Revenir en haut Aller en bas



 
WELCOME TO SIDEBAY

 :: BIENVENUE À SIDEBAY :: West Side :: Police Department Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sometimes, life gifts you surprises - Matteo

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû 2016 - 5:25
Nous y voilà, à l’aéroport. Le départ de Matteo se ferait dans un peu moins d’une heure et étrangement j’avais l’impression que les minutes passaient plus vite que d’habitude.  Assise là, à côté de lui, je n’avais pas pu m’empêcher de lui rappeler qu’il devait me prévenir dès qu’il serait arrivé à destination. Oui je le lui avais déjà dit, mais que voulez-vous. Je voulais être certaine qu’il n’oublie pas. Alors Matteo me confirma que oui il me préviendrait, le cas échéant il me laissera un message. Difficile de ne pas m’en faire, mais je comprenais que Matteo veuille me rassurer. « C’est difficile de ne pas m’inquiéter et tu le sais » Surtout que Matteo ferait de même si les rôles étaient inversés. Puis Matt me demanda une nouvelle fois de faire très attention à moi. Je répondis alors à son baiser, tout en serrant un peu plus sa main qui se trouvait dans la mienne « Ne t’inquiètes pas, je serais prudente comme d’habitude, je te le promets » Après tout ce n’était pas moi qui partais à l’autre bout du pays. Et puis au moins avec ces paroles Matteo partirait peut-être plus serein et pourra se concentrer davantage sur son travail. Etouffant légèrement un bâillement avec le revers de la main, avant de poser ma tête contre son épaule, caressant tendrement sa main avec la mienne.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 11 Aoû 2016 - 9:29
Invité
"- Oui, je sais, mais tu ne devrais pas. Tu vas bosser de ton côté et tu dois rester concentré sur ton travail mon amour." Matteo était plus proche que jamais et dans le fond il se demandait si ce voyage, ce déplacement n'allait pas mettre leur couple en péril. Surtout qu'il était possible que ça dure bien plus longtemps que ce qu'il avait imaginé et donc encore plus longtemps que ce qu'il avait sous entendu en en parlant avec Cassia. Elle finirait sans doute par en avoir assez qu'il soit loin aussi longtemps et lui en voudrait forcément à son retour. Matteo ne doutait pas qu'elle serait toujours là à son retour et même lui n'irait pas voir ailleurs. Juste qu'il pensait de plus en plus qu'il aurait du être franc avec elle, mais c'était trop tard maintenant. "- Fait super attention à toi. Et fait comme on a dit si tu ne te sent pas bien toute seule à la maison." Matteo tenait vraiment à ce qu'elle soit bien et donc s'il le fallait elle pourrait faire venir des gens à la maison, voir même demander à une amie de venir s'installer avec elle pendant l'absence de Matteo, il ne lui en voudrait pas du tout. "- Tu vas me manquer tu sais." Ce n'était pas dans ses habitudes de se confier aussi facilement mais c'était bien la vérité. Elle allait lui manquer, au travail, le soir en rentrant, quand il serait coucher, quand il mangerait, enfin tout le temps quoi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû 2016 - 9:52
Difficile de ne pas s’inquiéter et de ne pas imaginer ce qui pourrit se passer là-bas. Je savais tellement peu de choses que forcément mon imagination travaillait à plein temps ces deux derniers jours. Mais j’essayai malgré tout de relativiser. Et Matteo avait raison, on devait rester concentrer tous les deux même si c’était chacun de son côté « Je sais, je sais » Il fallait juste que je m’y fasse. Et Matteo me rappela de ne pas hésiter à inviter du monde à la maison afin d’éviter d’être seule si jamais le fait d’être seule pendant un certain temps me pèserait. « Oui, ne t’inquiètes pas pour moi » Je en voulais pas qu’il s’inquiète de si j’allais me sentir trop seule ou non. Il devait se concentrer sur cette affaire.

Matteo vint me dire ensuite que j’allai lui manquer. Et je soupirai légèrement, lui adressant un léger sourire, un sourire certes, mais avec une once de tristesse « Et toi aussi tu vas me manquer, énormément me manquer même » Je posai alors mon regard sur lui . « Une fois là-bas tu pourras dire à tes anciens collègues que tu ne regrettes pas du tout d’avoir quitté New-York car ici tu es tombé sur la meilleure partenaire que l'on puisse avoir » dis-je en souriant légèrement. Bien entendu c’était une plaisanterie. Histoire d’alléger l’atmosphère.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 11 Aoû 2016 - 11:13
Invité
Ce n'était pas évident d'être là à attendre l'embarquement quand on sait qu'on va pas se revoir pendant un long moment. Du moins Matteo le savait mais Cassia s'en doutait sans doute et si ce n'était pas le cas elle serait sacrément déçue, Matteo ne voulait pas y penser. Matteo lui rappela qu'elle allait lui manquer et c'était la vérité, tellement longtemps qu'ils ne s'étaient pas quitté. Et bien sur elle lui répondit la même chose et il eut un léger sourire à ce qu'elle lui dit. Même si c'était une sorte de plaisanterie il ne pu lui répondre autre chose que "- Oh que oui je leur dirai. La meilleure collègue, une femme extra ordinaire, la femme de ma vie." et il serra tendrement sa main, un peu plus que plus tôt. Puis il déposa un autre baiser sur ses lèvres avant de lui dire contre ses lèvres "- Je t'aime Cassia et je veux faire ma vie avec toi." difficile de dire s'il disait cela pour la rassurer elle ou pour se rassurer lui, mais Matteo semblait quand même assez ému de devoir partir si loin. Tout devenait bien réel d'un coup, avait 'il des regrets, des peurs ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû 2016 - 11:24
Pour alléger un peu l’atmosphère j’avais sorti une petite plaisanterie. Et peut-être que c’était une manière aussi de me rassurer dans le fond. J’avoue que je passais par tout un tas d’émotions différentes depuis ce matin. Mais Matteo sembla apprécier cette petite plaisanterie puisqu’il confirma que oui j’étais une bonne collègue même la meilleure selon ses dires. Et il ne s’arrêta pas là, et ses mots me faisaient tellement plaisir que j’étais tout simplement émue. Gardant ma main dans celle de Matteo je répondis tendrement à son baiser. Et lorsque Matteo vint me dire qu’il m’aimait et qu’il voulait faire sa vie avec moi, je sentais que mes yeux devenait légèrement humides, alors je vins passer mes bras autour de sa nuque pour me blottir tendrement contre lui, déposant un doux baiser dans son cou « Je t’aime aussi Matt, si tu savais…j’ai hâte que tu sois de retour pour te revoir, mais aussi pour qu’on puisse mettre en route nos projets » Par projet j’entendais par là, cette histoire de vacance, mais pas que. Je faisais aussi référence à cette volonté d’avoir un enfant tous les deux. Une façon aussi de lui faire comprendre que moi aussi je voulais faire ma vie avec lui, lui, et seulement lui. Je reculai légèrement et vins déposer mes mains de chaque côté de son visage pour venir l'embrasser tendrement, amoureusement. Je ne voulais pas craquer, je me retenais, malgré que ça soit assez difficile.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 11 Aoû 2016 - 11:34
Invité
Matteo essayait de relativiser, de se montrer fort, mais dans le fond c'était aussi difficile pour lui. Partir là maintenant, ça voulait dire ne pas revenir avant des semaines et ça allait être dur parce que Cassia lui en voudrait forcément. Alors il essayait de se montrer gentil, de lui prouver qu'il l'aimait et qu'elle lui manquerait, ce qui était totalement vrai d'ailleurs. Rien n'était faut dans ce qu'il disait ou faisait depuis qu'il avait apprit qu'il allait aller aider ses collègues de New York.
Et il fut particulièrement toucher par ce qu'elle lui répondit, même si ce n'était pas clair comme de l'eau de roche, ça l'était assez pour qu'il comprenne les sous entendu et il lui sourit, un sourit touché, cela se voyait. "- Aller, faut qu'on soit fort toi et moi. C'est pas quelques milliers de kilomètres qui vont changer quelque chose entre nous. Rien ne va changer entre nous, c'est juste un peu dur parce que c'est la première fois depuis mon.. incarcération..." mais les circonstances étaient différentes, cela n'avait rien à voir même. Mais disons que c'était ce qui avait été le plus difficile et le plus éprouvant pour tous les deux. Donc New York pouvait se rapprocher un peu de ça. Il avait bien entendu rejoint les mains de Cassia qu'il serrait toujours aussi tendrement dans les siennes et déposait un nouveau baiser sur ses lèvres. "- Mais on va y arriver." de toute façon ils n'avaient plus le choix, faudrait qu'ils y arrivent parce qu'ils ne pouvaient pas faire autrement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû 2016 - 11:54
C’était difficile de voir l’homme qu’on aimait partir à l’autre bout du pays. Difficile à cause de la distance, de l’absence mais le travail y faisait beaucoup aussi. Il n’allait pas là-bas pour le plaisir, pour des vacances. Il ne savait même pas ce qu’il l’attendait. Ou plutôt il ne voulait pas me le dire. Il y avait là une nuance. Difficile aussi car cela arrivait à un moment pas évident. On venait tout juste de passer un cap, de s’installer ensemble, et cela arrivait au moment où l’on commençait à parler très sérieusement d’avenir, de notre avenir.  Alors Matteo essaya de se montrer fort et m’aida à faire de même en e disant que la distance-là n’allait rien changer entre nous. Et dans le fond je l’espérais. Et oui c’était aussi difficile car la dernière fois que nous avions été séparé c’était lorsque Matteo avait été accusé à tort. « Oui, oui… Tu as raison, ce n’est que pour quelques semaines maximum. Et ça ne changera rien entre nous » Après un énième baiser, je plongeai mon regard dans celui de Matteo « Et oui on va y arriver » Bon j’essayai d’être convaincante, du mieux que je pouvais. De toute façon il le fallait, non ?



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 11 Aoû 2016 - 12:20
Invité
Matteo devait se rendre à l'évidence, c'était bien plus difficile que ce qu'il pensait. Alors il parla pour eux deux, mais dans le fond c'était aussi en grande partie pour lui et rien que pour lui. Parce que la distance et l'amour ça ne fait jamais bon ménage, et pourtant il ne craignait pas qu'elle le trompe, c'était assez compliqué à expliquer en faite. Matteo ne la lâchait pas et après quelques secondes à se regarder simplement tout en s'embrassant de temps en temps, ils entendirent l'appel pour le vol que Matteo allait prendre. Et celui-ci lui dit l'air vraiment déçu, comme si c'était trop tôt. "- C'est mon vol." et ça voulait dire qu'il fallait qu'il y aille, que Cassia ne pourrait pas le suivre de l'autre côté, en salle d'embarquement et donc qu'ils se quittaient pour de bon.
Alors il se leva, entrainant Cassia tout contre lui, la serrant fort dans ses bras, avant de reculer légèrement pour ensuite l'embrasser tendrement, amoureusement, longuement. Et puis il soupira, la gardant encore un peu contre lui et lui murmura à l'oreille. "- Je t'aime." c'était dur, bien plus qu'il ne l'avait imaginer. Puis il lui dit avant de se décider à la lâcher. "- Je t'appelle en arrivant promis."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû 2016 - 12:30
Je commençais à prendre ce départ comme une fatalité, une évidence. Nous n’avions pas le choix. Enfin du moins je n’avais pas eu le choix, et là maintenant Matteo ne pouvait plus revenir en arrière non plus. Il allait partir pour quelques semaines certainement. Alors j’essayai de me concentrer sur son retour, la seule chose qui m’aidait à ne pas craquer, à garder un minium de moral. Alors je profitais de chaque minutes de chaque secondes jusqu’au moment où une voix se fit entendre, invitant les passagers du vol en direction de New-York de venir en salle d’embarquement. C’était le vol de Mateo et ce dernier me le confirma. Ils emblait déçu et je l’étais aussi.

Matteo se leva m’invitant à faire de même Et après une longue et douce étreinte, suivit un long et tendre baiser. A l’entende de ces trois petits mors je fermai les yeux quelques secondes afin de ne pas craquer. « Je t’aime aussi » . L’étreinte terminée, Matteo me dit qu’il m’appellera en arrivant, il me le promettait même. « D’accord » Mais ce fut plus fort que moi je revins l’embrasser une ultime fois avant de reculer légèrement « Fais bien attention à toi » C’était mes dernières recommandations, même si je le lui avais déjà dit auparavant. Puis je lui murmura un dernier "je t'aime" à peine audible avant de le laisser partir pour une durée indéterminée.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 11 Aoû 2016 - 14:39
Invité
Matteo avait finit par devoir se lever pour quitter Cassia et pouvoir se rendre en salle d'embarquement. Et malgré ça il avait eut bien du mal à la laisser, sachant que c'était lui qui partait et qu'il l'a laissait là dans l'aéroport pour qu'ensuite elle aille travailler. Il dut l'embrasser plusieurs fois avant de se décider à la lâcher et à partir. Lui faisant promettre une fois encore qu'elle prendrait soin d'elle et qu'elle ferait attention. C'était important pour lui d'être sur qu'elle avait bien compris le message, car une fois sur le terrain il ne pourrait plus avoir de nouvelles d'elles et le vivrait très mal s'il lui arrivait quelque chose et qu'il n'en soit pas avertit.
Il l'avait donc laissé et était partit en marche arrière pour pouvoir continuer à la regarder le plus longtemps possible et avait finit par accepter le fait qu'il était temps maintenant d'y aller. Reprenant une position normale, une marche normale il passa la fameuse porte et la séparation fut effective. Matteo allait quitter la ville et ce pour un bon moment, quand est-ce qu'il reviendrait, personne ne pouvait le dire exactement, tout dépendrait de la manière dont les choses allaient se passer là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû 2016 - 15:08
Un mois. Cela faisait un mois que Matteo avait quitté Sidebay pour aller travailler sur une affaire à New-York. Il me manquait terriblement, d’autant plus que Matteo m’avait dit que son absence durerait une ou deux semaines tout au plus. Et là ça faisait maintenant quatre longues semaines. C’était long. Certes la journée il y avait le travail mais le soir j’avais de plus en plus de coup de blues. J’essayai de m’occuper comme je pouvais mais c’était difficile. J’avais invité une fois mes parents diner, et j’avais organisé une soirée avec des amies à la maison. D’ailleurs une de mes proches amies m’avaient annoncé qu’elle attendait un heureux évènement. J’étais contente pour elle, mais je ne cache pas que cette nouvelle m’avait fait penser à beaucoup de choses. C'était difficile car j’avais eu des nouvelles de Matteo tout au début, et après plus rien. Cela faisait presque un mois que je n’avais pas de nouvelles. Etait-il sous couverture ? Etait-il en bonne santé ? Lui était-il arrivé quelque chose ? Je n’en savais strictement rien et c’était vraiment très stressant. Depuis quelques temps, quelques jours, je me faisais de plus en plus de soucis. J’envoyais malgré tout quelques messages à Matteo mais à chaque fois c’était sans réponses.

Depuis deux jours tout le poste de police était sur le qui-vive. Cela faisait des jours et des jours qu’on surveillant un gros trafiquant d’armes et aujourd’hui on l’avait coincé après des jours de travail en collaboration. Alors la journée avait été rude, arrestation, rapport, interrogatoire et j’en passe. Nous n’avions pas eu une minute à nous. J’avais vu que j’avais eu un appel de Matteo et j’eu un pincement au cœur en voyant que j’avais loupé son appel. Il m’avait laissé un message mais je n’avais pas eu le temps de l’écouter. Je le ferais à la maison.

Après cette longue journée de travail, je rentrai à la maison. Et je fus surprise de voir les chaussures de Matteo à l’entrée, ainsi que sa veste. Un sourire apparut sur mon visage « Matt !? » j’entrai alors dans la maison mais ne vit personne. Je me dirigeai dans la chambre, et une fois la porte ouverte je le vis allongé sur le lit et endormi. Je fis alors doucement et quittai la pièce. Je pris alors mon portable et écouta le message de Matteo. Ce dernier m'informait qu'il rentrait ce jour-ci et si je pouvais venir le chercher. Sur le coup je grimaçai. Je n'avais pas vu son message à temps. Mais quand même il aurait pu m'attendre, non ? Je me servis alors un café avant d'aller prendre une douche à la salle de bain.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 11 Aoû 2016 - 15:52
Invité
Pendant tout ce temps Matteo n'avait fait que bosser pour réussir à boucler cette enquête. Reprendre une ancienne couverture c'est toujours presque un risque et Matteo l'avait prit ce risque, pour rendre service à ses anciens collègues uniquement par loyauté pour eux. Sinon vu sa situation actuelle il ne l'aurait jamais fait. Et ça avait payé, ça avait duré certes plus longtemps que prévu mais ça avait payé. La couverture avait tenue quasiment jusqu'au bout mais quand il avait été découvert ça n'avait plus grande importance, ils avaient tout ce qu'il fallait pour boucler l'affaire. Bien sur, Matteo avait un peu reçu, quelques coups mais il s'en était bien sortit. Il avait quelques hématomes sur le visage et les cotes mais ça allait, il allait survivre. Donc une fois l'enquête terminée, le dossier boucler, Matteo avait donc eut l'autorisation de reprendre le court de sa vie. Pas évident après une telle infiltration d'ailleurs, mais peu importe, tout ce qui comptait c'est que ce soit terminé et qu'il puisse rentrer.
Sans plus attendre il avait été à l'aéroport pour réserver un billet et prendre le premier vol pour San Diego et avait même laissé un message à Cassia pour la prévenir de son retour et qu'il comptait sur elle pour la ramener à la maison. Mais n'avait eut aucune réponse. Le vol étant long, le décalage tout ça il n'avait pas fait de cas.

Une fois arrivé à San Diego Matteo n'en pouvait plus, les heures de vols dans les jambes, les jours de travail sans forcément de repos mérité et surtout réparateur, sans oublier les coups qu'il avait reçu Matteo n'avait qu'une envie rentrer à la maison. Il avait attendu Cassia pendant plus d'une heure et celle-ci n'était pas venue, Matteo avait finit par appeler un taxi pour rentrer, parce qu'il n'avait pas envie de l'attendre pour rien. Il était fâché et en colère parce qu'elle n'avait pas répondu au deux autres appels qu'il lui avait laissé, oubliant qu'elle était peu être bien occupée avec son travail.
Arrivé à la maison il n'avait rien fait d'autre que déposer son sac dans l'entrée, retirer sa veste et ses chaussures et était aller directement se coucher sans rien faire d'autre. Et il s'était endormit, sans se poser plus de questions, simplement parce qu'il était exténué.
Même s'il était de retour à la maison Matteo était encore sur ses gardes, exactement comme pour son infiltration, il n'avait pas encore décroché puisqu'il était revenu directement une fois qu'on l'avait libéré parce qu'il était tout simplement pressé de rentrer pour retrouver sa vie. Donc les bruits de Cassia l'avaient réveiller et doucement il émergeait, ne sachant plus du tout où il se trouvait. Matteo attrapa son arme et sortit de la chambre l'arme à la main, ne sachant même pas si c'était Cassia qui était rentré ou quelqu'un d'autre, sait t'on jamais. Il arpenta donc le couloir arme en main, n'étant pas certain qu'il s'agissait bien de Cassia. "- Cassia c'est toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû 2016 - 16:03
J’avais un peu de mal à croire que Matteo était bel et bien rentré. Rentré certes mais déjà au lit et endormi. De quoi être un peu déçue quand même. Déjà que j'avais été décçu que ces "deux semaines" d'absence se transforment en un bon mois. Déjà que je n’avais pas eu de nouvelles pendant plus que quatre semaines et là il ne m’avait pas attendu avant d’aller se coucher. A quelle heure était-il rentré et comment ? Pour dire qu’on ne c’était pas vu depuis un bon mois il aurait pu venir me voir au travail, non ? Mais bon, il était là, alors pas de blâmes pour le moment. Sans plus attendre j’avais été prendre une douche, une douche bien méritée vue la longue journée que j’avais eu. Une fois terminé j’enfilai ma nuisette pour passer la nuit. Et c’est là que j’entendis la voix de Matteo. Etait-il réveillé ? Certainement. J’ouvris donc la porte de la salle de bain et aperçu Matteo arme à la main. Je fus surprise de le voir ainsi, du moins là avec son arme qu’il pointait. « Hé, ce n’est que moi… » dis-je un peu perplexe quant à son attitude. Qui voulait-il que ce soit là chez nous, dans notre maison ?

Je m’approchai alors de lui le laissant baisser son arme, étant donné qu’il n’y avait absolument aucun danger, il l’avait bien compris. Je vins déposer un tendre baiser sur ses lèvres. « Je suis si contente de te revoir. Même si je ne m’attendais pas à un tel accueil » oui enfin si on peut appeler ça un accueil, mais bon. Peu importe.  Mais quelque chose m’interpella tout de suite. Les quelques hématomes encore voyants sur son visage. Je passai une main délicate sur son visage grimaçant légèrement « Est-ce que ça va ? » Apparemment il avait reçu quelques coups, mais était-ce vraiment anodin ou pas ?



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 11 Aoû 2016 - 16:16
Invité
Un peu plus de quatre semaines que Matteo dormait avec son arme à portée de main, parfois même sous son oreiller pour pouvoir se défendre au cas où alors on ne perd pas ce genre d'habitude en quelques heures c'est certain. De plus, ayant été réveiller plus ou moins au sursaut à cause du bruit du moins, et puis à cause du décalage horaire Matteo était juste perdu, ne sachant plus vraiment où il était et où il se trouvait. C'est donc pour cela qu'il avait sortit son arme, juste pour ça, pour se défendre au cas où. Et il fut soulagé de voir que ce n'était que Cassia comme elle venait de le dire. Après quelques secondes il se détendit et rangea machinalement son arme à sa ceinture à l'arrière de son pantalon, c'est dire qu'il avait du le faire souvent durant cette infiltration. Il n'avait même pas prit le temps de se raser, il avait une barbe de plusieurs jours sur les joues mais celle-ci ne cachait pas vraiment les coups qu'il avait reçu, du moins ce qu'il en restait. "- Oui, désolé.. j'suis un peu parano.." et il ferma un instant les yeux quand elle posa sa main sur son visage, pas parce que ça lui faisait mal non au contraire, c'était tellement agréable. "- Oui ça va, j'suis juste déboussolé, j'aurai pas du aller me coucher je crois, mais j'en pouvais plus. Pourquoi t'es pas venu à l'aéroport ?" Matteo avait besoin de savoir même si dans le fond il connaissait déjà la réponse, elle aurait pu demander quelques heures pour venir chercher son mec quand même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû 2016 - 16:32
Voyant que Matteo était sur la défensive et pas qu’un peu vu qu’il avait carrément sorti son arme. Alors dès que j’avais vu cela je l’avais rassuré, lui disant que ce n’était que moi. Alors il sembla soufflé quelques secondes et rangea d’un geste sur et presque habituel son arme. Matteo s’excusa alors me disant qu’il était un peu parano. Certainement à cause de cette affaire. Mais je ne savais toujours pas de quoi il s’agissait. « Ce n’est rien » même si comme accueil il y avait mieux, mais bon.

Et j’avais ensuite tout de suite remarqué quelques marques sur son visage, alors je lui avais demandé si il allait bien. Il me dit que oui il allait bien qu’il était juste un peu déboussolé. Oui ça je voulais bien le croire. Il m’expliqua aussi qu’il avait été se coucher car il n’en pouvait plus  « Oui je veux bien te croire, tu as une petite mine » et aussi une barbe de plusieurs jours. Ca le rendait encore plus séduisant et sexy qu'il n'était déjà. Ca lui allait plutôt bien je trouve. Et Matteo me demanda ensuite d’une façon directe pour quelle raison je n’avais pas été à l’aéroport. C’était quoi ça, un reproche ? « Je n’ai pas eu ton message tout de suite, et on a été très occupé aujourd’hui, je n’ai pas eu une minute à moi » Oui, sinon j'aurai été le cherché, avec plaisir, et cela il devait s'en douter, non ?



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 11 Aoû 2016 - 16:51
Invité
Ce n'était pas la faute de Matteo s'il n'arrivait pas à sortir de son rôle dans l'infiltration qu'il venait de faire, ça avait duré bien assez longtemps et il n'en referait sans doute plus jamais des comme ça, du moins pas aussi loin et pas de cette façon. Il avait une famille maintenant, enfin famille c'est un peu vite dit, il était avec quelqu'un et c'était plus pareil qu'avant. "- Oui, j'suis complètement naze là, j'crois que je vais retourner me coucher. J'ai même pas pu dormir dans l'avion j'avais trop hâte de rentrer quand j'ai su que j'étais libre j'ai fait ma valise et j'ai sauté dans le premier avion pour rentrer à la maison." et c'était bien la vérité, Matteo n'avait pas prit le temps de boire un café, de discuter avec les collègues ou même de se faire soigner, il avait fait le stricte nécessaire et aussitôt libéré il avait prit le premier vol. Pour ça qu'il était un peu déçu que Cassia ne voit pas venu le chercher ou qu'elle n'ait pas laisser un message sur son téléphone. "- Ouais je comprends." et il comprenait juste qu'il était vraiment trop crevé pour prendre des gants. Il reprit son arme qu'il déposa sur le meuble et puis retira son t'shirt pour se rendre dans la salle de bain puisqu'elle venait d'en sortir. Il allait donc prendre sa place, retirer le reste de ses vêtements et se préparer pour aller se coucher. Si Cassia regardait elle pouvait voir d'autres hématomes sur son torse ou même son dos, rien de bien méchant puisqu'il bougeait sans douleur, mais on pouvait bien imaginer qu'il avait été frappé ou tabasser. Mais Matteo était tellement crevé qu'il n'en fit pas de cas, reprenant bien vite ses habitudes, c'est à dire faire comme chez lui dans sa propre maison. "- Tu m'excuseras mais je vais retourner me coucher, j'ai besoin de dormir deux ou trois jours je crois." D'ailleurs il ne pu s'empêcher de bailler juste après avoir dit ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû 2016 - 17:01
Matteo était à peine rentré aujourd’hui. On venait tout juste de se retrouver, et pourtant ce n’était pas les retrouvailles que j’avais espéré au fond de moi. Déjà j’avais eu le droit à un accueil assez étrange, mais bon je voulais certes bien mettre cela sur le compte de la fatigue et du décalage horaire. Et une des premières choses que Matteo me demandait c’était pourquoi je n’étais pas venu à l’aéroport. N’avait-il donc rien à me dire à part cela ? Que je lui avais manqué ? Qu’il était content de me revoir ? Je lui avais pourtant dis moi. Alors je lui avais brièvement expliqué la raison qui avait fait que je n’avais pas vu son message à temps. Bon il était exténué et c’était sans doute une excellente excuse. Bon au moins, il était contente de rentrer, c’était déjà ça car à part l’avoir dit ainsi, il n’avait pas vraiment eu de démonstration qui pouvait le prouver autrement. « Je comprends, je suis contente que tu sois là » Oui au risque de me répéter, mais comme il n’avait pas relevé tout à l’heure. Quoi que, si ça se trouve il ne relèvera pas non plus. Matteo comprenais en ce qui concerne l’aéroport. Comprenait-il vraiment ou état-il trop fatigué pour argumenter ?

Et puis Matteo entra ensuite dans la salle de bain. D’accord, bon, je le laissai faire mais finit par rentrer moi aussi dans la salle de bain afin de me brosser les cheveux avant d’aller me coucher. Et c’est quand Matteo terminé de se changer que je pu apercevoir quelques traces de cous dans son dos. Je n’avais pas aperçu grand-chose mais ça m’intriguait quand même. Puis Matteo s’excusa me disant qu’il allait retourner se coucher qu’il avait grandement besoin de sommeil. « D’accord… » mais avant j’ajoutai « Attends » dis-je en m’approchant de lui, je levai alors légèrement son t-shirt et vis d’autres traces de coups « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » Ca avait mal terminé ? Que lui avait-on fait exactement ?



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 11 Aoû 2016 - 17:14
Invité
Matteo ne voulait pas se disputer avec Cassia, il était déçu qu'elle ne se soit pas libérer pour venir le chercher mais ça il n'allait pas lui dire pour le moment parce qu'il n'en avait pas la force et l'envie non plus d'ailleurs. Il avait juste envie de dormir deux ou trois jours afin de pouvoir récupérer un peu et sans doute qu'après il serait un peu plus conciliant et agréable.
Dans la salle de bain il se mit à l'aise et se changea, retrouvant rapidement ses affaires qui n'avaient pas changé de place, en même temps il n'y avait pas de raison pour qu'elles changent de place et puis il se brossa les dents. Et Cassia l'empêcha de sortir, venant l'ausculter comme si elle voulait vérifier quelque chose. Dans le fond ça n'avait rien de méchant, d'ailleurs Matteo ne le prit pas mal, il avait juste aperçu son propre reflet dans un miroir et se rendit compte qu'il avait vraiment mauvaise mine, comme elle le lui avait dit. "- Rien. J'ai été grillé... c'est pas grave, c'est rien ça aurait pu être bien pire." oui, fallait relativiser, pas la peine qu'elle se casse la tête à essayer de comprendre. L'important c'est qu'il soit là entier, le reste ce n'était que des détails. Matteo la regarda et soupira longuement avant de reprendre "- Te casse pas la tête Cassy, c'est vraiment rien." enfin c'était vite dit et il ajouta "- Merci de t'en inquiéter." puis il la prit tout simplement dans ses bras, tout contre lui, comme pour lui montrer que ça ne lui faisait pas mal mais aussi parce qu'il en avait eut envie là sur le coup. "- Tu vois c'est rien, j'arrive encore à te prendre dans mes bras et tu m'as manqué.. c'est bon de te serrer contre moi." et il soupira à nouveau, respirant ensuite longuement la serrant un peu plus fort, comme si au fur et à mesure des secondes qui passaient il se rendait compte qu'il était vraiment rentré.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû 2016 - 17:29
Ayant aperçus quelques coups sur le corps de Matteo, j’avais levé légèrement son haut afin de voir par moi-même. Car oui ça m’inquiétais et c’était normal après tout, Matteo était l’homme avec qui je vivais et l’homme que j’aimais. Rien ? Vraiment ? Pourtant ça n’avait pas l’air si anodin. Matteo m’avoua alors qu’il avait été grillé mais que ça aurait pu être pire. « Rien ? Tout de même… » Bon certes ça aurait pu être pire, mais il aurait pu aussi revenir intact, ça aurait été encore mieux, non ? Et je ne savais pas exactement ce qu’il c’était passé encore. Matteo me dit alors de ne pas me casser la tête et me remercia de m’en inquiéter. Drôle de remarque. Heureusement que je m’en inquiétais. « Tu ne peux pas me reprocher de m’inquiéter, c’est normal tout de même, non ? » . Puis Matteo me prit dans ses bras. Enfin Car oui j’attendais cela depuis tellement longtemps. Et Matt me confirma que ce n’était rien de grave car il pouvait encore me prendre dans ses bras. Et enfin il me dit que je lui avais manqué et que c’était bon de me serrer dans ses bras. J’esquissai un léger sourire « Ça me fait plaisir de te l’entendre dire » Pas que j’en doutais mais j'attendais tout de même qu'il me le dise, car moi je le lui avais dis tout de suite. Je profitai de cette étreinte pour me blottir un peu plus contre lui, passant mes mains sur son torse « Tu sais, tu es très sexy avec cette barbe de quelques jours » Puis je vins l'embrasser tendrement. Je savais qu'il était fatigué, mais il n'était pas à deux minutes près pour un petit moment de tendresse, si ?



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 4:04
Invité
"- Si, si..." mais vu qu'il était fatigué il n'avait qu'une envie c'est d'aller se coucher pour dormir, récupérer des jours qu'il avait passé à faire semblant, c'était épuisant tout ça. Matteo n'était pas de très bonne humeur parce qu'il lui en voulait encore de ne pas avoir été là et de l'avoir laissé poiroté à l'aéroport et oui, Matteo est parfois un peu trop rancunier quand même. Mais aussitôt qu'il l'eut dans ses bras tout ceci disparu et il n'eut qu'une envie la garder encore contre lui  un peu plus longtemps puis il finit par lui dire qu'elle lui avait manqué, parce que c'était vrai. Il ne pu retenir un léger -humm- quand elle posa ses mains sur son torse, finalement ça n'était pas rien puisqu'il ressentit une légère douleur à son contact. Elle avait un peu trop appuyé en faite, ce n'était donc rien de bien méchant. "- Tu trouves ?" il était assez surpris par sa remarque mais n'eut pas vraiment le temps d'en dire plus qu'elle venait l'embrasser et forcément Matteo ne pouvait pas la repousser après tout ce temps loin d'elle. Alors il répondit à son baiser, la serrant un peu plus fort contre lui, passant ses mains le long du dos de Cassy montrant bien qu'il appréciait plus que tout ce petit moment de douceur et ce malgré son envie irrésistible d'aller se coucher.
Mais même si elle le trouvait sexy il comptait bien s'en débarrasser de cette barbe de quelques jours comme elle venait de le dire, dès qu'il serait assez reposé d'ailleurs, sans doute le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 4:15
J’étais heureuse de voir que Matteo était rentré. Ou devrais-je dire enfin rentré. Car aux dernières nouvelles son travail à New-York aurait dû durer seulement deux semaines, or Matteo c’était absenté un bon mois. Ça avait été long, très long surtout sans nouvelles. D’ailleurs n’avait-il vraiment pas pu me donner des nouvelles même par le biais d’un collègue ? Il faudrait que je lui pose la question tiens. Mais pour le moment Matteo semblait vouloir couper court à la conversation concernant les coups qu’il avait reçu là-bas. Mais j’étais tout de même en droit de m’inquiéter. La réponse de Matteo fut plus que brève, mais je ne dis rien pour le moment. J’avais l’impression qu’il voulait couper court à tout cela et juste aller se coucher. Alors je n’ajoutai rien pour le moment.

Et puis par la suite je n’avais pas pu m’empêcher de dire que je le trouvais encore plus sexy avec cette barbe de trois jours, cela avant de l’embrasser. On ne c’était pas vu pendant un mois, on pouvait bien avoir une ou deux minutes de tendresse non ? Mais je sentis bien que lorsque je posai mes mains sur son torse Matt avait senti une légère douleur. Et après il me disait que ce n’était pas rien ? Bon dès demain matin je lui proposerai d’aller voir un médecin. En avait-il vu un déjà ? J’en doutais. Alors quand Matteo me demanda si c’était vrai que je le trouvais sexy, je fis un léger signe de tête qui confirmait ce que je venais de lui dire. Après tout je le pensais. Matteo prolongea tout de même le baiser passant ses mains dans mon dos. Que c’était agréable, et ça m’avait terriblement manqué. Une fois le baiser terminé, je reculai légèrement « Allons-nous coucher, tu as l’air vraiment exténué » Et moi j'avais aussi passé une longue journée, même si je dormirais certainement moins que Matt demain matin. J'avais besoin de moins de sommeil que lui, malgré que ça soit le week-end.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 4:50
Invité
Matteo s'était plongé corps et âme dans cette infiltration et avait un peu perdu la notion du temps, ne sachant plus vraiment quel jour on était, donc il était loin de se douter que le lendemain Cassia serait en week end et lui aussi du coup. La seule chose qui importait pour lui c'était d'aller se coucher, pour tenter de récupérer un vrai sommeil réparateur parce que ça n'avait pas été le cas durant toute la durée de l'infiltration.
Avoir Cassia dans les bras lui fit le plus grand bien mentalement même si physiquement ce n'était pas exactement aussi agréable. Mais Matteo ne pouvait pas se plaindre, l'infiltration était terminée et même si elle n'avait pas fini aussi bien qu'il aurait fallu l'important était qu'il soit à la maison. "- Oui." et il l'accompagna jusqu'à la chambre pour ensuite s'allonger dans le lit sans chercher plus loin. Il avait juste besoin de s'allonger et de s'endormir à nouveau, c'était tout ce qu'il lui fallait.
D'ailleurs une fois allongé, il dit simplement à Cassia "- Bonne nuit." pour fermer les yeux parce qu'il n'attendait plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 5:05
Matteo avait vraiment l’air fatiguée, alors ne voulant pas l’accabler de tout un tas de questions et autres je lui avais proposé d’aller se coucher. Pour le reste on verra demain, enfin je l’espérais. Alors une fois dans la chambre, Matteo s’allongea à nouveau sur le lit et je fis de même. Un simple bonne nuit et voilà comment se terminait la soirée. Même pas un baiser ? Il était fatigué à ce point ou m’en voulait encore pour l’aéroport ? Quand même. « Bonne nuit… » C’est donc ainsi, que je fermais les yeux à mon tour afin de trouver le sommeil.

J’avais passé une bonne nuit, et quand je m’étais réveillé ce matin, Matteo lui dormait encore bien profondément. Il avait sans doute besoin de récupérer, et il avait eu pas mal d’heures d’avion la veille aussi. Et je ne sais pas si c’était l’enthousiasme de retrouver Matteo ou quoi, mais j’avais du mal à tenir en place. Et j’espérais bien que cette journée soit une belle journée de retrouvaille entre nous. La veille au soir ça avait été plutôt bref quand même. Je me levai alors du lit et quittai la chambre sans un bruit. Arrivée à la cuisine je fis couler un café, et ouvris la porte fenêtre qui donnait sur la terrasse, il faisait plutôt beau aujourd’hui. L’heure tournais, et la matinée était bien avancée, alors je décidai d’aller réveiller Matteo. Un réveil en douceur il appréciera, non ? Ca faisait longtemps en plus. Et je décidai également de lui faire plaisir, je déposai une tasse de café sur un petit plateau ainsi qu’un bol de céréale. Je lui en avais racheté la dernière fois que j’avais été faire quelques courses, puisque je savais qu’il aimait bien prendre ça au petit-déjeuner. Je me dirigeai alors dans la chambre, sans trop faire de bruit, je déposai le plateau sur le côté, et grimpai sur le lit du côté de Matteo, faisant toujours doucement. Bon espérons qu'il ne le prenne pas mal que je le réveille, ou qu'il ne réagisse pas comme hier soir qui sait. Et puis il le savait que c'était le week-end alors il se doutait que ça serait moi, non ? Enfin c'est ce que je pense en tout cas. Me positionnant légèrement au dessus de lui, je vins passer une main contre sa nuque pour le caresser légèrement. N'oublions pas, c'est censé être un réveil en douceur.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Aoû 2016 - 5:42
Invité
Matteo s'était tout simplement endormit comme une masse, même pas le temps de faire ouf qu'il avait sombré dans le sommeil. Un sommeil agréable et réparateur et ce malgré le fait qu'il n'avait pas prit le temps de faire un bisou à Cassia ou même de se montrer agréable avec elle. Il était juste à bout de force, elle n'avait pas compris qu'il n'avait prit le temps de rien d'autre aussitôt la mission terminée. Il s'était juste assuré de faire les papiers, d'être dans les règles pour ne pas avoir à retourner à New York c'est tout. Il était vraiment fatigué.
Donc, quand elle vint vers lui après avoir préparé sa petite surprise, Matteo ne bougea pas d'un centimètre ne l'entendant même pas arriver, il dormait encore profondément. Il avait encore tellement d'heures de sommeil à rattraper qu'il aurait pu dormir toute la journée si Cassia n'était pas venu le réveiller. Dans sa tête elle devait aller bosser alors il était certain de dormir pour la journée, comme quoi il était vraiment complètement décalé. Il ne sentit pas de suite ce qu'elle faisait, ce n'est qu'au bout d'un petit moment que les caresses de Cassia le firent sortir de son sommeil. Un peu perdu il ne savait pas vraiment ce qui se passait. Il râla d'abord, réflexe normal diront nous, puis il ouvrit un oeil et mis un peu de temps à sortir de sa torpeur. Regardant Cassia sans vraiment la voir, l'air étonné et puis son esprit s'éclaircit un peu. "- C'est toi..." il était encore complètement dans les vapes "- c'est déjà demain ?" Matteo commença à se souvenir qu'il était rentré à la maison, chez lui et puis en plus ça sentait bon le café. "- Je travaille pas aujourd'hui..." qu'il lui dit au cas où elle avait oublié qu'il devait tout simplement dormir toute la journée comme convenu et donc que si elle comptait qu'il l'accompagne elle s'était tout simplement trompé. "- Vas-y sans moi."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû 2016 - 5:57
Voulant bien commencer la journée, j’avais décidé, après avoir laissé Matteo dormir un peu plus longtemps, d’aller le réveiller. Un réveil en douceur accompagné d’une bonne tasse de café et d’un bol de céréale. Je trouvais l’idée sympa. Alors après avoir déposé le plateau sur le côté du lit, je m’étais légèrement penché sur Matteo, touchant légèrement sa nuque pour commencer à le réveiller doucement. Son premier réflexe fut de râler un peu. Bon je passai au-dessus de cela, et continuais mes douces caresses. Il me jeta un bref coup d’œil et compris qu’il s’agissait de moi. Bon au moins c’était déjà cela. Déjà demain ? Je fronçais un peu les sourcils. Il avait l’air un peu désorienté niveau temps-là, bon avec le décalage horaire « Oui, et la matinée est déjà bien avancée » autant lui donner un peu plus de détails, ça l’aidera peut-être, ou pas. On verra bien. Je déposai alors un baiser sur sa joue. Puis Matteo vint me dire qu’il ne travaillait pas aujourd’hui, et cela me fit sourire un peu malgré tout. Il ne devait pas savoir que moi non plus je ne travaillais, pas et donc pas savoir que c’était le week-end non plus. Matteo me demanda alors d’y aller sans moi. Je levai un peu les yeux au ciel « Je ne vais nulle part Matt, c’est le week-end… » Il avait vraiment du mal à émerger, et à se mettre à jour si on peut dire. Ce réveil en douceur n’avait décidément rien à voir avec ceux que je lui avais déjà fait. C’était peut-être pas une si bonne idée que cela en fait. Et puis si ça se trouve maintenant il allait me reprocher de l’avoir réveillé.

Je me redressai alors légèrement, pris la tasse de café et la déposai sur sa table de nuit juste à côté de lui. Je repris alors le plateau, et me levai du lit « Je te laisse te réveiller tranquillement » dis-je avant de quitter le chambre, certes un peu déçue que ce réveil soit tombé un peu à l’eau. Je revins à la cuisine pour y déposer le plateau sur lequel était encore le bol de céréale puis allai à la salle de bain pour prendre une douche et m'habiller. Laissant libre choix à Matteo de se lever ou alors de rester encore un peu au lit.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| © Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  SuivantVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M WALKING ON SIDEBAY :: BIENVENUE À SIDEBAY :: West Side :: Police Department-
Sauter vers: