Revenir en haut Aller en bas



 
WELCOME TO SIDEBAY

 :: BIENVENUE À SIDEBAY :: West Side :: Memorial Hospital Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Triste jour qu'était celui-ci. (avec Aaron)

avatar
Invité
Invité
Mer 20 Juil 2016 - 5:22
Invité
Cela aurait pu être un jour comme les autres, un jour où tout se passe comme si rien ne m'atteignait, un jour où je pourrais rentré chez moi après une journée longue et errante. Cela aurait pu, mais ça ne s'est pas passé comme ça.
Regardant le plafond de ma chambre, j'ai soupiré, déjà las. Encore un cauchemar, un énième cauchemar, au bout d'un moment c'était comme ça aussi ne coulait sur moi comme de l'eau. Je vivais ces cauchemars, mais j'avais l'impression qu'ils ne m'atteignaient plus... alors que c'était tout le contraire.

J'ai pris ma douche, un petit-déjeuné dans le silence le plus complet du fait de l'absence de mon frère à mon réveil.
J'ai pris la route pour l'hôpital ensuite, sourire et mots sans saveur dans ma bouche, j'ai fini par m'occuper des patients qui en avaient besoin : Médicaments, pansements, préparations pour le médecin notamment et on est venu me chercher pour un nouveau patient.

Logique en tant qu'infirmière d'aller le voir et de lui apporter certains soins en attendant l'avis du médecin.. Mais j'ai été prise d'une grosse angoisse, ce visage, cette expression...
Paniquant contre toutes attentes, j'ai foncé me réfugier dans un placard, me mettant par terre pour me mettre en boule... Mon père, mon père était là... à priori... Comment c'était possible, comment m'avait-il retrouvé ?
Les larmes aux yeux, je voyais les autres infirmières continuaient leur travail derrière la porte et finalement, une personne s'est arrêtée pour entrer dans ma cachette... m'avait-il vu y entrer ou venait-il tout simplement pour trouver des médicaments ou un seau pour nettoyer le vomi d'un patient?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron T. Weeler-Leev
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 332
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Juil 2016 - 18:29
La journée était belle pour Aaron Thomas Weeler-Leev qui se réveilla avant l’aube comme à son habitude et prépara une tournée de pain de viande à la cannelle – étrange recette pour plusieurs, mais c’était un pur délice – il avait lui-même modifier sa recette pour en venir à ce résultat à tomber à la renverse. Déposant plusieurs quartiers à l’intérieur de petits pots, l’infirmier était prêt à aller au boulot et en distribuer sa nouvelle recette à ses collègues. Il empila le tout dans son sac à bandoulière qu’il entoura à son coup et roula à bord de sa petite Toyota Yaris jusqu’à l’hôpital où il bossait. La journée commençait plutôt bien, il s’occupait de plusieurs cas et au moment où vint sa pause, il marcha vers la salle des infirmiers et c’est là qu’il tomba sur Maxine Taylor – qu’il connaissait quand même bien depuis son arrivé – il l’appréciait beaucoup même. Le brunet voyait bien que quelque chose n’allait pas, surtout qu’elle se précipita dans un placard. Sans attendre, il se rendit jusqu’à la porte et l’ouvrir, dévoilant un sourire maladroit à la blondinette dans un sale état. « Oh, mais Maxine, qu’est-ce que tu fais là ma chérie ? » Demanda-t-il tristement en s’écrasant à son tour à ses côtés.



love me like you do you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for. ©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 2 Aoû 2016 - 4:54
Invité
Serrant les poings, j’appréhendais la venue de l'inconnu derrière ma porte de placard et bien que ce n'était pas la silhouette de mon père, j'avais le coeur qui battait la chamade. Puis, la porte s'est ouverte, mes poings se sont encore davantage serré et les larmes se sont mise à perler de peur et de rage.
Le placard était plongé dans le noir contrairement au couloir où j'avais couru précédemment, alors quand l'homme est entré, je ne l'ai pas reconnu tout de suite jusqu'à ce qu'il prenne la parole. Mes poings se sont rapidement relâché parce que je savais qu'il n'allait pas m'agresser cet homme... Surtout lui, avec toujours une parole gentille.
Alors quand il m'a adressé la parole, j'ai eu un léger sourire en lâchant simplement : « Aaron! » Dans un soupir de soulagement.
Je l'ai laissé se mettre à coté de moi, je l'ai regardé un instant jusqu'à me tourner de nouveau vers la porte et dans un petit mouvement de pied, j'ai refermé la porte qui s'est claqué dans un bruit sourd. A nouveau plongé dans la pénombre, je me suis un peu bougé pour me tourner légèrement vers Aaron pour lui demander à mi-voix.
« Je crois... Je crois que j'ai besoin d'un câlin... » Un regard suppliant sur le visage, je me suis penché pour me blottir dans ses bras un bref instant et l'effet que j'attendais est arrivé : mon cœur s'est mis à battre plus normalement alors j'ai relâché Aaron pour éviter de le mettre trop mal à l'aise...
Reniflant sans chercher à rester féminine, les épaules affaissées, j'ai fini par m'expliquer : « J'ai paniqué... Est ce que tu sais si on a admis un Mr Johnson à l'instant ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron T. Weeler-Leev
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 332
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Aoû 2016 - 20:15
La main sur le cœur, le tendre Aaron regardait son amie et collègue dans une situation des plus délicates. Il se sentait mal et anxieux face à tout ça et malgré qu’il ne savait pas les raisons de sa crise de panique, Weeler-Leev semblait être la meilleure personne pour comprendre et compatir. Il avait vécu surement bien pire dans sa vie et nombreux fut les renfermements de ce genre. « Oh ma pauvre…. Viens ici, je veux bien te donner un calin moi ! » Avoua l’infirmier en s’approchant de la jeune blonde qu’il serra contre lui. Assis dans la pénombre de ce placard, Weeler tentait d’aider du mieux qu’il ne le pouvait son amie. Elle lui posa une question sur le nom d’un patient. Ne sachant pas vraiment les raisons de sa crise et de cette demande, il préféra de ne pas poser de question sans qu’elle n’avance le sujet et répondre en souriant doucement. « Hum… je ne pense pas.. à part le vieux Johnson de la 314 ; mais lui, il est là depuis 1992 ! » Dit-il en plaisantant.



love me like you do you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for. ©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 1 Sep 2016 - 9:37
Invité
« Oh mon dieu, j'ai eu tellement peur... » Serrant Aaron une nouvelle fois, mon cœur a cessé de battre la chamade. Je l'ai regardé droit dans les yeux, « Tu est certain, hein ?... Attendant une réponse, j'étais quasi certaine déjà qu'il ne devait pas me mentir. Je me suis de nouveau assise comme il faut pour ensuite m'essuyer du revers de mes manches, reniflant bruyamment, j'ai fini par prendre un mouchoir pour me moucher. Je devais des explications à Aaron, en tout cas à mon sens alors j'ai fini par reprendre une grande inspiration et j'ai lâché : « Tu dois te demander pourquoi je me suis mise dans un tel état, non ? Après tout, peut être qu'il s'en fichait de la raison, c'était également possible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron T. Weeler-Leev
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 332
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Sep 2016 - 21:20
Aaron se sentait un peu mal pour son amie et collègue qui semblait éprise d’une crise de panique soudaine. Il ne comprenait pas les raisons, mais elle devait avoir une réponse à ses interrogations. Le jeunot se sentait plutôt mal de lui poser la question, donc il resta doux et compréhensif envers Maxine, sans lui poser. « Oui oui, je suis certain ! » Il reprit un sourire et posa une main sur l’épaule de son amie. Par chance, cette dernière amena le sujet sans qu’il n’aille poser la moindre question. Intérieurement, il sourit, mais son visage démontrait une inquiétude. « Pour tout te dire Maxine… je n’osais pas te le demander, mais oui, qu’est-ce qui se passe dis-moi ! Je ne veux pas imposer ma présence, mais si tu veux te confier à moi, je serais vraiment content d’être là pour t’aider et te supporter tu sais ! » Il baissa les yeux.




love me like you do you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for. ©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 8 Oct 2016 - 14:05
Invité
La panique commençait à s'éloigner, difficilement certes, mais le plus gros de l'orage était passé.
Je commençais à reprendre mon souffle, contenance et le sourire aussi. C'est un petit sourire sur les lèvres que j'ai accueilli la répondre d'Aaron, mon père n'était pas là... C'était un vrai soulagement.
J'ai soupiré de bonheur en baissant la tête, jusqu'à ce qu'Aaron viennes à me répondre de nouveau, alors je l'ai regardé avec un regard triste. J'ai cru que j'avais vu mon père arrivait à l'hôpital... en tant que patient... Je me demandais bien ce qu'il pouvait faire là, puisque... puisque je... suis partie de la maison sans donner adresse ni rien de tout ça... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron T. Weeler-Leev
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 332
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Oct 2016 - 9:17
Aaron ne connaissait pas vraiment l'histoire de Maxime, mais il l'appréciait beaucoup et la comptait parmi ses grandes amies désormais. C'était une collègue de travail au départ, mais Weeler savait bien que c'était plus. Il posa une main sur la sienne et tenta de lui sourire pour lui remonter légèrement le moral - enfin du mieux qu'il ne le pouvait - il l'écoutait attentivement. "Oh, tu as eu des soucis avec ton père ? J'imagine que c'est difficile pour toi d'être là seule ?" Il se gratta la nuque tristement. "Si tu veux, je peux faire des recherches avec le nom de ton père et dès qu'il y a un patient qui se pointe avec son nom, on m'avise aussitôt !" Il voyait bien l'inquiétude dans son regard. "Tu restes où ? Parce que si tu veux, tu peux passer quelques jours à la maison... je ne suis pas très doué pour me défendre, mais j'ai un système d'alarme hors de prix que je n'utilise pas souvent... surtout après mon.... mon coma... la fusillade... j'ai beaucoup peur seul à la maison..." Et de plus, Aaron était tellement timide avec les femmes qu'il ne s'imaginait jamais vivre avec quelqu'un.



love me like you do you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for. ©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Un triste jour mes chers amis...
» [Jour V] Mais il était si timide avec elle, qu’ayant fini par la posséder ce soir-là ...
» Baignade matinale [Libre]
» . Murmure de l'Ange | J'entendais le lointain murmure de l'ange en pensant que c'était celui du démon || Validée
» "Le Ninja et le Voleur" - Avec Aaron S. Hill

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M WALKING ON SIDEBAY :: BIENVENUE À SIDEBAY :: West Side :: Memorial Hospital-
Sauter vers: