Police Department Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sometimes, life gifts you surprises - Matteo

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 6:51
Invité
Ce n'était pas la faute de Matteo s'il n'était pas super agréable au réveil. C'était toujours le cas en général, sauf qu'en général il ne restait pas au lit et se levait directement, donc n'avait pas vraiment le temps de râler. Il était content de voir Cassia mais encore un peu perdu dans le temps là, ne sachant plus trop quel jour on pouvait être et il était persuadé que Cassia partait bosser. Même si elle venait de lui dire que la matinée était avancée il n'avait pas encore eu le temps de capter ce détail. "- Oo.." c'est le week end, ça voulait dire qu'elle serait là pendant deux jours sans devoir aller bosser, qu'ils allaient pouvoir se retrouver tranquillement. Mais le hic c'est qu'avec ce décalage horaire Matteo semblait vraiment dans les vapes et mettrait certainement quelques jours à s'en remettre alors il était possible qu'il gâche tout ce week end justement.

Cassia n'aurait sans doute pas du quitter la chambre, parce que malgré la bonne odeur de café, Matteo ferma les yeux aussitôt qu'elle passa la porte et se rendormit sans plus de cérémonie. Il était reparti pour un moment là, puisqu'il s'était endormit aussitôt ses paupières fermées et il ne semblait pas avoir envie de se réveiller de si tôt puisqu'il dormait à nouveau d'un profond sommeil, comme si la venu de Cassia n'avait été qu'un simple rêve.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 7:07
L’idée de ce réveil en douceur était tombée à l’eau. Matteo était encore fatigué apparemment et avait eu du mal à réaliser un peu les choses. Alors après lui avoir donné un peu plus de détails sur le jour et l’heure du moment, je lui avais laissé sa tasse de café près de lui avant de quitter la chambre et de vaquer à mes occupations. Je pris alors une douche et m’habillai pour la journée. Une fois fais, je retournai à la cuisine et vidai le lave-vaisselle et rangeai un peu ce qui trainait. Matteo n’était toujours pas levé, et cela m’intriguait un peu. Alors je retournai voir dans la chambre et vis que Matteo s’était rendormie. Incroyable mais vrai. Du coup, je quittai la chambre ne voulant pas non plus le réveiller une seconde fois. Il avait déjà râlé tout à l’heure en plus.

Matteo était rentré certes, mais pour le moment j’avais l’impression d’être encore toute seule. C’était étrange comme sensation. Je n’avais pas du tout imaginé son retour de la sorte. Il m’avait déjà plus ou moins reproché de ne pas être venu le chercher à l’aéroport et je n’avais pas trop apprécié surtout que lui, ne m’avait pas donné de nouvelles pendant plusieurs semaines. Et que les deux semaines d’absence s’étaient transformées en un mois. Je tournai en rond dans la maison, la même sensation que j’avais eu pendant quelques semaines d’ailleurs. Alors quand tout ce qui devait être fait dans la maison, rangement, lessive, et j’en passe je décidai d’aller faire un tour puisque apparemment Matteo n’était pas décidé à se lever. J’e avais assez d’attendre. J’avais déjà attendu pendant quatre semaines ! Je pris alors un bout de papier et laissai un mot à Matteo "Je suis partie faire un tour en ville, à tout à l’heure" . Au moins il ne me reprochera pas de ne pas l’avoir prévenu. Je pris alors mon sac et mes clés de voiture et quittai la maison.

J'avais été faire un tour en ville histoire de m'occuper un peu et de me changer les idées. J'en avais profité pour faire quelques achats, un ou deux vêtements pour moi et j'avais profité de l'occasion pour acheter quelques bricoles pour mon amie qui m'avait annoncé la semaine dernière être enceinte. Je savais que ça lui ferait plaisir et ça me faisait plaisir à moi aussi, je pourrai ainsi lui donner la prochaine fois qu'on se verra. Cela faisait une bonne heure et demi que j'étais parti, je décidai donc de rentrer à la maison, espérant que Matteo soit réveillé et levé. Je rentrai donc à la maison avec quelques sacs dans les mains.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 7:23
Invité
Matteo dormait tellement bien dans son lit qu'il était bien partit pour refaire le tour de l'horloge et ce n'était pas pour punir Cassia, mais uniquement parce qu'il avait besoin de dormir c'est tout. Il ne savait pas qu'elle heure il pouvait être il dormait simplement et ici il était en sécurité alors il pouvait bien dormir une heure ou deux de plus, même une demie journée de plus qu'est ce que ça pouvait faire. Bien sur à aucun moment il ne pensa que ça pouvait déranger Cassia, il avait juste besoin de dormir lui, rien de plus.
Le temps passa donc sans que Matteo ne bouge d'un centimètre, profitant simplement de ce sommeil réparateur.
Ce n'est que lorsque Cassia rentra à la maison et qu'elle fit un peu de bruit, mais sans plus, qu'il du l'entendre et ouvrit tout doucement les yeux. Tout aussi perdu que lorsqu'elle était venu le voir, Matteo mit du temps à émerger et chercha à savoir l'heure qu'il était, se tournant dans le lit il remarqua que Cassia n'y était pas et puis son esprit devint plus clair et il se rappela qu'elle était debout et qu'elle était même venu pour le réveiller tout à l'heure. Attrapant la tasse de café, il se rendit compte avec déception qu'il était froid. Il avait du dormir bien plus longtemps qu'une minute ou deux. Mais bizarrement il se sentait un peu mieux, plus reposé, mais toujours d'aussi mauvaise humeur. Il avait besoin d'une bonne douche maintenant.
Il se leva donc, trainant un peu les pieds et se rendit à la salle de bain où il fit couler l'eau pendant qu'il se déshabillait. Il aperçu son arme sur le haut de l'armoire et fronça les sourcils, ne se souvenant plus vraiment de comment elle avait pu arriver là. Il entra ensuite sous la douche et laissa l'eau le réveiller doucement mais surement. Il resta sans doute plus longtemps qu'à son habitude sous la douche, mais il en avait besoin et puis une fois réveiller et propre il pensa se raser mais se ravisa, il verrait plus tard. Là, il lui fallait un café. Alors il enfila un caleçon, un pantalon et sortit de la salle de bain dans cette tenue. Il y aurait pu y avoir quelqu'un avec Cassia, une amie par exemple mais Matteo n'avait pas pensé à ça. Il entra dans la cuisine et remarqua Cassia qui était par là et lui dit simplement "- Salut." tout en s'étirant encore un peu pour se rendre jusqu'à la cafetière et se faire couler un café, puis il ajouta "- T'en veux un ?" histoire de pas passer pour un égoïste.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 7:36
Tournant en rond dans la maison, j’avais décidé d’aller faire un petit tour en ville. Et alors que je venais de rentrer à la maison, je m’aperçus que Matteo était encore au lit. Je posai alors les sacs au salon, je rangerai ça plus tard. Et puis quelques minutes après j’entendis la porte de la chambre s’ouvrir et la porte de la salle de bain se fermer. Bon au moins Matteo venait de se lever. Pouvait-on espérer de passer une bonne journée et de discuter un peu ? On verra bien.

C’est un petit moment plus tard que Matteo fit enfin son apparition, vêtu simplement d’un pantalon. Je pouvais certes voir son torse mais également les marques sur ce dernier. « Salut » répondis-je tout simplement. Encore une fois, comme hier soir, c’était assez simple. A croire qu’il n’était jamais parti, qu’on n’avait pas été séparé pendant un mois. Mais je ne dis rien, du moins pour le moment. Et quand Matteo me proposa un café, je posai furtivement mon regard sur lui avant de répondre « Non merci » oui je déclinai sa proposition. Boire un café maintenant ne me disais rien. Mais Matteo lui devait en avoir besoin, comme à chaque fois qu’il se réveillait. D’ailleurs, la tasse de café que je lui avais apporté devait être bien froide et encore dans la chambre.

Alors c’était ça les retrouvailles tant attendues ? Je ne savais pas trop quoi penser là. Alors je décidai de faire un peu la conversation « Tu as bien dormi ? » Il avait beaucoup dormi ça c’est un fait, mais avait-il bien dormi ? Ça c’était encore autre chose. Et puis en posant mon regard sur son torse et son dos j’ajoutai « Tu as été voir un médecin au moins ? » Je ne savais pas quand est-ce que cela était arrivé exactement, si c'était frais ou pas, mais quand même.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 7:48
Invité
Matteo allait avoir son café et fut un peu surpris que Cassia en refuse un. Mais en même temps il ne savait pas combien elle en avait bu avant aussi, c'était donc un peu logique d'une certaine façon. Lui se servit une grosse tasse et en bu immédiatement une gorgée, faisant quand même attention de ne pas se bruler. Une fois cette gorgée avalée, il eut l'impression que tout allait mieux, comme si c'était ce qui lui manquait pour être enfin bien réveiller et de meilleure humeur. C'était un peu le cas en général mais en particulier aujourd'hui.
Il se tourna vers elle quand elle lui parla et lui répondit "- Oui, j'ai super bien dormit. Ca fait une bien une bonne nuit de sommeil." et il s'approcha d'elle, gardant malgré tout sa tasse de café en main, en buvant encore un peu au passage. Et quand elle lui parla de ses hématomes il répondit simplement après les avoir regardé "- Non, mais ça va, je te l'ai dit hier." il finit par poser sa tasse de café et attraper doucement Cassia par les bras pour la rapprocher de lui et la serrer dans ses bras, ne se privant pas de humer son parfum au passage, qu'est ce que ça lui avait manqué tout ça. "- M'en veut pas  d'avoir dormit aussi longtemps mais j'en avais besoin." et il utilisa sa main pour replacer quelques mèches de cheveux de Cassia derrière son oreille, afin de libérer un peu son visage. "- Ca a été toi pendant mon absence ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 8:02
Hier soir la conversation avait été assez brève, j’avais mis cela sur le compte de la fatigue essentiellement. Mais aujourd’hui qu’est-ce que ça allait donner ? D’ailleurs je me demandai si il avait vu le mot que je lui avais laissé ou pas ? Bref, pour faire un peu la conversation, j’avais donc commencé à questionner Matteo. Déjà je lui avais demandé s’il avait bien dormi. Et apparemment c’était le cas. Voilà déjà une bonne chose. Je lui avais ensuite demandé si il avait été voir un médecin concernant les coups qu’il avait reçu je ne sais trop comment d’ailleurs. En fait je ne savais absolument rien. Alors non Matteo n’avait pas été voir de médecin, mais il me répéta que ça allait. Je posai alors mon regard sur lui avant de répondre « Ça va tellement bien que hier soir quand je t’ai touché tu as eu mal... » S’en souvenait-il au moins ? Donc ça n’allait pas si bien que ça dans le fond.

Matteo posa ensuite sa tasse de café et m’attrapa doucement par le bras pour me rapprocher de lui ? Je le laissai donc faire, et quand il me dit de ne pas lui en vouloir d’avoir dormi si longtemps car il en avait besoin, « Je ne t’en veux pas » Non enfin je ne lui en voulais d’avoir dormi si tard, même si je n’avais pas pensé que les retrouvailles se passeraient ainsi. Matteo s’amusa à replacer quelques mèches de cheveux derrière mon oreille, et quand il me demanda si ça avait été pour moi pendant son absence je haussai légèrement les épaules « Oui, tu vois je vais bien » J’avais fait attention au travail, et tout c’était bien passé. Après à la maison seule ça avait été un peu autre chose surtout les semaines où je n'avais eu aucunes nouvelles. « Et toi alors, vous avez réussi à boucler cette affaire ? » oui autant le lui demander.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 8:11
Invité
Matteo fronça les sourcils quand elle parla de la manière dont il avait réagit la veille, il ne s'en souvenait pas vraiment, c'était assez vague dans son esprit. Du moins pour la douleur, parce qu'il se souvenait bien l'avoir prit dans ses bras. "- Mais là ça va.." et elle le voyait bien, elle ne pouvait pas nier qu'il n'avait pas grimacé ni autre chose en l'approchant de lui. Donc fallait pas qu'elle s'en fasse.
Il ne pu s'empêcher de lui dire "- Tu sent bon" et de fermer les yeux quelques secondes tout en l'écoutant répondre à sa question. Elle n'était pas très explicite non plus, elle aurait pu lui raconter comment elle avait passé ses journées sans lui, ses nuits même, qui elle avait invité à la maison et tout ça. "- Oui, juste à temps. Et puis si c'était pas terminé je ne serais pas là tu sais." c'était un peu logique dans un sens, mais en même temps il lui avait dit avoir été grillé alors elle pouvait se demander si malgré tout l'affaire avait pu être bouclée ou non. "- T'es sortit faire des courses ?" il avait vu qu'elle avait déposé des choses sur la table du salon, alors par curiosité il lui avait tout simplement demandé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 8:27
Matteo me répéta une nouvelle fois que là ça allait. Alors je n’insistai pas, inutile de le faire. C’est lui qui voyait après tout. Un léger sourire se dessina sur mon visage quand Matteo vint me dire que je sentais bon. Je n’avais pourtant rien changé, j’utilisai toujours les mêmes produits. Je ui murmua alors un "merci" à peine audible, car oui ça faisait plaisir quand même. Et quant à ma réponse j’avais certes été un peu brève. Mais que pensait-il au juste ? Que je n’avais pas vu le temps passer ? Même en ayant invité quelques amis je m’étais inquiété tous les jours. Après si Matteo voulait davantage de détails je lui en donnerai je n'avais rien à cacher après tout.

Et pour en savoir un peu plus, j’avais demandé si ils avaient réussi à boucler l’affaire. Une affaire qui avait duré bien plus longtemps que prévu. L’affaire avait été bouclée juste à temps selon Matteo et il ajouta que si ça n’avait pas été le cas il ne serait pas là. « Oui je sais mais hier soir tu m’as dit que ta couverture avait été grillée.. » c’est pour cette raison que j’avais posé la question, rien de plus. Parfois quand une telle chose arrive l'affaire n'est pas mené à terme.

Et quand Matteo me demanda si j’avais été faire des courses, je jetai un œil vers les sacs que j’avais déposé tout à l’heure non loin de là. « Oui, j’ai été faire quelques boutiques en viles. Tu n’as pas vu le mot que je t’ai laissé  » Je l'avais laissé à la cuisine mais comme Matteo venait de se lever il ne l'avait certainement pas vu. Je lui montrai alors brièvement que le papier était posé sur le plan de travail de la cuisine « Je ne voulais pas que tu penses que je désertais sans raison alors que tu rentes à peine de New-York, je ne voulais pas te laisser comme ça sans prévenir » Une façon très subtile de lui faire comprendre que donner des nouvelles et bien c'est important.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 9:16
Invité
Matteo ne lui en voulait pas de poser des questions après tout c'était normal mais dans le fond ça l'ennuyait parce qu'elle ne semblait pas si pressé de le voir la veille étant donné qu'elle n'avait rien faire pour venir le chercher à l'aéroport. Lui, se serait bouger les fesses, quitte à demander des heures pour le faire, ça il est était certain, tout simplement parce qu'il aurait été trop content de le revoir revenir après tout ce temps. "- Je sais.. mais on avait ce qu'il fallait pour boucler l'affaire alors j'ai eu beaucoup de chance." sa réponse était courte, brève mais Matteo n'avait pas vraiment envie de parler de cette affaire, elle lui avait couté pas mal et il avait prit pas mal aussi, alors autant tourner la page maintenant que c'était terminé. Bel et bien terminé, plus jamais il n'aurait à reprendre ce genre de couverture, de toute façon à New York et les alentours il était totalement grillé avec alors autant ne plus y penser.

"- Non. Tu sais j'suis passé de la chambre à la salle de bain et de la salle de bain à la cafetière alors.." et il haussa les épaules, montrant bien qu'il n'avait rien vu. Sans doute qu'il aurait trouvé si elle n'avait pas été à la maison quand il venait se faire couler son café. Il s'était dit qu'il aurait pu l'accompagner pour l'aider mais compris bien vite que les courses qu'elle avait faite n'étaient pas pour la maison, donc qu'elle n'avait pas vraiment besoin de lui pour les faire et encore moins l'aider à porter des aussi petits paquets. Quoi qu'il en soit ils auraient pu passer un peu de temps ensemble si elle l'avait attendu. Voilà ce qui arrive quand on s'absente trop longtemps, votre moitié prend son indépendance et vous oublie presque. C'était décevant et Matteo s'en doutait un peu en sachant qu'il partirait aussi longtemps. Puis il se rendit compte qu'il était torse nu, chose dont il n'avait pas fait plus attention que ça au moment où il l'avait fait et dit simplement. "- Je devrais peu être finir de m'habiller moi" il n'était venu dans la cuisine que pour se boire un café et donc ne comptait pas y rester aussi longtemps dans une telle tenue, surtout que bon, on pouvait largement voir l'intérieur de la cuisine depuis dehors.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 9:38
Apparemment même si sa couverture avait été grillée l’affaire avait été bouclée. C’était donc une bonne chose. Au moins il en avait fini avec New-York. Mais même si j’essayais d’en savoir un peu plus, Matteo ne dit rien sur l’affaire en question. De quoi s’agissait-il exactement ? Quel genre de couverture, qu’avait-il dû faire là-bas ? Il restait assez bref sur tout cela.  

Oui j’avais été faire un tour en ville, faire quelques boutiques. J’avais laissé un petit mot à Matteo mais comme je m’en doutais il ne l’avait pas vu « Oui je vois, ce n’est pas grave » de toute façon j’étais rentré quelques minutes avant qu’il ne se lève, donc il n’a pas eu à se poser trop de questions. Malgré tout je pouvais voir que Matteo semblait en meilleure forme et de meilleur humeur que hier soir ou encore que tout à l’heure. Mais je ne sais trop pour quelles raisons j’avais l’impression qu’il y avait une sorte de distance entre nous. Etait-ce à cause de hier ? Ou autre chose ? Et quand Matteo annonça qu’il devrait terminer de s’habiller, j’esquissai un léger sourire. Il est vrai qu’il était sorti de la salle de bain torse-nu, ce n’était pas pour me déplaire et ça il devait le savoir. « Oui, tu devrais » ce n'est pas le moment qu'il attrape froid, quoi que pour le moment le beau temps était au rendez-vous. Je laissai alors Matteo aller enfiler un t-shirt et en profitai pour aller mettre mes achats dans la chambre, inutile de tout déballer maintenant surtout que la plupart des achats n'étaient pas pour moi. J'en profitai aussi pour récupérer la tasse de café encore dans al chambre et complètement froide. Je jetai alors le café dans l'évier et lavai la tasse pour ensuite la ranger. Quand Matteo refit son apparition « Alors, qu’est-ce que tu vas faire aujourd’hui ? » Oui j'aurai pu dire "on" c'est vrai, mais peut-être que Matt avait prévu quelques choses, ou voudrait-il encore se reposer un peu qui sait.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 10:22
Invité
Il n'avait pas vu son mot mais l'aurait vu s'il n'avait pas trouvé Cassia dans les parages une fois dans la cuisine. Il ne lui en aurait pas voulu non plus si elle ne lui avait pas laissé de mot, de toute façon elle avait le droit de vivre sa vie après tout. Mais quand il lui dit qu'il devrait aller s'habiller, il s'attendait à ce qu'elle lui fasse le genre de remarque qu'elle avait fait la veille et qu'elle ne le laisse pas partir. A croire qu'elle était plus proche de lui hier soir qu'elle ne pouvait l'être aujourd'hui. Après tout ce temps elle aurait sans doute aimé pouvoir profiter un peu de lui, hier soir elle semblait en avoir envie et là tout semblait avoir changé. C'était bizarre comme situation.
Alors Matteo quitta la cuisine emportant sa tasse avec lui pour finir son café et aller mettre un t'shirt puis il revint à la cuisine où il déposa sa tasse terminée près de la cafetière pour s'en remplir une autre. Il n'avait pas eut sa dose de caféine encore et en avait besoin.
Et pour répondre à sa question il dit simplement "- Vider mon sac et me reposer." faudrait encore qu'il range son arme qu'il avait laisser sur l'armoire et qu'il se renseigne pour savoir s'il retournait bosser le lundi matin ou pas. "- Ah et puis me raser aussi." oui, ça il l'avait oublié mais comptait bien le faire assez rapidement et puis pour le sport il irait courir demain, là il avait encore besoin de repos, de tranquillité de se retrouver au calme, d'une vie normale quoi, limite de banalité. "- Et toi tu veux faire quoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 10:38
En temps normal, j’aurai carrément dit à Matteo de ne pas aller mettre de t-shirt, mais aujourd’hui je n’avais rien dis. Il faut dire que j’étais partagé entre la joie de le retrouver mais aussi la déception de ces retrouvailles et du peu de nouvelles que j’avais eu pendant son absence.

Quand Matteo revint vers moi, je lui avais demandé ce qu’il allait faire aujourd’hui. Se reposer ? Après avoir travaillé sur une telle affaire et après avoir eu plusieurs heures de vols la veille, peut-être que oui. Il allait vider son sac et se reposer. La journée promettait d’être assez longue alors. Mais dans un sens, Matteo avait sans doute raison de se reposer surtout que dès son retour aux bureaux il y aurait pas mal de travail mais cela il ne le savait pas encore. Matteo ajouta ensuite qu’il allait se raser également. Et instinctivement je posai mon regard sur lui. Il ne c’était pas rasé tout à l’heure, et je continuai à penser que cette petite barbe de trois jours lui allait plutôt bien. Mais bon, si il voulait se raser je n’allai pas l’en empêcher non plus. Matteo me retourna ensuite la question, « Je n’en sais trop rien. Pourquoi pas aller profiter un peu de la plage, avec le temps qu'il fait aujourd'hui ça pourrait être agréable » On pourrait le faire ensemble mais si Matteo voulait se reposer je n'allai pas l'en empêcher non plus. J'adressai un léger sourire à Matteo avant d'aller me prendre une tasse de café. Finalement à force de le voir en boire ça m'avait donné envie.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 10:47
Invité
Matteo n'avait sans doute pas été des plus agréables à son arrivé la veille, à son réveil ce matin aussi, mais là il n'était plus le même, l'ancien Matteo celui qui était partit à New York était réellement revenu et bien réveiller cette fois-ci. Il buvait tranquillement sa seconde grande tasse de café et était bien plus ouvert à la discussion qu'un peu plus tôt. Ses idées étaient claires et même s'il souffrait encore du décalage horaire il s'en remettrait bien vite, de toute façon il n'aurait pas le choix. Il n'était pas à jour, il devait encore ranger ses affaires mais ce n'était pas si pressant non plus vu qu'il n'était pas prêt de repartir. Il écouta Cassia et resta là sans rien dire, réfléchissant un peu à tout ce qui se passait depuis son retour. Lui était peu être distant mais finalement elle l'était aussi et ça intriguait Matteo.
Pour ça que quand elle s'approcha de la cafetière et donc de lui, vu qu'il était juste à côté en train de boire une dernière gorgée, il ne la quitta pas du regard et en profita même pour se lancer, lui parler, lui demander ce qui le tracassait. "- Tu sais, y'a un truc que j'ai pas encore fait que j'aimerais bien pouvoir faire. C'est retrouvé ma compagne maintenant que je suis bien réveiller .." et puis il soupira avant d'ajouter "- C'est moi ou t'es distante Cassia ? j'ai l'impression que tu m'en veux, je me trompe ?" il avait besoin de savoir, la veille elle s'était montrée bien plus câline, mais peu être que ça venait de lui et du fait que hier soir il n'était pas très réceptif, il l'avait peu être vexé sans s'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 11:01
Aujourd’hui, Matteo comptait vider son sac de voyage et se reposer essentiellement. Pouvais-je lui en vouloir ? Non pas vraiment. Mais il est vrai que je ne pensais pas qu’il allait rentrer si fatigué et aussi avec des marques de coups sur le corps. Et alors que je venais de dire à Matteo que j’irai peut-être profiter un peu de la plage cet après-midi , tout en me servant une tasse de café, Matteo me dit qu’il y avait quelque chose d’autre qu’il aimerait faire, et il me dit sans plus attendre de quoi il s’agissait. Un peu surprise par ce qu’il venait de dire je posai mon regard sur lui. Je n’eu pas le temps de réagir à ce qu’il venait de dire que Matteo se mit à soupirer avant de me demander si j’étais distance, et de me demander si je lui en voulais. Moi distante ? Alors que hier soir et ce matin j’avais tenté de me rapprocher de lui. « Mais non je ne suis pas distance, je suis bel et bien là » dis-je simplement. Bien sûr je savais que Matteo ne parlait pas de cette distance là, mais de tout autre chose.

Et comme Matteo semblait être apte à la discussion à présent, j’ajoutai « Je ne t’en veux pas, je suis juste… déçue » dis-je en lui lançant un bref regard avant de prendre ma tasse de café en main. Oui voilà c'était dit, allait-il comprendre de quoi je parlai exactement ou pas du tout, telle est la question à présent.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 11:10
Invité
Et contrairement à ce qu'il pensait elle lui affirma qu'elle n'était pas distante et qu'elle était bien là. Bon ça il l'avait vu qu'elle était là, d'ailleurs il ne compris pas vraiment ce qu'elle sous entendait en disant cela, c'était un peu étrange comme manière de dire qu'elle n'était pas distante. Alors qu'est ce qu'elle avait ? Matteo se posait la question et n'eut pas spécialement le temps de revenir dessus qu'elle ajouta qu'elle était déçu. Et bien sur Matteo ne compris pas, mais alors pas du tout, fronçant les sourcils il la regarda plutôt surpris. "- Déçu ? mais de quoi ?" oui il fallait qu'elle l'aide là parce qu'il ne comprenait pas du tout ce qu'elle sous entendait. Déçu de quoi, son retour ? le fait qu'il était intact malgré les coups qu'il avait reçu ? Matteo était paumé là et n'arrivait pas à comprendre. Déçu qu'il ne l'ait pas attendu à l'aéroport alors qu'il avait déjà bien assez attendu et qu'il était crevé ? Non sérieux il ne voyait pas où elle voulait en venir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 11:26
C’est fou comme deux tasses de cafés pouvaient rendre de meilleure humeur Matteo, mais bon cela faisait partit de lui. Mais maintenant il semblait en meilleur forme pour avoir une discussion. Alors je lui avais fait comprendre que non je n’étais pas distante, je ne le fuyais pas non plus. Mais je lui avais avoué être déçue. Matteo ne semblait pas comprendre de quoi je parlais, alors il m’en demanda plus. « Quatre semaines. Tu t’es absenté quatre semaines Matt. Je veux bien comprendre que ce n’était pas prévu que l’affaire dure aussi longtemps, mais moi je suis resté sans nouvelles pendant des semaines » Je repris alors « J’attendais ton retour avec impatience, tu ne peux pas savoir à quel point. Et quand je suis rentré hier soir et que j’ai vu que tu étais rentré je pensais que.. Enfin je ne m’attendais pas à cela. Tu te rends compte quand même que tu as à moitié pointé ton arme sur moi hier soir ? Et que ensuite l'une des premières choses que tu m'as dites était un reproche parce que je ne suis pas venu te chercher à l'aéroport ... » Disons que oui j'avais espéré mieux, c'est certain. « Même ce matin j’ai essayé de te faire plaisir en venant te réveiller en douceur, en te préparant un bon café et un bol de céréales et au final tu as ronchonné et tu t’es rendormi... » Une façon comme une autre de lui montrer qu'il m'avait manqué et que je voulais lui faire plaisir car j'étais heureuse qu'il soit de retour. « Alors entre nous, je ne pense pas être la plus distante » Mon ton était resté neutre et calme, je ne m'étais pas énervée. J'expliquai juste les faits.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 12:47
Invité
Matteo était vraiment surpris par ce qu'elle venait de lui dire et du coup il n'attendait que ses explications pour pouvoir enfin comprendre de quoi elle voulait parler. Et il n'eut pas à attendre longtemps, rapidement il compris qu'elle n'était pas déçu mais qu'elle lui en voulait tout simplement. Il pouvait comprendre pour certains de ses arguments mais pour d'autre ce n'était pas vraiment pareil. "- Je ne pouvais pas te prévenir, je te l'ai dit dans mon message que je n'étais plus joignable." c'était prendre un trop gros risque que de tenter de la contacter et ce même via un téléphone publique. Matteo avait réintégrer un gang, choses pas facile alors une fois dedans il ne pouvait pas se mettre en danger et faire foirer l'affaire pour une histoire de coeur. Il soupira ensuite et ajouta "- Oui, je sais, j'étais pas dans mon assiette hier mais je t'aurais jamais fait de mal" il espérait franchement qu'elle allait le croire parce que c'était bien le cas, jamais il n'aurait fait de mal à Cassia. "- Et moi aussi j'étais impatient de rentrer et t'attendre à l'aéroport pendant deux heures sans avoir de tes nouvelles malgré les trois messages que j'avais laissé ça m'a vraiment agacé. Donc je suppose que tu comprends pourquoi je te l'ai reproché." ça il espérait qu'elle comprendrait, parce que si ce n'était pas le cas ça n'allait pas le faire, elle n'aurait pas aimé elle. "- J'étais fatigué Cassia..." et il grimaça légèrement, ce n'était pas sa faute si ce matin il avait ronchonné, et puis en plus il n'avait rien dit, juste ronchonné avec faisant quelques bruits, rien de méchant en prime et s'il s'était rendormit c'est parce qu'il était fatigué et qu'elle était partit tout simplement, si elle était resté il ne se serait sans doute pas rendormit.
"- Cette mission a été éprouvante, j'ai du faire attention sans arrêt, je n'étais jamais tranquille. Ils ne me faisaient pas confiance, tout ce que je faisais était surveiller mais si on l'a fait c'est pour de bonnes raisons et maintenant cette affaire est bouclée et terminée ! C'était risqué et je pouvais pas te le dire parce que sinon j'aurai jamais pu faire mon travail correctement en sachant que tu allais t'inquiéter pour moi. Si j'avais la tête ailleurs c'était fichu d'avance et j'aurais compromis tous le travail des collègues de NY. Je te demande pardon pour tout ce que j'ai fait de mal ou mal je sais pas trop comment tu vois les choses, mais je l'ai pas fait pour te faire du mal, au contraire c'était pour te protéger, éviter que tu t'inquiètes pour moi. Ca me faisait déjà assez chier de partir et j'avoue que le retour à la réalité a été difficile, j'ai pas prit une seconde pour moi, j'suis rentré aussitôt qu'ils m'y ont autorisé. J'avais qu'une envie rentrer à la maison et retrouver ma copine, ma vie. J'ai mis ma vie entre parenthèse pendant un mois, donc je suppose que tu peux comprendre que ce soit un peu difficile non ?" Matteo n'avait pas non plus parlé fort, ni même sur un ton de reproches, mais disons qu'il était franc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 13:15
Tout en restant calme j’avais dit à Matteo pour quelles raisons j’étais déçue. Peut-être que pour lui ça ne serait que des  détails mais pour moi ce n’en était pas. Pour ce qui était de donner des nouvelles, Matteo me répéta qu’il n’avait pas pu m’en donner et qu’il me l’avait dit dans son message « Mais tu aurais pu demander à un collègue, un ami de le faire, non ? Des semaines sans avoir de tes nouvelles c’était…atrocement long. Tous les jours je pensais à toi, je me demandais si tu allais bien, si tu étais blessé, ce que tu faisais… » Pour ce qui était de hier soir je me doutai bien que Matteo n’avait pas voulu me faire de mal et il ne l’aurait pas fait. Mais c’est juste que je ne m’attendais pas à cela.

Et Matteo évoqué donc le fait qu’il m’avait attendu à l’aéroport et qu’il m’avait laissé plusieurs messages. « Oui je comprends, mais on a eu une semaine très chargée au travail, et hier était sans doute la pire journée de la semaine. Je n’ai pas eu une minute à moi, et je n’ai pas eu de nouvelles pendant des semaines alors je ne pouvais pas savoir que soudainement hier j’allai en avoir et encore moins savoir que tu allais rentrer le soir même… » J’ajoutai alors « Quand je suis rentré hier soir, quand j’ai écouté ton message et que j’ai compris que tu m’avais attendu à l’aéroport j’ai eu mal au cœur, car tu sais bien que si j’avais eu ton message à temps je serais venu te chercher avec plaisir » Après tout je n’attendais que cela, qu’il rentre, depuis un mois.

Puis Matteo me dit qu’il était fatigué, oui ça je l’avais bien remarqué. C’est juste que je ne pensais pas que ma bonne attention de ce matin tombe à l’eau. Et Matteo ajouta ensuite que cette affaire n’avait pas été facile, c’était même tout le contraire. Son infiltration avait été apparemment compliquée. Il avait voulu éviter que je m’inquiète « Matt, tu es parti à l’autre bout du pays, que tu me dises que c’était risqué ou pas je me serais inquiété quand même... » Ce n’était pas un reproche, mais peu importe ce qu’il m’aurait dit, comment ne pas s’inquiéter quand l’homme qu’on aime part à des milliers de kilomètres pour une affaire importante comme celle-là ? Impossible. Matteo termina par me dire que depuis que cette affaire était terminée il n’avait pas pris une seconde à lui et que du coup le retour était un peu difficile « Oui je peux comprendre... Prends ton temps pour te reposer et te réhabituer à tout ça. Mais sache que moi je suis là, je t'ai attendu pendant ces quatre semaines qui m'ont paru être une éternité » Donc non je n'étais pas vraiment distante. J'avais juste été un peu déçue dont le retour c'était déroulé.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 14:04
Invité
Non Matteo ne voulait pas se disputer avec elle, mais ils devaient mettre les choses au clair parce que visiblement ils ne voyaient pas les choses de la même manière. Certaines étaient importantes pour l'autre alors qu'elles l'étaient moins pour l'un, enfin c'était compliqué quoi. "- Je n'avais que très peu de contact avec les collègues, même avec eux c'était difficile. Donc quand on était en contact ce n'était que pour le stricte minimum" il espérait qu'elle comprendrait, mais pour vraiment comprendre il aurait fallu qu'il parle de la mission elle même et ça il ne le pouvait pas, c'était impossible. Et malheureusement dans le stricte minimum dont Matt venait de parler, faire passer des nouvelles à sa copine à l'autre bout du pays était exclus.

Matteo baissa les yeux quelques secondes et répondit "- Moi aussi j'ai eu mal au coeur en voyant que tu ne venais pas et que tu ne répondais pas à mes appels." comme ça ils étaient quitte, même si ce n'était pas pareil, Matteo ne lui cachait pas à quel point il avait pu être déçu la veille. L'espace d'un instant l'idée qu'elle avait pu le rayer de sa vie lui avait même traversé l'esprit.

"- Malgré ce que tu peux penser, je veux que tu saches que j'ai pensé à toi. Chaque soir quand je me couchais dans ce lit froid dans cette chambre sordide je pensais à toi. Je n'avais personne à qui parler, à qui me confier alors forcément j'ai pensé à toi. Tu m'as terriblement manqué et j'ai pas fait cette mission de gaité de coeur faut que tu le saches. J'étais le seul à avoir mes entrées dans cette bande, c'était donc logique que ce soit moi qui m'y colle, les autres auraient mis trop de temps à s'infiltrer mais c'était pas du plaisir je peux te le jurer." Oui, Matteo ne s'était pas amusé pendant toute cette infiltration, loin de là. Il avait manqué plusieurs fois de se faire démasquer et devais souvent faire attention à tout ce qu'il faisait ou disait. De plus des années avaient passés depuis l'époque où il bossait à NY donc il avait quelques habitudes de flics qu'il devait absolument réussir à faire disparaitre. "- Et si jamais tu te pose la question, je n'ai vu aucune fille, je n'ai rien fait de ce genre." il voulait qu'elle le sache, il ne savait pas si elle y avait pensé, mais il voulait que ce soit clair à ce niveau là, parce que parfois pour les infiltrations il faut donner de sa personne faire des sacrifices et même se rapprocher des gens et là par chance y'avait pas eut besoin. Il avait donné de sa personne en se faisant tabasser c'était déjà bien suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 14:21
Matteo argumenta, me disant que même avec ses collègues de New-York il n’avait que très peu de contact. Et le peu de contacts qu’ils avaient concernaient l’affaire en cours. Forcément, donner des nouvelles à la femme avec qui vivait leur collègue était le cadet de leurs soucis. Concernant hier, oui j’avais eu ma au cœur en m’apercevant que j’avais loupé ses appels et qu’il m’avait attendu à l’aéroport. Mais je n’avais pas pu faire autrement. Et lorsque Matt m’avoua que lui aussi avait eu mal au cœur ça ne fit que raviver ce pincement au cœur que j’avais depuis hier « Je suis désolé… » dis-je en baissant le regard, oui je m’en voulais. J’avais attendu ses appels pendant des semaines, et finalement je les avais ratés. A cause du boulot certes, mais quand même.

Et les mots de Matteo qui suivirent me firent plaisir. Je me demandais bien dans quelle genre d’affaire il avait travaillé et quel genre de gang il avait infiltré. Mais était-ce vraiment nécessaire d’en parler alors que tout était terminé ? « Je te crois… Et moi aussi j’ai pensé à toi chaque jour. Et tous les soirs quand j’allai me coucher je ne cessai de me demander si tu allais bien ou non. Tu m’as manqué aussi » dis-je en plongeant mon regard dans le sien. Ca n'avait pas été évident de gérer cette absence, surtout sans avoir de nouvelles. Mais heureusement tout cela était terminé.

Le fait qu’on ne se soit pas vu pendant un mois ne faisait qu’alimenter les malentendus. On avait du mal à se comprendre car nous ne savions pas ce que l’autre avait vécu ces derniers temps. Mais les choses semblaient se dénouer petit à petit. Et lorsque Matteo me rassura sur le fait qu'il n'avait vu aucune autre femme « J’ai confiance en toi, et tu le sais » Et il savait qu'il pouvait avoir confiance en moi aussi, du moins je l'espérais. Car non, moi non plus je n'avais vu aucuns autres homme, bien évidemment. Je déposai alors ma tasse de café, et vins me blottir délicatement contre Matteo.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 14:39
Invité
Il était plus que temps qu'ils s'expliquent et visiblement ça commençait à donner de bons résultats, car chacun disait ce qu'il avait à dire et ils semblaient réussir à se comprendre. C'était donc positif tout ça, espérons que ça le soit jusqu'au bout. Aucun des deux n'avait levé le ton ce qui donnait de l'espoir à l'autre de pouvoir s'expliquer à son tour. Et visiblement tous les deux avaient été déçu et maintenant ils semblaient enfin se comprendre.
Ce que Cassia dit sur la fin c'était un peu étrange parce que confiance ou pas s'il avait fallu se rapprocher d'une femme, Matteo aurait bien été obligé de le faire, surtout si ne pas le faire pouvait compromettre sa couverture. Alors la confiance dans ce cas elle s'envole tout simplement. Par chance il n'avait pas eu besoin, mais s'il avait du ? rien que cette idée faisait mal à Matteo, parce qu'il l'aurait fait à contre coeur mais le faire aurait été du suicide pour son couple. Alors quand Cassia vint se blottir tout contre lui, il posa simplement ses bras dans son dos, la serrant contre lui, c'était tout ce qu'il pouvait faire de toute façon. Et puis cette idée qui il était passé par la tête disparu bien vite au contact de sa douce petite amie qui lui avait bien manquée. Elle sentait si bon et pourtant il le savait, elle n'avait rien fait de plus que les autres fois, mais c'était l'absence qui le laissait dans cet état, qui lui faisait apprécier son odeur, son parfum, sa douceur. L'avoir tout contre lui s'était si bon, si rare ces derniers temps qu'il fallait qu'il chérisse ce moment comme si c'était le dernier. C'était con à dire, mais c'est comme ça qu'il le pensa lui. "- C'est bon de t'avoir dans mes bras." c'était tout con mais c'était si bon qu'il ne pu faire autrement que lui dire. Il la serra encore un peu plus fort contre lui et grimaça car il sentit à nouveau cette douleur qu'il avait ressentit la veille, pourtant il était certain de ne rien avoir, c'était juste un peu douloureux rien de bien méchant. L'important c'était qu'elle soit dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 14:54
Doucement mais surement le dialogue revenait. Forcément en étant séparé pendant un bon mois difficile de se retrouver et d’être tout de suite sur la même longueur d’onde à nouveau. Mais avec des explications, et une certaine compréhension, on arrivait à se comprendre à nouveau. Alors pour finir, j’étais venue me blottir contre Matteo. Parce que je ne voulais pas qu’on se dispute alors qu’il venait tout juste de revenir et puis j’en avais besoin aussi. Il m’avait tant manqué. Nichant mon visage au creux de son cou, je profitais pleinement de ce moment que j’attendais maintenant depuis des semaines. Et lorsque Matteo vint me dire que c’était bon de m’avoir dans ses bras, je souris légèrement « Je suis si heureuse que tu sois rentré, tu m’as manqué tu ne peux pas imaginer à quel point… »  dis-je en levant légèrement le visage, et c’est là que je vis Matteo grimacer, « Tu as mal… » ce n’était même pas une question, mais une confirmation. Et il ne pouvait pas le nier. Je n'aimais pas le voir ainsi, pourquoi ne pas vouloir aller se faire examiner ? Si il avait vraiment mal ça ne serait pas inutile d'aller voir un médecin. « Tu es certain de ne pas vouloir aller voir un médecin ? » Cela ne me coutait rien de poser la question après tout.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 15:03
Invité
Oh que si il pouvait l'imaginer, vu qu'elle lui avait terriblement manqué de son côté alors forcément il pouvait imaginer comment ça avait pu être pour elle. "- Tu m'as manqué à moi aussi, bien trop d'ailleurs." et il soupira avant qu'il ne la voit relever la tête et lui dire ce qu'il savait déjà. "- Non c'est rien." pas la peine d'en faire tout un plat, ce n'était rien qu'un coup, un mauvais coup rien de plus. "- Non c'est juste un méchant coup, mais j'ai rien je t'assure, si j'avais quelque chose j'aurai pas pu dormir cette nuit." et c'était loin d'avoir été le cas, de plus il pouvait bouger et tout, c'est juste quand elle venait se poser contre lui qu'elle devait appuyé là, juste où on l'avait frappé. "- T'as pas envie qu'on sorte ce soir ?" ou même là, elle avait parlé d'aller se balader de profiter du beau temps, de la plage, tout ça. Matteo avait envie de faire un truc normal, limite une banalité, retrouver sa routine, il en rêvait depuis plusieurs jours déjà.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 15:14

J’avais bien remarqué que Matteo avait tout de même un peu mal, cela se voyait et je le lui avais dit. J’en avais donc profité pour lui demander si il était certain de ne pas vouloir aller voir un médecin. Il pourrait avoir quelque chose pour le soulager au moins. Mais il ne voulait pas. Sur le coup il avait un bon argument, si vraiment la douleur le gênerait il n’aurait pas pu dormir, ça c’est un fait. « D’accord, c’est comme tu veux » Du coup je n’insistai pas, inutile de le faire et de risquer d’être en désaccord.

Et quand Matteo me demanda si j’avais envie de sortir ce soir, je posai mon regard sur lui « Si, si j’en ai envie. Une sortie juste toi et moi… » dis-je en souriant légèrement. Et puis c’est ce qu’on avait plus ou moins prévu avant son départ en plus. Oui j’avais envie de sortir avec Matteo ce soir, pouvoir se retrouver tous les deux et s’octroyer un moment à nous. Je vins alors déposer un doux baiser sur ses lèvres, depuis le temps que j’en avais envie.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 16:49
Invité
Matteo ne voulait pas perdre une minute et aller chez un médecin il savait qu'il n'avait rien d'important parce qu'il n'aurait jamais pu dormir autant s'il avait eut quelque chose. Il connaissait assez son corps pour être capable de faire la différence entre du bénin et du sérieux. Et là, même si Cassia s'inquiétait pour lui, il ne voulait pas lui donner raison. Mais cela n'empêchait en rien qu'il appréciait qu'elle s'inquiète.
Et Matteo sourit avant de lui répondre "- En plus avec tout ce que j'ai dormi, je crois bien que je vais faire une nuit blanche ce soir." et il n'eut pas le temps d'ajouter autre chose qu'elle vint l'embrasser sur les lèvres. Et il n'allait pas la repousser, alors là pas question, surtout pas après un mois sans elle à ses côtés. Il répondit donc à son baiser tout en posant sa main sur la joue de Cassia, caressant tendrement celle-ci du bout du pouce. Puis le baiser prit fin et Matteo ajouta "- Tu veux aller où ?" elle avait peu être envie d'autre chose que de tapas comme ils avaient pu en parler avant son départ. Si ça se trouve elle y était aller y'a peu de temps. Mais quoi qu'elle veuille faire ça lui irait bien à lui aussi, même une soirée télé ça le comblerait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  SuivantVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M WALKING ON SIDEBAY :: BIENVENUE À SIDEBAY :: West Side :: Police Department-
Sauter vers: